› Eco et Business

Soutien à la Banane: L’Union Européenne lance un appel à projet

L’organisation a présenté des conditions de son appui qui mettront sans doute hors-jeux des producteurs locaux

La délégation de l’Union européenne au Cameroun a lancé un appel à projet en directions des entreprises nationales productrices et exportatrices de banane dans les régions du Mungo et du Fako dans le sud-ouest du pays a-t-on appris d’un communiqué posté sur le site du GICAM, la plus ancienne organisation patronale au Cameroun. L’objectif affirmé de la subvention dont les montants varieront entre 500 000 et 1 million d’euros est de contribuer au développement durable de la filière banane au Cameroun, en améliorant la balance commerciale du pays et en générant des recettes fiscales et de l’emploi. Pour bénéficier du soutien financier, il faut être une personne morale de droit camerounais, être le promoteur du projet et surtout être une entreprise exportatrice de banane sur le marché européen. Les éventuels candidats ont jusqu’au 27 mai pour postuler. Cet appel à projet marque aussi le début de la mise en uvre d’une annonce faite depuis 2012. L’Union européenne (UE) avait annoncé qu’elle allait allouer 48 millions d’euros au secteur de la banane du Cameroun afin de l’aider à doubler sa production d’ici 2013 pour qu’elle atteigne 500000 tonnes. Le projet visait aussi à accompagner le pays avec des mesures de mise en uvre des Accords de partenariat économique (APE) dont la phase intérimaire a été signée depuis 2009, sous réserve d’un engagement élargi à l’Afrique centrale.

Ce soutien de l’UE est perçu très positivement par le gouvernement qui demeure en quête de positionnement sur un marché européen pourvoyeur des devises nécessaires à son commerce extérieur. Cette annonce de l’UE intervient alors que la SPM une des principales entreprises productrices au Cameroun a fait part de l’obtention d’une ligne de crédit d’Afreximbank qui devrait lui permettre de réaliser une augmentation de sa production. « Nous souhaitons développer notre entreprise, en améliorant la qualité, la rentabilité et la productivité de notre entreprise à hauteur de 60.000 tonnes par an. Nous avons 2000 ouvriers ou employés, et souhaitons nous développer pour atteindre 3000 ouvriers. Nous avons aussi développé avec deux autres opérateurs, une activité de conseil et d’encadrement, pour le développement de nouveau projet où d’extension de projet. Avec la Cdc nous avons un contrat d’assistance technique pour développer 1750 hectares de banane. C’est une très grosse opération pour le compte de la Cdc et pour la filière nationale », a déclaré Jean Yves Brethès, le Président Directeur Général de cette entreprise. Techniquement seuls PHP, SPM et CDC seront éligibles au financement de l’UE, en leur qualité de principaux producteurs du pays.

L’Union Européenne veut aider la filière banane camerounaise
algomtl.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut