International › APA

Soudan-Éthiopie : Washington craint la régionalisation du conflit

Le différend frontalier entre le Soudan et l’Ethiopie présente un risque de propagation dans la région de la Corne de l’Afrique, a averti un haut diplomate américain.Lors d’une audition devant la Commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants sur le conflit dans la région du Tigré en Éthiopie, Robert Godec, Secrétaire d’État adjoint par intérim au Bureau des affaires africaines, a déclaré que « le différend frontalier d’Al-Fashaga pose un risque de conflit dans la région ».

« Il s’agit d’un différend profond et d’une préoccupation considérable pour les États-Unis », a déclaré M. Godec aux membres du Congrès.

Il a ajouté que son administration a discuté de la question avec les responsables soudanais et éthiopiens et les a exhortés à trouver une solution négociée.

En mai dernier, l’Envoyé spécial des États-Unis pour la Corne de l’Afrique, Jeffrey Feltman, s’était rendu à Khartoum pour discuter du conflit frontalier et de la crise provoquée par le Grand barrage de la renaissance éthiopienne.

S’exprimant sur le conflit en cours dans le nord de l’Éthiopie, le département d’État américain a évalué les violations des droits de l’homme commises dans la région. Il a également souligné la présence continue de troupes érythréennes aux côtés de l’armée éthiopienne dans la région du Tigré.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé