International › AFP

Soudan du Sud: trois morts dans le crash d’un hélicoptère de l’ONU

Un hélicoptère militaire éthiopien s’est écrasé à l’intérieur d’un complexe des Nations unies dans la région d’Abiyé prise en étau entre le Soudan et le Soudan du Sud, tuant trois membres d’équipage et blessant 10 passagers, a annoncé dimanche l’ONU dans un communiqué.

L’hélicoptère transportait 23 passagers au moment du crash survenu samedi dans l’enceinte de la Force de sécurité intérimaire des Nations unies pour Abiyé (FISNUA), « tuant trois des membres d’équipage ».

« Dix passagers ont été blessés dont trois sont dans un état critique », a souligné la même source.

L’hélicoptère, un MI-8, transportait des troupes éthiopiennes de Kadugli au Soudan vers Abiyé, une région riche en pétrole contestée depuis l’indépendance du Soudan du Sud en 2011.

« Nous enquêtons sur cet incident », a déclaré le commandant de la Force par intérim de la FISNUA, le général Gebre Adhana Woldezgu.

Les dépouilles des militaires éthiopiens ont été rapatriées à Addis Abéba dimanche. Des centaines de personnes de la FISNUA ont assisté à une cérémonie en leur mémoire, selon la FISNUA.

L’Ethiopie est l’unique pays contributeur de troupes à la FISNUA, forte de quelque 4.500 soldats.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a averti que la situation à Abiyé et le long de la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud « continuait de représenter une grave menace à la paix internationale », appelant les deux pays à faire des progrès concrets en matière de démarcation et de surveillance de la frontière.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé