› Société

Suppression des mots «Anglophone» et «Francophone»: la commission Musonge dément

Des membres Musonge de la commission en audience.

Le président de cette instance rappelle que cette proposition des experts n’a encore été ni examinée, ni adoptée.

Dans un communiqué rendu public le 3 mai 2019, le président de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme (Cnpbm) du Cameroun dément avoir suggéré de bannir l’utilisation des mots « Anglophone » et Francophone ».

Peter Mafany Musonge répond ainsi à des informations en circulation quelques jours plus tôt sur le sujet.

Le président de la Cnpbm rappelle que cette suggestion avait été faite par la vingtaine d’experts réunis à la faveur du colloque sur le thème « le multiculturalisme à la croisée des chemins, entre tradition et modernité ». Colloque organisé par la commission Musonge les 24 et 25 avril 2019 à Yaoundé, au Cameroun.

Parmi les 62 recommandations faites à la Commission, figurait, la suppression des termes « Anglophone » et « Francophone » dans le langage officiel, « parce que cela ne reflète pas l’identité authentique camerounaise », pensent-ils.

Peter Mafany Musonge informe que cette proposition n’a ni été examinée, ni été adoptée en session de la Commission. Encore moins soumisse au président de la République du Cameroun. La commission a en effet un rôle purement consultatif, selon les textes de janvier 2017 qui crée cette instance.

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé