› International

Soudan du Sud: L’évacuation des étrangers se poursuit

Alors que les combats prennent de l’ampleur dans l’ensemble du pays, les étrangers continus de quitter le pays par tous les moyens

Les combats et les évacuations d’étrangers ont continué au Soudan du Sud ce dimanche 22 décembre. Les Etats-Unis, qui avaient largement parrainé le processus d’indépendance du Soudan du Sud, ont évacué 380 de leurs ressortissants. Ce dimanche, Washington a annoncé avoir évacué, avec l’ONU, des Américains et d’autres étrangers de Bor, au Soudan du Sud. Cette opération avait été tentée samedi, sauf qu’elle a été empêchée. En réalité, les avions américains, au nombre de trois, n’ont pu se poser sur le tarmac de l’aéroport. Ils ont été pris pour cible par des tireurs dotés d’armes légères, blessant quatre soldats américains. Pour mener à bien cette mission organisée « en lien avec le gouvernement sud-soudanais, les Etats-Unis et les Nations Unies ont pris des mesures pour s’assurer que les factions en conflit soient au courant que ces vols faisaient partie d’une opération humanitaire », a précisé le département d’Etat dans un communiqué repris par l’AFP.

La situation est encore plus tendue dans l’Etat pétrolier de l’Unité, à 1 000 kilomètres environ de Juba. Selon un responsable local cité par l’Agence France-Presse, les rues de Bentiu, siège de la 4e division, étaient ce dimanche jonchées de dizaines de cadavres. Le commandant de la quatrième division de l’armée, précisément basé à Bentiu, avait annoncé samedi avoir rallié Riek Machar après plusieurs heures de combats dans sa caserne. Le porte-parole de l’armée régulière a confirmé dimanche que ses hommes ne contrôlaient pas Bentiu, et que l’Etat de l’Unité était divisé. Les tensions étaient aussi fortes dans l’Etat de Jonglei. La ville de Bor, capitale de cet Etat, est toujours aux mains des rebelles, même si depuis samedi l’armée assure être en route pour reprendre la ville.

La République du Soudan du Sud est un pays d’Afrique orientale dont la capitale est Djouba. À la suite du référendum d’autodétermination organisé du 9 au15 janvier 2011, le Soudan du Sud a fait sécession de la République du Soudan le 9 juillet 2011. Malgré la reconnaissance immédiate de l’État, des litiges subsistent quant au tracé définitif de la frontière. Les pays limitrophes du Soudan du Sud sont le Soudan (au nord), l’Éthiopie (à l’est), le Kenya, l’Ouganda et la République démocratique du Congo (au sud) et la République centrafricaine (à l’ouest). L’appartenance des États fédérés soudanais situés au voisinage du Soudan du Sud comme le Nil-Bleu, le Kordofan du Sud et l’Abyei n’a pas encore été tranchée : pour l’instant, ils demeurent sous l’autorité de Khartoum. Le Soudan du Sud est un pays particulièrement bien arrosé par de nombreux cours d’eau dont les principaux sont le Nil blanc et son affluent le Bahr el-Ghazal, qui contribuent à la fertilisation des régions qu’ils traversent.

Une équipe de la croix rouge à pied d’oeuvre à Juba
lemonde.fr)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut