Politique › Institutionnel

Sénat-Cameroun : Marcel Niat Njifenji maintenu président malgré la fatigue …

Marcel Niat Njifenji réélu à la tête du Sénat
Marcel Niat Njifenji, président du Sénat- Cameroun

Candidat unique à sa propre succession, le sénateur affaibli a été reconduit à la tête du bureau de la Chambre haute du Parlement ce vendredi 18 mars 2022, avec 84 voix sur 87 et 3 bulletins nuls.

Au Parlement camerounais composé en majorité des membres issus du Rdpc, la reconduction des mêmes responsables à la tête du bureau des deux Chambres ne surprend personne.

Marcel Niat Njifenji âgé de 88 ans et présentant des signes de fatigue, vient d’être réélu président du bureau du Sénat comme son homologue Cavaye Yeguie Djibril (82 ans), à l’Assemblée nationale. L’image du président du Sénat se faisant aider pour sortir de sa voiture fait froid au dos. De sa démarche hésitante, il a gravit les quelques marches pour accéder au pupitre de l’hémicycle du Palais des Congrès  étant entouré. Sa voix à peine audible teintée d’émotion laisse néanmoins transparaître la profondeur de l’homme politique.

Marcel Niat est encore en dépit de cela, président de la Chambre haute du Parlement. Pour l’année législative 2022, il a encore la charge de conduire la Chambre haute qui représente les collectivités territoriales décentralisées (les 10 régions et les 360 communes) au Parlement.

Né à Bagangte dans la région de l’Ouest Cameroun, Marcel Niat Njifenji est le tout premier président de l’histoire du Sénat au Cameroun. Depuis les premières élections sénatoriales le 14 avril 2013, sa nomination comme sénateur le 08 mai 2013 et son élection à la tête du bureau du Sénat, il est reconduit chaque année au même poste.

En 2022, il va entamer à la suite de cette élection, son huitième mandat à la tête de la Chambre haute du Parlement, laquelle compte 100 sénateurs. 70 sont élus par les conseillers régionaux et 30 nommés par le président de la République.

Le Successeur constitutionnel du chef de l’Etat est sénateur et unique candidat investi par le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Son élection a eu lieu cet après-midi au cours de la plénière présidée par la doyenne d’âge du Sénat Isabelle Tokpanou.

Après ses études primaires à Bagangté, il obtient son baccalauréat en mathématiques élémentaires en 1955. Puis une licence en sciences physiques et mathématiques en Frances. Il intègre la fonction publique camerounaise en décembre 1960 en qualité d’ingénieur des ponts, chaussées et servitudes publiques.

Le 1er janvier 1973, il est nommé directeur général adjoint de la Société d’électricité du Cameroun. Il a aussi officié en qualité de directeur général de la Société nationale d’électricité du Cameroun de 1974 à avril 1984.

Le 14 avril 1984, il est arrêté à la suite de la tentative du coup d’Etat du 06 avril de la même année. Incarcéré à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé, il est relâché huit mois plus tard après avoir tenté de se suicider. Après sa sortie de prison, il est reconduit en septembre 1989 à la direction de la Sonel jusqu’à juillet 2001.

Ancien ministre du Plan et de l’Aménagement du territoire (1990), il est nommé vice-Premier chargé des Mines, de l’Eau et de l’Energie en 1992. Député du Rdpc dans le Ndé en 1992 Marcel Niat a été aussi maire de la commune de Bagangté de 2002 à 2007.

Durant l’année législative 2022, le nouveau président du Sénat va diriger un bureau composé de 17 membres. Un président, un premier vice-président, quatre vice-présidents, trois questeurs et huit secrétaires.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé