› Politique

Sonara : Paul Biya protège le cumul de Talba Malla

La Sonara

Contre les dispositions légales en la matière, le président de la République a instruit le maintien du nouveau ministre des Marchés publics au poste de Directeur général de cette entreprise publique.

La correspondance est datée du 9 janvier 2019 et est signée du ministre d’Etat, Secrétaire général de la résidence de la République (SGPR), Ferdinand Ngoh Ngoh.  Dans cette lettre le SGPR répercute les « Très hautes instructions de monsieur le président de la République » à Ibrahim Talba Malla, ministre des Marchés Publics depuis le vendredi 4 janvier, cumulativement avec ses fonctions de Directeur général de la Société nationale de raffinage (Sonara).

En effet, à travers le SGPR, le président Paul Biya enjoint le ministre des Marchés publics de prendre « à titre exceptionnel » les dispositions essentielles nécessaires à la continuité du fonctionnement de la Sonara « et ce jusqu’à la nomination d’un nouveau Directeur général ».

Une instruction qui va à l’encontre de la loi n°2017/011 du 12 juillet 2017 portant statut général des entreprises publiques.

Le texte stipule en son article 78 (chapitre IV sur les incompatibilités) que « les fonctions de membre du gouvernement ou assimilé, de Parlementaire, de magistrat exerçant auprès des juridictions, ou de membre du Conseil constitutionnel, sont incompatibles avec celles de Directeur général ou de Directeur général adjoint d’une entreprise publique ».

La Sonara été créée en 1973 et Ibrahim Talba Malla, nommé en 2013, en est le 3ème Directeur général. L’Etat est l’actionnaire majoritaire de la Sonara. Trois entreprises publiques trustent son conseil d’administration : la SNH, la SNI, et la CSPH.

L’article 70 de la loi citée supra pose que le Directeur général et son adjoint sont « nommés à la majorité des deux tiers (2/3) par le Conseil d’administration sur proposition de l’actionnaire majoritaire ». Le Directeur général est nommé pour un mandat de trois ans renouvelable deux fois.

 

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé