Sport › Autres sports

Sport: le camerounais Georges Manyaka, meilleur basketteur du championnat Libyen

Actuellement à Douala, l’ex joueur de Phoenix nous parle de sa carrière à El Aly de Tripoli. Rencontre.

Que fait Georges au pays?
Je suis au Cameroun pour les vacances et profiter aussi pour préparer la prochaine saison, sur le plan personnel.

Vous évoluez depuis 2 saisons à El Aly de Tripoli en Libye. Comment s’est passée votre saison?
Ça s’est bien passé de mon côté, on peut dire que ça va avec le club. Cette année, on a terminé à une bonne position par rapport à la saison dernière. Nous avons terminé à la 4e place au classement du championnat. Personnellement, j’ai eu le titre de meilleur joueur du club, et un titre de meilleur marqueur.

Après ces 2 saisons passées en Libye, quelle comparaison faites-vous entre les championnats libyen et camerounais?
La grosse différence se trouve au niveau des infrastructures. Le niveau du basket-ball camerounais est bon, on prépare une coupe d’Afrique des nations (Can) qui va se jouer en Libye, et on a de très bons professionnels qui vont y participer, on a de très bons basketteurs, de bons clubs aussi qui peuvent participer aux compétitions africaines. Côté chance maintenant, il faudrait d’abord qu’on sache que dans ce genre de compétition, il n’y a pas de petites équipes, mais le Cameroun est quand même bien positionné pour se qualifier pour le second tour de la Can. C’est vrai que dans notre poule, on a des pays comme la république centrafricaine, et autre Congo, mais je pense qu’on a des chances pour aller au second tour.

Avez-vous été contacté pour intégrer l’équipe nationale?
Oui, j’ai été contacté, mais il y a eu des petits problèmes personnels dont je préfère taire. Vous savez, l’équipe nationale, c’est l’équipe nationale et c’est pour tout le monde, chacun a sa chance, chacun attend son bon moment.

Vous avez passé 7 saisons au sein de Phoenix de Douala, pourquoi avoir quitté le Cameroun?
La seule raison que je peux évoquer, c’était juste d’essayer de voir aussi si je peux prouver quelque chose hors du Cameroun.

Maintenant que la saison est terminée, c’est souvent le moment de sollicitations, de transfert. Avez-vous été contacté par d’autres pays outre la Libye où vous évoluez déjà?
Bien sûr qu’il y a toujours des propositions, avoir un titre de meilleur joueur et de meilleur marqueur, ce n’est pas chose facile. L’année dernière, j’ai eu le meilleur score du championnat. J’ai des propositions en Egypte, en Arabie Saoudite et au Qatar, maintenant, c’est à moi de voir, être en collaboration avec mon agent et faire le meilleur choix possible.

Est-ce que Georges gagne bien sa vie en Libye ? Que faites-vous quand vous ne jouez pas au basket?
Je ne peux pas dire que je gagne bien ma vie, mais je ne me plains pas, c’est cool pour moi en attendant de trouver mieux ailleurs. On commence toujours en bas de l’échelle, on grimpe avant d’aller où on veut. Vous savez, la Libye est un pays pas comme les autres, ma journée est très relaxe, je ne vais jamais dans une boîte de nuit quand je suis à Tripoli, mais il y a différentes façons de s’amuser, même si je n’ai pas trop le temps de le faire.

Vous avez déjà assisté aux matches du championnat régional de basket-ball. Quelle analyse faites-vous sur le niveau dudit championnat ? Est-il meilleur que par le passé lorsque vous étiez encore joueur de Phoenix?
Par rapport aux années passées, franchement, le niveau a baissé. Les années précédentes, le championnat était vraiment difficile, solidifié, maintenant, ce n’est plus la même chose. On a l’impression qu’on se fait un peu chouchouter par la fédération.

Georges Manyaka, meilleur basketteur du championnat Libyen
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut