Politique › Institutionnel

Sénatoriales 2013: Le SDF nie toute alliance avec le RDPC

Le parti de Fru Ndi pense que c’est une forme de déstabilisation à la veille des futures échéances municipales et législatives

Alors que les langues se sont déliées pour parler d’une alliance SDF-RDPC pour les récentes élections sénatoriales, le Front social démocratique(SDF), principal parti d’opposition au Cameroun, est sorti de sa réserve par la voix d’un des responsables du parti. Selon ce dernier, son parti politique n’a conclu aucune alliance avec le parti au pouvoir, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) à l’occasion des élections du 14 avril.

Selon le chargé de l’information et des médias du parti, au travers d’une note d’information publiée le mercredi 24 avril, ce pacte ne relève que de l’enfumage sur fond de machination et de manipulation distillé par diverses officines pour décrédibiliser et déstabiliser le SDF à la veille des futures échéances municipales et législatives. En plus, au regard des irrégularités observées dans la région du Nord- Ouest lors de ses sénatoriales, qui s’apparentent à des achats de conscience, des intimidations et la corruption, il est difficile d’accepter que le SDF ait participé à sa propre défaite. On se souvient toutefois qu’à la veille des élections, le RDPC avait demandé à ses électeurs de voter pour le SDF dans la région de l’Ouest et dans la région de l’Adamaoua, la parti des flammes avaient demandé à ses conseillers de voter en leur conscience dans cette région où le SDF était aussi en compétition avec l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP) un des partis de la majorité présidentielle.


journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut