International › APA

Social, économie et tourisme au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce vendredi s’intéressent à nombre de sujets sont le dialogue social, la saisie d’une cargaison de phosphates en Afrique du Sud et la situation du secteur touristique.+Le Matin+ souligne que le gouvernement est déterminé à ressusciter le dialogue social et surtout à éviter les écueils qui ont été à l’origine de son gel pendant plusieurs mois.

« Car, visiblement, le nouvel exécutif tient à avoir des relations plus apaisées avec les syndicats. C’est la raison pour laquelle il veut entourer ce dialogue de toutes les garanties de succès. Mardi dernier, le ministère de l’Emploi et de l’insertion professionnelle a déclaré devant les députés que le gouvernement comptait élaborer une charte devant servir de cadre contractuel au dialogue », fait-t-il savoir.

Au sujet de la cargaison marocaine arraisonnée en Afrique du Sud, +L’Economiste+ affirme que « pour la troisième fois en dix-huit mois, une livraison partie du Maroc fait l’objet d’une procédure judiciaire aboutissant à l’immobiliser. Après les tomates, l’huile, un chargement de phosphates a été bloqué, avec une procédure conservatoire ».

« Vu l’organisation du Polisario, il est probable qu’un nombre inconnu d’opérations de ce genre ont été lancées. Sans aboutir, donc sans faire l’objet d’une vaste communication, dans les réseaux d’informations d’affaires et des professions juridiques et judiciaires », note la publication.

« Ces trois attaques relèvent d’une unique stratégie : le harcèlement par une forme de terrorisme juridique. Les frais minimes et le risque médiatique de l’échec est nul, puisque le Maroc reste généralement silencieux », estime-t-il.

+L’Opinion+ rapporte que le nombre de touristes ayant visité le Maroc durant le premier trimestre 2017 s’est élevé à 2,1 millions, en croissance de 7,9% par rapport à la même période un an auparavant, selon l’Observatoire du tourisme.

Le nombre des touristes étrangers (TES) a progressé de 11,7%, alors que les arrivées des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont augmenté de 2,7%, indique l’Observatoire du tourisme, cité par le journal.

Sur un autre registre, +Al Ahdath Al Magribia+ rapporte que la découverte, mercredi, du cadavre du photographe de la MAP, Hassan Shimi gisant dans une mare de sang, les mains ligotées et le crâne fracassé, a secoué les habitants de Témara. Ses voisins et les habitants de la ville, qui ont appris la triste nouvelle, sont sous le choc.

« La victime n’a pas donné signe de vie deux jours durant. Des membres de sa famille, inquiets, se sont déplacés à son domicile et ont fait la découverte macabre », indique le journal arabophone.

La police judiciaire, qui s’est déplacée sur la scène du crime, a constaté des traces de violence sur le corps de la victime. Elle a prélevé les empreintes et tout ce qui pouvait servir de preuve pour élucider ce crime. Le cadavre a été transféré à la morgue et une enquête a été ouverte sur ordre du procureur général.

Pour sa part, le quotidien +Assabah+ pose la question de savoir s’il s’agit d’un vol ou d’un règlement de comptes. Mais, en évitant les conjectures, le quotidien estime que l’enquête menée par les services de police «déterminera sans doute le mobile du crime et son ou leurs auteurs».

Feu Hassan Shimi était âgé de 56 ans. Il avait rejoint, en 1993, la MAP où il exerçait en tant que journaliste photographe relevant de la Direction de l’information. Il était divorcé et vivait seul. Il a laissé derrière lui deux enfants et de nombreux amis qui le pleurent à chaudes larmes.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé