› Politique

Sommet Afrique-France : un Conseil de suivi des recommandations lance ses activités au Cameroun

Le président du Conseil et son équipe-Institut français-Yaoundé

Une cérémonie de lancement suivie d’un café de presse a eu lieu ce mardi 21 juin 2022 à l’Institut français de Yaoundé.

Le gouvernement français, la jeunesse africaine, la société civile et d’autres acteurs se sont réunis à Montpellier le 8 octobre 2021 dans le cadre du nouveau sommet Afrique-France. Au sortir de cette rencontre, les différents participants se sont séparés ayant formulé plusieurs  recommandations. Pour le suivi et la mise en œuvre de ces résolutions, un réseau de sociétés civiles camerounaises et françaises a mis en place une plateforme. Il s’agit du Conseil de suivi des recommandations du nouveau Sommet Afrique-France.

L’organe est présenté comme une initiative innovante en matière de diplomatie. Parti de l’idée selon laquelle les sociétés civiles africaines et françaises ont des défis communs, il servira d’intermédiaire entre les décideurs et la société civile camerounaise et européenne, dans un contexte où les pouvoirs publics ne peuvent pas accomplir cette mission seuls.

Le but est de faciliter la mise en œuvre de la nouvelle formule de coopération entre l’Afrique et la France. A cet effet, le Conseil qui se veut consultatif, prévoit d’offrir des formations, faciliter les échanges, adresser des plaidoyers en faveur des projets locaux.

Constitué des acteurs de la société civile du Camerounais et de la France, le Conseil est présidé par Me Jacques Jonathan Nyemb, avocat, membre du Conseil d’administration du Gicam. Il porte un message : « la jeunesse de nos pays est le fer de lance de cette coopération entre la France et l’Afrique. Elle se fera avec elle, par elle ou ne se fera pas ». Pour atteindre cet objectif, les membres du Conseil s’engagent à cibler des sujets, organiser des forums et élaborer des projets qui seront suivis et évalués.

De manière plus  concrète, le Conseil entend se déployer sur le territoire camerounais dans les 18 prochains mois pour intéresser les jeunes à cette initiative. Et pour cela, deux activités seront organisée avant la fin de mois de décembre 2022. La première est l’Action citoyenne. Elle consistera à aborder des questions de démocratie, de gouvernance entre autres. Cette activité s’articule autour de cinq ateliers dans différentes villes du Cameroun. L’objectif poursuivi est d’amener les jeunes à s’intéresser aux questions complexes de la démocratie.

La seconde activité consistera en la production d’une série d’interviews sous forme de podcasts vidéo des personnes. Ces productions seront distribuées en France en Afrique et au Cameroun. Le but est de montrer comment des personnes interviewées vivent afin de permettre aux personnes de bien se connaitre. L’objectif général du Conseil est d’inciter la jeunesse africaine à sortir de la position de spectateur pour participer en tant qu’actrice de son avenir.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé