Santé › Actualité

Société: Un prêtre recommande l’utilisation des préservatifs dans certaines situations

Le père Giovanni Giusti prend le contre-pied du pape Benoît XVI

Les propos du pape Benoît XVI sur l’utilisation des préservatifs comme moyen de lutte contre le vih-sida, sortis quelque peu de leur contexte et qui avaient entraîné une véritable polémique à travers le monde, continuent de susciter de vives réactions. La dernière en date est celle d’un prêtre, qui contrairement à sa Sainteté, recommande l’utilisation des préservatifs pour certaines couches de la population. Dimanche, 22 mars dans le quotidien du Saint-Siège, Osservatore Romano, le père Giovanni Giusti dans une interview, estime que les préservatifs doivent être utilisés dans certaines situations.

De nationalité colombienne, le père Giovanni Giusti qui officie sur le continent africain depuis plus de trente ans, demande de prendre exemple sur l’Ouganda dont les autorités administratives recommandent l’usage des préservatifs pour lutter contre la pandémie du Sida. Le pays axe sa stratégie sur le triptyque suivant : abstinence – fidélité – utilisation des préservatifs en dernier recours pour les groupes considérés à risque. Il s’agit notamment des drogués, prostitués et homosexuels. Le missionnaire reconnaît que le port du préservatif a permis d’endiguer la maladie dans les catégories sus citées, mais il s’insurge contre la distribution des préservatifs à la population au cours des campagnes dites de prévention de masse, comme c’est généralement le cas sur le contient africain, dont au Cameroun. Ces vastes distributions curieusement ne font pas reculer le mal, selon le prêtre qui relève : les distributions massives de préservatifs ont donné des résultats dérisoires. Des propos repris par le journal français le Point dans son édition du 25 mars 2009.


Ces déclarations relayées pour la première fois par le journal Osservatore Romano, traduisent peut-être là l’ouverture d’une nouvelle page dans l’attitude du Vatican vis-à-vis du port des préservatifs, étant donné que nombreux sont les missionnaires en service sur le plus vieux continent, qui en distribuent. Mais il serait trop tôt de tirer des conclusions dans ce sens, d’ailleurs le Vatican continue d’attaquer la France à qui elle reproche d’avoir suscité la grosse polémique qui avait immédiatement suivie les propos du Pape en Europe, et bien au-delà. Un sondage réalisé par Ifop auprès de 620 personnes, avait indiqué que 43% des catholiques français souhaitent la démission ou le départ en retraite du pape.

A titre de rappel, le mardi, 17 mars, à bord d’un avion qui devait l’amener au Cameroun puis en Angola pour sa première tournée africaine en tant que pape, Benoît XVI a déclaré que l’on ne peut pas régler le problème de sida, avec la distribution de préservatifs, qui au contraire, aggravent le problème Cette position du chef de l’Eglise catholique s’était propagée à la vitesse d’une traînée de poudre. Le moment d’indignation passé, plusieurs observateurs ont reconnu que le pape ne saurait aller à l’encontre des écrits bibliques. Ces propos s’inscrivent d’ailleurs dans la continuité de l’avis de son prédécesseur, le pape Jean Paul II qui avait déclaré : l’abstinence sexuelle est le seul moyen sûr et vertueux de mettre un terme à la tragique épidémie de sida.


Noiraufeminin.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut