International › APA

Sénégal : décès de l’Imam Alioune Ndao

Arrêté en 2015 pour terrorisme puis libéré en 2018, l’Imam Alioune Ndao est décédé dans la nuit de lundi à mardi, à Dakar.Imam Ndao a tiré sa révérence dans la nuit de lundi à mardi, à Dakar, a appris APA de sources familiales. L’influent religieux, âgé de 62 ans était admis dans une structure sanitaire de la capitale du Sénégal pour des soins, suite à un mal de main bénin.

Ces derniers jours, son état de santé s’est dégradé au point qu’une campagne de mobilisation de fonds a été lancée sur Internet pour lui permettre de recevoir de meilleurs soins. Plus d’une vingtaine de millions de francs CFA ont été collectés à cet effet.

Secrétaire général de la section de Kaolack de la Ligue des Imams et Oulémas du Sénégal, Imam Alioune Ndao a été arrêté dans la nuit du 26 au 27 octobre 2015 chez lui à Ngane Alassane, un quartier périphérique de Kaolack, à 222 kilomètres au sud-est de Dakar.

Il était soupçonné de collusion avec un groupe de jeunes sénégalais en provenance des bastions du groupe jihadiste Boko Haram, alors dirigé par Abubakar Shekau, tué en mai 2021 par un camp rival proche de l’Etat islamique.

Poursuivi pour apologie du terrorisme, actes de terrorisme, financement du terrorisme en bande organisée, de blanchiment de capitaux dans le cadre d’activités terroristes et de détention d’armes et de munitions de la 3e catégorie sans autorisation administrative, l’Imam Ndao a été finalement condamné à 1 mois assorti de sursis pour détention d’armes sans autorisation administration. Depuis sa sortie de prison, il était retourné à Kaolack pour s’occuper de son école coranique et de ses champs.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé