Santé › Conseils pratiques

Sinusite, savoir la reconnaître

Les premiers symptômes font penser à un gros rhume. Mais s’ils s’installent dans la durée ou s’aggravent, il faut penser à la sinusite

Nez qui coule, yeux qui pleurent, toux… Le rhume est une infection virale très fréquente que ce soit par temps de chaleur (où on a tendance à se découvrir et boire trop froid) que par temps frais où un courant d’air a tôt fait de nous fragiliser. Mais de nombreuses personnes soignent des rhumes alors qu’elles sont victimes d’une affection plus grave, la sinusite.

Qu’est-ce que c’est et comment le distinguer d’un rhume?
Quand l’infection née dans les fosses nasales ou sur une dent se propage vers les sinus, la muqueuse qui tapisse ces derniers s’enflamme à son tour. L’orifice étroit qui les sépare des fosses nasales se bouche et le piège se constitue. Le sinus s’infecte. C’est la sinusite. Les sinus sont des cavités osseuses presque refermées sur elles-mêmes, en arrière des fosses nasales, avec lesquelles elles communiquent. Les principaux sinus se situent au-dessus des sourcils : ce sont les sinus frontaux, et sous les orbites : ce sont les sinus maxillaires. A la suite d’une rhinite, d’un état grippal ou d’une infection dentaire, on sent « qu’il reste quelque chose ». La voix est nasillarde, on avale en permanence des sécrétions, on ressent une pesanteur sous les orbites, on a l’impression que la tête pèse une tonne lorsqu’on la penche en avant, etc. Poussées de fièvre, coups de fatigue et maux de tête complètent le tableau. Il ne faut pas laisser traîner ainsi un rhume car la sinusite peut évoluer assez vite vers la chronicité et poser de délicats problèmes de traitement. Les sinusites commencent, dans la plupart des cas, par une rhinopharyngite virale qui entraîne une altération des capacités épuratoires de l’appareil cilié naso-sinusien et peuvent évoluer vers une authentique sinusite bactérienne. Les sensations de pression que peut ressentir le malade sont dues à la surpression provoquée par l’obstruction des sinus.

La sinusite peut être de deux types. Aiguë elle est provoquée dans la plupart des cas par une infection virale du type rhume, elle se soigne en deux ou trois semaines. Elle peut également être provoquée par des allergies ou des abcès dentaires. Chroniques, elles sont la conséquence d’épisodes infectieux insuffisamment traités et sont souvent favorisées par des facteurs anatomiques ou allergiques.

Un traitement rapide et puissant
Il existe des moyens locaux de traiter la sinusite. Entre autres, gouttes nasales, pulvérisations, aérosols assèchent les sécrétions et désinfectent localement. La prise orale d’antibiotiques et d’anti-inflammatoires s’avère souvent indispensable pour juguler le cercle vicieux de l’inflammation et de l’infection. En cas de passage au stade chronique, il faudra recourir aux ponctions sous anesthésie locale, voire à l’ouverture chirurgicale des orifices. Ces techniques se font maintenant sous endoscopie, ce qui augmente considérablement leur efficacité.

Quelques conseils
. Soignez-vous aussitôt que vous attrapez un rhume ;
. Mouchez-vous doucement et évitez de bloquer l’une de vos narines lorsque vous le faites ;
. Buvez beaucoup de liquide pour amincir le mucus, lui permettant ainsi de mieux s’écouler ;
. Ne fumez pas ;
. Buvez un verre d’eau ou de jus par heure lorsque vous êtes réveillé;
. Inspirez de l’air humide. Pour ce faire, vous pouvez prendre une douche ou remplir un évier d’eau chaude et inspirer la vapeur qui s’en dégage ;
. Prenez un décongestionnant oral ou en vaporisateur nasal, mais n’utilisez ce dernier que pour un maximum de trois jours. Essayez de ne pas prendre de médicament contenant des antihistaminiques ;
. Pour soulager votre mal de tête, prenez de l’aspirine, de l’acétaminophène (Tempra, Tylenol ou marque générique) ou de l’ibuprofène. Ne prenez cependant pas d’aspirine ou d’ibuprofène si vous prenez des anticoagulants. Si vous avez des doutes, consultez votre médecin ou un pharmacien ;
. Si vous sentez que le mucus s’écoule dans votre gorge, vous pouvez vous gargariser avec de l’eau tiède pour prévenir le mal de gorge ;
. Dormez la tête soulevée.



L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé