Sport › Autres sports

Serges Abouem: « c’est la préparation qui a fait défaut au Cameroun »

Le président de la Fédération camerounaise de volley-ball revient sur la prestation de l’équipe nationale dames au dernier championnat d’Afrique disputé du 12 au 21 juin à Nairobi au Kenya

Quelles sont vos impressions après l’obtention de la médaille de bronze à la CAN féminine de volleyball?
Je dirais que je suis assez partagé car je suis à la fois insatisfait et fier. Insatisfait parce que nous y allions avec la ferme intention de garder au moins notre place de second africain, ce que nous n’avons pas pu faire car nous avons ramené la médaille de bronze, synonyme de troisième place. Fier maintenant parce que le projet que nous venons de mettre sur pied avec le coach Akono Jean René est bien mis sur les rails. Ce projet consiste à mettre sur pied une nouvelle équipe nationale de volleyball avec un esprit nouveau et des caractéristiques techniques rénovées de manière à figurer sur le toit de l’Afrique dans 4 à 6 ans. Pour une première sortie, ce n’est pas mauvais et il y’a beaucoup d’espoir.

Monsieur le Président, qu’est ce qui n’a pas marché?
Bien je vois que vous avez opté pour la première partie de mon propos. Ce qui n’a pas marché c’est la préparation. Il vous souvient que cette équipe devait se rendre en Italie où elle devait jouer sept matches amicaux. Cela n’a pas pu se faire pour des problèmes de visas alors que le coach principal s’y trouvait déjà avec quelques joueuses professionnelles. Après avoir constaté l’inéluctabilité de la non délivrance des visas, nous avons dû faire revenir tout le monde à Yaoundé.

Par ailleurs deux de nos joueuses professionnelles avait des soucis de renouvellement de leurs papiers en France et elles n’ont rejoint le groupe que 2 jours avant le départ du Cameroun. Enfin, il y a la capitaine Nana Christelle qui pour des raisons d’études n’a pu rejoindre le groupe que le matin du premier match que nous perdons contre le Sénégal par 2 sets contre 3. Tous ces facteurs doublés de la jeunesse du groupe ne nous ont pas permis d’atteindre nos objectifs de classement. Vous savez que le volleyball est un sport d’équipe par excellence et nous n’avons donc pas pu créer cette cohésion qui nous a beaucoup fait défaut.

A quel niveau se trouve donc l’espoir pour revenir au deuxième pan de votre propos?
L’espoir et l’avenir se trouvent dans la jeunesse du groupe ainsi qu’au niveau de la qualité de notre réception de balle qui s’est substantiellement améliorée. Au niveau de la jeunesse du groupe, il faut dire que nous avons diminué la moyenne d’âge de manière á constituer un groupe d’avenir. Les ténors de cette équipe qui ont joué les championnats du monde l’an dernier ne sont plus là et nous pensons qu’une troisième place dès l’entame n’est pas mauvaise. Au niveau technique, vous savez que les équipes camerounaise pêchent souvent au niveau de la réception de balle or les premiers enseignements que j’ai eu du coach Jean René Akono font état d’une meilleure qualité de la relation RECEPTIO-PASSE. Nous avons d’ailleurs au niveau des lauriers individuel eu la meilleure réceptionneuse d’Afrique au non de Moma Laetitia. Cette dernière accompagnée de Fawzilla, Bikatal et la jeune libero Raissa Nasser qui joue à Bordeaux ont été exceptionnelles sur ce compartiment de jeu. Ça c’est très important pour l’avenir.

Comment entrevoyez-vous déjà les jeux Africains?
Je vais vous dire la vérité. Si nous avons une bonne préparation, nous ramenons la première place. Ce sera très dur figurez-vous parce que nous sommes dans la même poule que le Kenya et l’Algerie qui sont au moment où vous m’interviewez en route pour la WORLD LEAGUE. S’il n y’a pas une bonne préparation, nous risquons de ne même pas être à la sixième place. Tout dépendra donc de la qualité de la préparation et quand je dis qualité de la préparation, ce n’est pas seulement le nombre de jours en ce qui concerne le volleyball. De toutes les façons, nous essayerons de mettre tout en uvre en compagnie des pouvoirs publics qui épaulent fortement notre projet pour aller le plus loin possible.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé