Politique › Institutionnel

Sénatoriales: L’UNDP choisit Oumoul K. Ahidjo pour barrer la voie au RDPC dans le Septentrion

La belle fille de l’ancien président de la république Amadou Ahidjo a été choisie pour conduire la liste au Nord

La commission nationale des investitures de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP) a finalement tranché sur la question concernant le candidat qui allait conduire la liste du parti dans le Nord pour les prochaines élections sénatoriales prévue le 14 avril 2013. La commission nationale des investitures a rendu sa copie au terme de la réunion tenue en début de semaine au siège du parti à Yaoundé. Les travaux conduits par l’un des vice-présidents du parti, Mongoleon Diabelle, ont permis de choisir les 140 personnalités qui vont concourir face aux autres formations politiques. Fini donc la danse Bafia à laquelle on a assisté au sein du parti au sujet de la candidature de Bello Bouba Maigari, patron du parti. Le ministre du tourisme et des loisirs ne sera donc pas candidat. Mieux, c’est une dame qui conduira la liste du parti au Nord. Il s’agit de Oumoul Koultchoumi Ahidjo, Maire de la commune d’arrondissement de Garoua II. Première femme maire dans le Septentrion, l’épouse de l’ambassadeur itinérant Mohamadou Ahidjo Badjika a une forte côte de popularité dans son fief. Par ailleurs, sa bonne gestion de la crise lors des récentes inondations, ses actions en faveur de l’éducation de la jeune fille ou encore la lutte contre le choléra lui ont valu la sympathie des populations et le respect des autres élus locaux.

Sur le plan politique, c’est en 2007 lors des élections municipales qu’elle créée la surprise en battant Saliou Muller, un vieux briscard du RPDC, dans la course pour la contrôle de la Mairie de Garoua II. Depuis lors, elle s’est démarquée comme un poids lourd au sein du parti. En lui confiant les rênes de cette liste dans le Nord, l’UNDP fait le bon choix selon de nombreux observateurs pour qui Oumoul Koultchoumi Ahidjo a toutes les capacités de leader pour conduire cette liste car Bello Bouba Maigari a perdu la confiance des populations nordistes et même celle de la base de son parti qui l’accuse de profiter seul des retombées de l’alliance du parti avec le RDPC. La bataille pour le contrôle politique du Septentrion est donc lancée et « Madame le Maire » compte bien jouer sa partition face aux autres candidats.

Oumoul Koultchoumi Ahidjo, candidate UNDP aux sénatoriales 2013
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut