› Politique

Situation sécuritaire du Cameroun : plus de 1500 chefs traditionnels invoquent les dieux à Yaoundé

Les chefs traditionnels marchent pour la paix à Yaoundé
Autorités traditionnelles

Les gardiens de la tradition ont accompli un rituel au pied du monument de la réunification avant de s’ébranler en procession vers la place de l’indépendance.

 

La situation sécuritaire du Cameroun est préoccupante et les chefs traditionnels n’entendent pas l’observer comme des spectateurs. Depuis le 27 septembre 2022, les gardiens de la tradition africaine ont convergé vers la ville siège des institutions. Venus des 10 régions du pays, ils ont participé à la 7ème étape de la caravane pour la paix et le vivre ensemble au Cameroun. Le mercredi 28 septembre, ils ont  clôturé cette étape dédiée à la région du Centre.

Les manifestations ont commencé au monument de la Réunification sis au plateau Atemengue. En matinée, les autorités traditionnelles et coutumières ont  ouvert la caravane par un rituel restreint. Puis, la caravane s’est ébranlé sur l’itinéraire monument de la Réunification, Poste central, Boulevard du 20 mai, rond-point primature, place  de l’indépendance, hôtel de ville où cette 7ème étape a été bouclée.

La manifestation vise à sensibiliser les populations face aux menaces sécuritaires et crises que connait le Cameroun. Elle s’est tenue  sous la conduite de Sa Majesté Prospere Mbassi Bessala, coordonnateur national du Conseil panafricain des autorités traditionnelles et coutumières pour le Cameroun. Avant cette étape, cette instance des gardiens de la tradition a parcouru les six premières étapes dans d’autres villes du Cameroun.

Ce fut  le cas à Douala dans le Littoral les 3 et 4 août 2019, à Bertoua dans la région de l’Est du  13 au 14 août de la même année. Les 16 et 17 août, les chefs traditionnels ont marqué le pas sur le sol de l’Ouest  à Bafoussam, avant de se diriger vers le Sud à Ebolowa entre 23 et 24 août  2019. Les 6 et 7 septembre de la même année, la région du Sud-Ouest les a accueillis pour le même rituel. Après la sixième tenue les 27 et 28 septembre 2019, la caravane s’est arrêtée pour des raisons financières.

La septième étape, celle de Yaoundé a marqué la reprise qui conduira la caravane jusqu’à la 10è étape. Ce sera ainsi le dénouement de l’initiative du Conseil panafricain des autorités traditionnelles et  coutumières (Cpatc).


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé