Culture › Musique

Spectacle : Petit Pays électrise le public de ya-fe

Le concert donné par l’artiste au boulevard du 20 Mai a drainé une foule immense

La troisième édition de « ya-fe » (Yaoundé en fête) démarrée le 22 Décembre 2008 aura été marquée au plan artistique par des spectacles de belle facture comme celui du duo nigérians « P.SQUARE » (Paul et Peter OKOYE) le 25 Décembre, celui de Richard BONA le 27 Décembre, et surtout le concert de l’artiste Petit Pays le 31 Décembre. Ce spectacle était aussi l’occasion pour de nombreux « yaoundéens » de célébrer en chanson la saint Sylvestre.

A 20 heures, le boulevard du 20 Mai était déjà pris d’assaut par de nombreux fêtards qui tenaient à vivre en direct le dernier concert de l’année 2008 du « Turbo d’Afrique » et son orchestre les « Sans Visas ». Pour contenir la foule, des forces de maintien de l’ordre et quelques agents de sécurité de deux entreprises de gardiennage veillent au grain, armés de matraques, et de gaz lacrymogènes. La présence des chiens et de la voiture anti – émeute a fini par dissuader les éventuels fauteurs de troubles. A 20 h 45, l’orchestre commence à distiller des sonorités diverses en attendant 21h 45 minutes, heure à laquelle Petit Pays montera sur le podium de « Yaoundé en fête ».

Tout de noir vêtu, « Rabbi » est accompagné par ses huit danseuses, Mony Eka, 007 , Zibi, trois des quatre chanteurs principaux de son orchestre ;Mathematic, l’autre chanteur s’étant déplacé pour Malabo en Guinée Equatoriale pour représenter son père spirituel à un spectacle. Plusieurs journalistes des radios et télévisions locales ainsi que de nombreux photographes et cameramen se bousculent près du grand podium. Juste à côté, un écran géant retransmet le concert pour les spectateurs éloignés du podium.


Journalducameroun.com)/n

C’est avec la chanson « c ur de femme » que Petit Pays va ouvrir le show. Le tube plonge les mélomanes et les fans dans un passé lointain, à l’époque où le « Makossa love » du chanteur était encore à la une. Les chansons «c’est bon », « Polissy », « la monako » ou encore « frotambo » vont créer une véritable communion entre l’artiste et le public de Yaoundé. Les tubes tels que «mumi», « sans toi », « fais moi câlin » seront repris en c ur par un public constitué en majorité de jeunes. Autour de 23 h, l’ambiance monte encore d’un cran. La prestation des danseuses arrache des salves d’applaudissements et des cris de joie au public. Petit Pays ira même jusqu’à s’agenouiller ayant au préalable retiré son chapeau noir, comme pour parler à des forces invisibles. A 23 h 16 minutes l’auteur de « Fiko fiko » quitte la scène. Cette pause lui permet de revenir sur le podium dans une autre tenue plus décontractée. Il parlera de ses rapports amicaux avec le chef de l’Etat PAUL BIYA qui, selon l’artiste, l’avait reçu non pas au palais de l’unité mais plutôt à Mvomeka, le village natal du président. Petit Pays parlera aussi de ses rapports dégradants avec le footballeur Samuel ETO’O Fils. C’est à 00h 45 minutes qu’il quitte définitivement la scène, non sans avoir souhaité une heureuse année 2009 à tous ses fans de Yaoundé.

Ce spectacle de Petit Pays aura aussi été une occasion pour certains commerçants de faire de bonnes affaires : Les braiseuses de poissons, les vendeurs de boisson et de divers autres produits de consommation étaient visiblement sollicités par les fêtards. La soirée aura été belle et l’on espère que « ya-fe » qui s’achève le 04 Janvier 2009, en offrira encore au public de la capitale camerounaise.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut