Société › Société

Des serviettes hygiéniques réutilisables pour améliorer la vie des femmes

© Droits réservés

Une entreprise camerounaise, en fabricant localement des serviettes hygiéniques lavables en coton bio, a cassé un tabou autour des menstruations.

L’entreprise Kmerpad a déjà vendu ces nouvelles serviettes à plus de 10.000 femmes camerounaises amorçant ainsi une petite révolution dans un pays ou le sujet des menstruations est tabou. Et pourtant d’après l’Unicef, une jeune africaine sur dix reste à la maison pendant ses règles car elle ne peut pas se procurer de serviette hygiénique à cause du prix trop élevé, 600 Francs CFA minimum pour un paquet de dix serviettes, avec pour conséquence un absentéisme répété en classe pouvant entraîner un abandon précoce de la scolarité.

L’entreprise est une réussite : elle emploie une cinquantaine de couturières et favorise la filière locale de coton bio. C’est avec cette matière produite essentiellement dans la partie septentrionale du Cameroun que la société co-fondée par Oliva Mvondo Boum fabrique des serviettes hygiéniques lavables. Du nom de FAM, la marque est vendue dans des kits constitués de trois serviettes hygiéniques imperméables, trois inserts, un sachet imperméable de transport et un guide d’entretien.

De plus, Kmerpad accompagne son action d’un programme de sensibilisation à l’hygiène qu’elle dispense dans les écoles, les centres de réfugiés et aussi dans les entreprises brisant ainsi les silences sur le sujet et les mauvaises pratiques.

«J‘ai été choquée par le manque de connaissance des jeunes filles en matière de menstruation et cela nous a incités à développer un programme d’éducation aux bonnes pratiques en matière d’hygiène menstruelle. En deux ans j’ai parcouru plus de 10 000 km afin de mener des causeries éducatives sur la question des menstrues, afin d’apprendre aux filles à mieux gérer leurs règles et les différentes méthodes existantes pour éliminer les déchets hygiéniques en toute sécurité, de manière à bien préserver l’environnement», indique Olivia Mvondo Boum dans une note publiée sur Lepetitjournal.com.

Avec son projet, Olivia Mvondo Boum a  déjà reçu plusieurs récompenses en France, en Suisse et au Cameroun. En début du mois, cet entrepreneur a reçu le trophée de l’année Hub Africa 2017.  Un an avant cela, Olivia avait été honorée dans le cadre du concours «la France s’engage dans le Sud».

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut

error: Contenu protégé