Politique › Institutionnel

Social Democratic Front: John Fru Ndi réélu, le Parti divisé

Le principal parti d’opposition a tenu son congrès le week-end dernier à Bamenda. Le bureau a été renouvelé… Sans grande nouveauté!

John Fru Ndi le président sortant du Social Democratic Front (SDF), le principal parti de l’opposition du Cameroun, a été réélu à Bamenda pour un mandat de quatre ans, à l’issue d’un vote controversé le week-end du 13 au 14 octobre dernier. Seul candidat à sa propre succession, il a obtenu 1.219 voix sur 1.431 votants, soit 87% des suffrages. Pour le poste de premier vice-président, Joshua Osih a pris le dessus sur Evariste Fopoussi Fotso par 977 voix contre 255. Ces résultats cachent cependant mal la fissure laissée par le congrès de ce parti. Les élections ont été fortement marquées par une contestation venue des délégués du Sud Ouest, menée par le maire de Kumba, Ferdinand Asapngu. Secrétaire national à l’organisation du parti, ce dernier s’est d’abord opposé à ce que son concurrent puisse lire le mode d’emploi du bulletin, estimant que ce dernier pouvait profiter pour battre campagne. Dans une deuxième protestation, monsieur Asapngu s’interrogera sur le rejet de certaines candidatures. « Nous avons relevé des vices de forme. Il y a des candidats qui ont envoyé leur dossier sans photocopie ni de la carte nationale d’identité ni de la carte de membre, encore moins une carte photo. D’autres ont même cru le déposer directement au niveau de la région, oubliant que tout part de la base » expliquera John Fru Ndi, précisant que toutes les décisions prises dans ce sens l’ont été dans l’intérêt supérieur du parti. Au terme des élections, le maire de Kumba perd le poste de secrétaire général à l’organisation. Ses partisans seront calmés avec beaucoup de difficultés.

En marge de ces élections, des décisions ont été prises sur la marche future du Parti. Des amendements aux textes organiques ont été proposés et adoptés. Le parti a ainsi décidé de la mise sur pied d’une fondation des victimes de la démocratie et de leur famille, la création des postes de coordonnateur des femmes et jeunes socialistes, la création d’un secrétariat national aux droits de l’homme et des peuples, l’adoption d’un congrès tous les quatre ans, la reconnaissance formelle du corps de « vanguards » . Dans son discours de politique générale de plus d’une heure, John Fru Ndi a fait savoir que le Cameroun n’avance pas au rythme souhaité. Un retard qu’il a attribué à la volonté des dirigeants actuels. Le congrès a aussi permis de revenir sur le bilan financier du parti, notamment sur les montants perçus de l’administration. Un de ses trésoriers apprendra qu’entre 2006 et 2012, le Sdf a essentiellement fonctionné sur les financements publics soit plus d’un milliard de Fcfa « Cet argent est un droit et non un privilège, calculé sur la base de la représentation de chaque parti à l’Assemblée nationale et dans les mairies », a précisé John Fru Ndi. Selon plusieurs enquêtes non confirmées dont celles de Xavier Luc Deutchoua du journal Le Jour et du Comité catholique contre la faim et pour le développement, Ni John Fru Ndi aurait accumulé une grosse fortune, en raison de son statut de principal opposant. Des accusations que le Chairman a toujours rejetées.

Présents a ces assises, une délégation du Rdpc conduite par Grégoire Owona, représentant du président national du Rassemblement démocratique du peuple camerounais. Dans cette délégation figuraient Ibrahim Talba Mala, Ntumfor Fru Jonathan, Ema Lafon et Jean Fabien Monkam Nitcheu. Ces personnalités du Rdpc étaient accompagnées du gouverneur de la région du Nord-Ouest Adolphe Lele Lafrique et tout son état major, le préfet de la Mezam Bertrand Mache, les sous-préfets de Bamenda 1, 2et 3. Quelques leaders des autres partis politiques ont répondu à l’invitation du Sdf à cette convention. Il s’agit d’Albert Ndzongang de la Dynamique, Dr Samuel Tita Fon président d’honneur de la Cameroun people party, et Herberg Mirko représentant résident de la fondation Friedrich Ebert Stitung, représentant le parti socialiste démocrate allemand, et le président d’Elecam le Dr Fokam Azu.

John Fru Ndi a été réélu à la tête du Sdf
Cameroonvoice)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé