Santé › Actualité

SIDA en Afrique: Taux d’infection et de décès en baisse

Le rapport de la Journée mondiale de lutte contre le sida de cette année montre qu’une accélération de la riposte au Sida génère des résultats au profit des personnes

Selon le rapport de la Journée Mondiale de lutte contre le SIDA 2012, une chute de plus de 50 % des nouvelles infections au VIH dans 25 pays est enregistrée alors qu’il reste 1 000 jours pour atteindre les objectifs mondiaux de la riposte au SIDA. Cette chute est observée à plusieurs niveaux. Chez les enfants, une diminution considérable des nouvelles infections à VIH est observée. Sur les deux dernières années, la moitié de la diminution mondiale des nouvelles infections à VIH a été enregistrée chez les nouveaux nés. Il en est de même pour les décès liés au VIH, le rapport montre d’ailleurs que le traitement antirétroviral s’est imposé comme un outil efficace pour sauver des vies. Sur les 24 derniers mois, le nombre de personnes ayant accès à un traitement antirétroviral a augmenté de 63 % au niveau mondial. Le rapport signale que pour y arriver, les pays augmentent leurs investissements alloués à la riposte au SIDA malgré une conjoncture économique difficile. En 2011, la riposte disposait de 16,8 milliards de dollars, alors que les besoins pour 2015 sont évalués à entre 22 et 24 milliards de dollars. Dans le document, il apparaît qu’en 2011 on estimait à 34 millions le nombre de personnes vivant avec le VIH dans le monde, 2,5 millions le nombre de personnes nouvellement infectées par le VIH et 1,7 million le nombre de personnes décédées de maladies liées au SIDA.

Cependant, le nombre d’infections s’est accru dans quatre autres pays. Il s’agit de l’Angola, du Congo, de la Guinée Bissau et de la Guinée Equatoriale. Ce qui fait penser que les progrès obtenus ne doivent pas faire oublier que l’Afrique subsaharienne est la région la plus touchée dans le monde. Déjà en 2011 on estime à 23,5 millions le nombre de personnes vivant avec le VIH. Soit 69% de ceux qui sont contaminés dans le monde, dont 92% des femmes enceintes vivant avec le VIH. Plus de 90% des enfants ayant contracté le VIH en 2011 vivent aussi dans cette zone. Pour arriver à un résultat concluant, il faudrait que les 10 objectifs fixés à l’horizon 2015 soient atteints : Il s’agit entre autre de réduire de moitié la transmission du VIH par voie sexuelle, y compris parmi les jeunes, les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, et dans le cas du travail du sexe; éliminer la transmission verticale du VIH et réduire de moitié la mortalité maternelle liée au sida; empêcher toute nouvelle infection au VIH parmi les consommateurs de drogues; assurer l’accès universel aux thérapies antirétrovirales pour les personnes vivant avec le VIH admissibles au traitement; réduire de moitié le nombre des décès dus à la tuberculose parmi les personnes vivant avec le VIH; prendre en compte les personnes vivant avec le VIH et les familles affectées par le virus dans toutes les stratégies nationales de protection sociale et leur assurer les soins fondamentaux et le soutien, réduire de moitié le nombre des pays dotés de lois et de pratiques punitives à l’égard de la transmission du VIH, du travail du sexe, de la consommation de drogues ou de l’homosexualité.

Rapport SIDA 2012: Taux d’infection et de décès en baisse
itpcmena.org)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé