Sport › Football

Suffo: « Changer le personnel de l’administration du football serait utile »

Patrick Suffo, ancien attaquant , vainqueur avec le Cameroun des CAN 2000 et 2002, donne son avis sur les problèmes à l’équipe nationale

Les performances du Cameroun à la Coupe du Monde sont une répétition des échecs passés, et n’évolueront jamais à moins qu’il n’y ait des changements radicaux dans la façon dont le football est géré dans le pays, selon l’ancien joueur international Patrick Suffo. Les préparatifs du Cameroun pour le tournoi ont été perturbés par le refus de la fédération nationale de football d’octroyer les primes demandées par les joueurs. Cela avait retardé leur arrivée au Brésil de près de 24 heures, puisqu’ils ont refusé de monter tout de suite à bord de leur avion.

Les joueurs camerounais ont continué à ternir leur image en perdant contre le Mexique (1-0) et en capitulant face à la Croatie, lors d’un match mouvementé où Alex Song a été expulsé après avoir frappé Mario Mandzukic, et Benoit Assou-Ekotto a donné un coup de tête à son coéquipier Benjamin Moukandjo.

Jouer individuellement
« J’ai été très déçu par tout ce qui s’est passé avant leur arrivée au Brésil, et en tant que Camerounais je suis très, très triste de ce qui s’est passé contre la Croatie mercredi », a déclaré Suffo. « Vous pouvez perdre des matchs, mais il y a différentes façons de les perdre (.) Il n’y avait aucune solidarité dans l’équipe. Ils jouaient individuellement. »

« Il faudrait se demander pourquoi le Cameroun a les mêmes problèmes pour la troisième fois consécutive en Coupe du Monde. Certaines choses doivent être modifiées. » Les Lions Indomptables ont une histoire riche; ils ont joué sept finales de Coupe du Monde – un record en Afrique – et ils étaient la première équipe africaine à atteindre les quarts de finale, en 1990, en Italie. Mais ils n’ont gagné qu’un seul match lors de leurs quatre dernières apparitions au tournoi.

Penser à long terme
« Changer le personnel de l’administration du football serait très utile. Nous devons commencer à penser à long terme. Par exemple, il n’existe pas de ligue officielle pour les moins de 20 ans. Il n’y a pas de ligue pour les jeunes joueurs, rien de ce genre. Je pense que c’est une erreur de la part de ceux qui gèrent le football. »

« Les joueurs de très bon niveau, eux, se battent pour des primes, alors que l’argent devrait être utilisé pour les infrastructures, la construction de nouveaux stades, notamment pour permettre aux jeunes de jouer. Depuis que nous avons atteint les quarts de finale de la Coupe du Monde en 1990, il n’y a eu aucun nouveau stade au Cameroun. »

« Peut-être que certains pays ont des joueurs moins talentueux, mais ils gèrent bien le football. Cela se voit ensuite sur le terrain. Vous pouvez avoir les meilleurs joueurs du monde, mais si vous ne vous préparez pas bien, vous n’irez nulle part. »

Patrick Suffo
s4c.co.uk)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé