› Société

Cameroun : Elecam intensifie la campagne d’inscription sur les listes Ă©lectorales dans le Sud-Ouest

Des agents d’Elecam ont Ă©tĂ© appelĂ©s Ă  se rendre dans les marchĂ©s, les cĂ©rĂ©monies de funĂ©railles et les mariages, pour enregistrer les habitants.

L’antenne rĂ©gionale d’Elections Cameroon (Elecam) pour la rĂ©gion du Sud-Ouest intensifie la campagne d’inscriptions sur les listes Ă©lectorales. Lors de l’ouverture officielle des inscriptions pour la rĂ©gion le 9 janvier dernier, les agents de l’organe en charge des Ă©lections au Cameroun ont reçu pour mission de se rendre dans tous les lieux de regroupements des citoyens Ă  l’instar des funĂ©railles ou encore des mariages.

Dans les rues de Buea, la capitale régionale  du Sud-Ouest, les agents d’Elecam sillonnent depuis la réouverture du processus de refonte du fichier électoral. A en croire Mme Evelyn Mukete, chef du centre régional d’Elecam, cette offensive porterait même déjà des fruits.

Selon cette responsable, la région du Sud-Ouest a enregistré près de 500 nouvelles personnes depuis le 2 janvier 2018, date de la réouverture nationale des inscriptions pour cette année. Un chiffre qu’elle juge encourageant, au vu du climat socio-politique qui règne actuellement dans cette zone.


Mme Evelyn Mukete a saluĂ© le comportement citoyen des populations avant de dĂ©plorer les difficultĂ©s auxquelles font face les agents de l’organe sur le terrain. Il s’agit notamment du fait que de nombreuses personnes ne disposent pas d’une carte nationale d’identitĂ©. « Plusieurs potentiels Ă©lecteurs ne disposent pas de cartes nationale d’identitĂ©. Ils se plaignent non seulement du fait que l’obtention de ces documents coĂ»te cher, mais aussi de la longueur et des complications des procĂ©dures. Si celles-ci pouvaient ĂŞtre simplifiĂ©es, ou gratuites, nous aurions encore plus d’inscrits », affirme-t-elle.

Les responsables de partis politiques ont également été invités à se joindre au mouvement, afin de garantir un processus fiable et accepté de tous.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut