› International

Sénégal, première halte de la visite de Barack Obama en Afrique

A partir de ce mercredi 26 juin 2013, le président américain effectue ainsi son premier voyage en Afrique depuis sa réélection à la tête des Etats Unis d’Amérique

Les Sénégalais reçoivent Barack Obama ce mercredi 26 juin 2013. Pour le pays, c’est un véritable honneur d’accueillir le président de la première puissance mondiale. Mais c’est surtout d’accueillir le premier président noir des Etats-Unis. Depuis sa visite éclair au Ghana en 2009, le président américain n’avait plus foulé le sol de l’Afrique noire. Au Sénégal, Obama visitera l’île de Gorée, symbole de la traite négrière. Le programme de son périple prévoit par la suite soit du 28 au 30 juin qu’il aille en Afrique du Sud où il aurait souhaité se rendre au chevet de Nelson Mandela, mais ses médecins l’ont jugé très affaiblis. Puis du 1er au 2 juillet Obama se rendra en Tanzanie. Ce voyage va couter entre 60 et 10 millions de Dollars. 56 véhicules ont été prévus dont 14 limousines et 3 camions. Il y aura aussi une flotte d’avions et des navires militaires. Un porte avion de la marine avec un centre de traumatologie a aussi été prévu. Des centaines d’agents des services de sécurité ont aussi été mobilisé.

Même si les sénégalais se sentent honoré du choix du président américain de passer par leur pays, la presse sénégalaise a tout de même dénoncé mardi les mesures de sécurité juges draconiennes imposées par les services de sécurité américaine pour la visite du président américain Barack Obama, attendu ce mercredi à Dakar. Les Etats-Unis prennent le contrôle du Sénégal, a titré le quotidien l’Observateur, énumérant le dispositif sécuritaire mis en place par les responsables de sécurité sénégalais en connivence avec leurs homologues américains. Il s’agit, entre autres du nettoyage en grande pompe dans la commune de Gorée, interdiction de stationner le long de la Corniche ouest; l’aéroport Léopold Sédar Senghor et ses alentours revêtent un autre visage; des tireurs d’élites seront postés sur tous les toits qui surplombent l’aéroport, écrit le journal. Sans parler du dispositif de sécurité au Radisson Blu, l’hôtel où devrait loger le président américain. Le personnel a été interdit formellement de saluer les américains, de mettre les mains dans les poches et même de téléphoner. L’ambassadeur des Etats-Unis à Dakar, Lewis Lukens, a invité jeudi les habitants de la capitale sénégalaise à faire preuve de patience devant le dispositif sécuritaire mis en place dans le cadre de la visite du président américain Barack Obama au Sénégal. Nous demandons aux habitants de Dakar de bien vouloir faire preuve de patience, car des mesures de sécurité seront mises en place pour la protection du président américain, comme cela se fait pour n’importe quel voyage qu’il entreprend dans n’importe quel pays dans le monde, a déclaré Lukens au cours d’un point de presse donné pour l’occasion.

Barack Obama attendu pour une première visite en Afrique francophone
lefigaro)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut