› International

Somalie: La piraterie, un fléau qui gangrène les côtes africaines

Les côtes somaliennes sont de plus en plus risquées à cause des détournements de bateaux

Le 03 Août 2009, les pirates relâchent le porte conteneur Allemand Hansa Stavanger après avoir reçu une rançon de 2.7 millions de dollars. Nous avons laissé partir le bateau après avoir pris l’argent. Je crois qu’il est parti », a déclaré par téléphone à Reuters le pirate Hassan. Ce rapt n’est pas le premier du genre. Les enlèvements, les pillages et les détournements sont devenus récurrent dans le golfe d’Aden au large des côtes somaliennes. La côte somalienne a acquis la sinistre réputation d’être l’une des plus dangereuses au monde à cause des pirates qui sévissent tout les jours, sur les 293 incidents répertoriés en 2008 par le bureau maritime international, 111 sont survenus dans cette région (soit près de 38%), soit une augmentation de 200% des actes de piraterie dans cette zone par rapport à 2007. 42 navires et 815 membres d’équipage ont été pris en otage. Le 31 décembre 2008, les pirates détenaient toujours 13 bateaux et 242 otages.

Depuis le renversement du président Mohammed Siad Barre en 1991, le désordre politique qui a suivit ce push a fait que la situation s’est aggravée. Les actes de brigandage au large ces côtes il y a quelques décennies encore ne se résumaient qu’en des actes de pêche illicites. Les activités de pêche ayant totalement cessé dans le pays, les côtes sont désertées et l’Etat n’est plus en mesure d’assurer une sécurité efficace au large de ces côtes. Elles sont donc devenues un abri pour les pirates qui les écument à la recherche de bateaux à détourner et d’otages pour les rançons.

Le nombre d’attaques s’est tellement accrue au large des côtes somaliennes que certains pays ont trouvé bon de dépêcher des navires de guerre dans la zone. Ce qui n’a réussit qu’à déplacer les pirates qui, pour fuir les patrouilles et continuer de mener leurs attaques à bien, s’aventurent désormais de plus en plus profondément dans l’océan Indien.
Depuis, les autorités maritimes internationales conseillent aux navires passant au large de ces côtes de croiser à 300 milles. Cette précaution ne change pas grand chose.

Les engins détournés sont entre autre un cargo britannique de 32000 tonnes avec un équipage de 24 personnes, un thonier taïwanais avec 29 membres d’équipages, un yacth français, un remorqueur yéménite avec 7 marins à bord et le Hansa Stavanger, le porte-conteneur Allemand de 20000 tonnes avec son équipages constitué de 24 personnes libérés le 03 Août 2009.

Pirate Somalien
huntoftheseawolves.net)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut