› International

Sommet de l’Union Africaine: Les grands dossiers à l’ordre du jour

Les chefs d’Etats et de gouvernements de l’UA sont réunis en Ethiopie depuis dimanche dernier

Le 12è sommet de l’Union Africaine s’est ouvert le 1er février 2009 dans la capitale Ethiopienne. Pendant trois jours les représentants des 53 Etats membres vont débattre des problèmes qui minent le bon fonctionnement des pays du continent. Le thème central choisi pour ce sommet est le développement des infrastructures en Afrique. Mais les chefs d’Etats et de gouvernements présents à Addis Abbeba auront surtout à donner leurs avis sur des sujets brûlants tels que la crise socio- politique que traverse Madagascar. Depuis quelques jours une vive tension règne dans cette grande île où le torchon brûle entre le président Marc Ravalomanana et le maire de Antananarivo, Andry Rajoelina. Le président de la Commission de l’Union Africaine le Gabonais Jean Ping , en condamnant les actes de violences perpétrés à Madagascar, a rappelé qu’il est totalement interdit de prendre le pouvoir par les moyens non constitutionnels.
Autre dossier brûlant du sommet, la crise au Soudan et plus particulièrement au Darfour où les forces hybrides de l’Union Africaine et de l’Onu déployés sur place font face aux problèmes logistiques et d’effectifs. L’Union Africaine devra aussi se pencher sur les accusations portées contre le Président Soudanais Omar El Béchir. L’UA pourra à cet effet demander au conseil de sécurité de l’Onu de suspendre ces accusations dans l’optique du rétablissement de la paix dans ce pays.

Par ailleurs, la crise zimbabwéenne serra à l’ordre du jour. Il serra sans doute question d’encourager les signes de la paix visibles au travers de l’accord signé vendredi dernier par l’opposant Morgan Stvangirai, pour diriger le gouvernement d’Union Nationale. D’où l’appel lancé par Jean Ping en direction des Etats Unis, et de l’Europe pour la levée des sanctions contre le Zimbabwe. Tout le monde doit aider le Zimbabwe à reconstruire son économie parce qu’un accord a été conclu a indiqué le président de la commission de l’Union Africaine.

Les cas de la Mauritanie et de la Guinée seront également abordés au cours de ce sommet. L’Union Africaine, qui est contre la prise du pouvoir par les armes a exclu ces deux pays de ses activités au lendemain des coups de force du 06 août dernier orchestré en Mauritanie par le chef de la garde présidentielle Mohamed Ould Abdel Aziz, et du 23 décembre dernier à Conakry par le capitaine Moussa Dadis Camara au lendemain de la mort du président Lansana Conté.

D’autres sujets comme le Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique(NEPAD) la crise financière internationale, la crise Somalienne ou encore la formation d’un gouvernement de l’Union de l’Afrique seront également à l’ordre du jour des travaux de ce 12ème sommet de l’Union Africaine.

Robert Mugabe, président du Zimbabwe

www.judiciaryreport.com)/n

À LA UNE
Retour en haut