Société › Kiosque

Sommet USA-Afrique: Saut dans l’inconnu pour Paul Biya

Le département d’Etat américain a fait valoir un portrait acide du président camerounais pour le classer dans sa liste noire.

Voici quatre ans que Paul Biya, le président de la République du Cameroun, n’a plus foulé le sol des Etats†Unis d’Amérique. Une bonne occasion se présentait à lui, avec la tenue en terre américaine du sommet Usa†Afrique. Initié par Barack Obama, le président des Etats†Unis, ce grand rendez†vous des chefs d’Etat américain et africains démarre le 05 août prochain à Washington. A quelques jours du sommet, l’establishment de la Maison Blanche explique qu’à côté de l’Ouganda, le Cameroun est en apesanteur par rapport à la participation de son chef. Le Cameroun est estampillé « homophobe » par le vice†secrétariat d’Etat américain en charge de l’Afrique. Le président camerounais qui a assis son image sur la probité sexuelle de son pays chute ainsi pour n’y avoir pas légalisé à temps l’homosexualité. Plus compromettant encore, le mépris qu’il afficha à Paris après une réunion avec François Hollande: « cette chose†là », avait dit Paul Biya, répondant aux journalistes français. Par†delà cet élément qui fonde la discorde entre Washington et Yaoundé, il y a aussi des soupçons sur ce que le secrétariat d’Etat américain en charge de l’Afrique appelle « la gestion sulfureuse des dossiers de certaines personnalités détenues dans les prisons camerounaises ».

Selon des informations reprises par Radio France Internationale (Rfi), les choses sont bien compliquées pour le dirigeant camerounais. Quand on sait que les Etats†Unis déroulent à tout moment le tapis rouge aux activistes homosexuels camerounais, il est à se demander si Paul Biya ne court pas le risque de se jeter dans la gueule du loup, si jamais il ne décline pas l’invitation de la Maison Blanche. Barack Obama, qui aimerait avoir des interlocuteurs représentatifs a déjà structuré le collège d’invités. Depuis longtemps, il a averti qu’il n’accordera pas de tête-à-tête au cours de ce sommet. Et dans la capitale américaine, personne ne croit à un retour en arrière du président.

Sursis
Michelle Obama et l’ex†première dame Laura Bush, seront les hôtes des premières dames africaines le 6 Août prochain au Kennedy Center à Washington. Pour un symposium qui se tient au troisième jour du sommet USA†Afrique, et qui va se dérouler pendant six bonnes heures. Entre autres thèmes retenus pour cette rencontre impliquant aussi la fondation Bush, il y a inévitablement l’éducation et la santé. Autant parler d’un rêve devenu réalité pour Chantal Biya et ses amies qui, à une époque, avaient mis sur pied l’association des premières dames d’Afrique. Il y a cinq ans, elles débarquaient à Los Angeles avec le label « Synergies africaines ». Et le même jour où les premières dames africaines signaient leur show à la Hollywood, Michelle Obama débarquait à New York pour promouvoir l’éducation et la bonne alimentation chez les enfants américains. Et depuis lors, l’épouse du président américain continue sa route pour promouvoir le bienêtre des enfants de son pays. Autour de ce thème et au nom de celui†ci, Chantal Biya pourrait convaincre son époux d’honorer ce rendez†vous de Washington.



L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé