Opinions › Tribune

Sur la chaine de télévision Afrique Media et son Panafricanisme.. je Wanda !!

Par Wandayeur

«Souvent vous êtes prêté à un homme qui a trouvé le Tchad (dans un état) un peu… Très très.pas bien..maintenant le Tchad a changé. Qu’est ce qui fait courir Idriss Deby!! ». Voilà la phrase d’introduction d’une interview d’un éminent journaliste d’Afrique Media !! Tu dois te demander pourquoi je commence ma Wandayance par cette phrase. Parce que si tu n’y trouves rien à redire, tu arrêtes ta part de lecture ici et tu pars boire une bière pour le 32ième anniversaire de l’avènement de la rigueur et la moralisation au Cameroun !!…

Je sais que le stress de se trouver devant un président africain au palmarès aussi sanglant que celui d’Idriss Deby peu sérieusement affecter les capacités intellectuelles du commun des mortels. Mais un journaliste aguerri doit être capable de lire ses fiches au moins dans les premières secondes de son interview et ne pas se retrouver à balbutier des contresens comme un élève de 3ième qui drague une fille de terminale qui a fait phylo avant lui !! C’est cela la norme. Malheureusement rares sont les choses qui restent longtemps normales dans notre beau triangle national de Cameroun.

Si 32 années de rigueur et moralisation n’ont pas suffi à multiplier les ponts sur le Wouri, les routes entre Douala Yaoundé et Bafoussam, elles ont quand même permis de multiplier pas mal d’autres choses. Par exemple, les comptes bancaires de la famille et des proches du pays organisateur, plus de 350 partis politiques dans notre démocratie apaisée et pour ce qui nous intéresse today, le nombre de chaine de télévision accessible au commun des kmers pour ne citer que ces grandes réalisations! Après quelques années obligés d’ingurgiter tout ce dont Mendo Ze et sa CRTV nous abreuvaient, nous voici à l’ere du Zapping. Tu zappes seulement jusqu’à ton doigt fait mal ou jusqu’à tomber sur une chaine qui attire ton attention. Des que ça te vex tu continues ton zapping. C’est vrai qu’avec le temps on se fidélise à quelques chaines et il faut en général une bonne raison pour découvrir de nouvelles !

C’est comme ça que j’ai moi l’habitude de me balancer entre les bons Ndombolos de « Trace Africa » ou Canal 2 musique (il y a toujours une fesse qui se balance sur ces télés), les choses comme France 24 pour voir les dernières nouvelles version Française de la chute de Compaoré,. sans compter que je dois de temps en temps subir les cris et les grossièretés des acteurs de théâtre que l’on appelle Nollywood. Dans mes zappings quotidiens j’ai bien souvent vu passer Afrique Media mais pour une raison x ou y je ne m’y suis jamais vraiment arrêté. Déjà que depuis un moment, je me méfie de tout ce qui se réclame trop trop africain un genre là. Et quand ça se prénomme PANAFRICANISTE, là je fuis une fois .. Le dernier panafricaniste célèbre Laurent Koudou Gbagbo a coûté 3000 Morts à la cote d’Ivoire. Pire que Ebola mais ce dernier s’échauffe encore pour le moment !

Il a fallu que mon cousin qui aime les clubs Français sans aimer la France me demande si je connaissais Afrique Media. A quoi je répondis non!. Il insistât et je fini par me rappeler de cette chaîne sur laquelle pour une raison que j’ignore, j’ai souvent vu Obiang parader. Une chaîne qui passe du français à l’anglais puis à l’espagnol sans crier gare ! Il me conseilla donc vivement de suivre le prochain débat parce qu’il pensait que je serais séduit par le panafricanisme.La nouvelle doctrine qui marche en Afrique!

Ce soir-là, j’ai donc eu ma dose de panafricanisme. Une série de tir à volonté sur la France et tout ce qui lui ressemble. C’était comme s’il y avait quelque part une dame nommée France qui avait énervé tous les invités.Déjà ici on ne dit pas invites mais. panélistes !! Chaque panéliste a donc décoché sa part de flèches, promettant à la France tous les malheurs de la terre quand elle mettra le feu et tentera de venir chercher ses ressortissants. Les gars avaient l’air de vrais s’en fout la mort ! L’un d’eux n’a pas hésité à dire qu’en ce que le concernait, il n’avait plus peur de rien, ayant fait plusieurs séjours en prison dans sa RCA natale d’où il venait d’échapper à la mort en quittant son domicile 20 minutes avant l’arrivée des Selekas Français, s’exilant ensuite vers le Cameroun.

Je me suis seulement dit que voilà ! Depuis 1916 que les Français là nous cherchent, ils ont maintenant trouvé garçon devant eux. Jamais vu un plateau aussi désinhibé ! Comme si les gars avait fumé le djap avant de venir. J’ai seulement dit que yes ! L’Afrique est de retour. J’attendais même quoi depuis pour regarder cette chaîne ? Le point culminant de la soirée fut une photo de militaires Français dans un trou qui ressemblait à une tombe. Les panélistes affirmaient que ces militaires se servaient en Diamants dans une région de la RCA qu’ils étaient censés protéger. Tout nouveau sur la chaîne et incapable de voir exactement ce que faisaient ces militaires dans ce trou, j’en ai conclu que je devais peut-être regarder plusieurs émissions pour améliorer mes capacités d’analyses et de discernements.

On dit souvent que la première impression est celle qui reste. Je suis en mesure d’affirmer que cela est peut-être vrai quand on rencontre des gens après avoir envoyé un papier commençant par « j’ai l’honneur ». Pour ce qui est de la femme camerounaise, j’ai un autre avis. Pour celui qui a déjà succombé au charme physique d’une belle liane (copyright Guimbis blog) sapée et parfumée comme une hôtesse de Camair-Co vide, je vous garantit que votre première opinion a vite fait de changer quand sa première phrase est du genre « je lui ai vu et je la dit que… ». Que quoi la mère-ci ? Et je puis aussi désormais affirmer que c’est pareil pour une chaîne de télévision. Il faut prendre un peu de temps pour se faire un avis.

Si la liberté de ton des « panélistes » durant mon premier débat m’a étonné et presque enchanté, j’ai commencé à me poser de sérieuses questions en écoutant les analyses et les théories développées par certain lors des débats suivants. « Les Français sont en train d’utiliser Boko Haram pour déstabiliser les régions où il y a du soleil. Parce que le Soleil est l’avenir de l’énergie.. C’est pourquoi Boko-Haram se retrouve toujours dans les zones ensoleillées »! Hein Père ? .je n’avais pas encore entendu l’autre là. J’avais a peine fini de digérer la théorie solaire que « l’ancien chef des renseignements sous Ahidjo – Dixit le titre écrit sous son image », a affirmé que le but de Boko Haram était de couper le Cameroun en deux et même que le nom de la futur partie nord du pays ainsi dépecé était déjà trouvé. Ça c’est le genre d’affirmation qui fait que toi-même tu commences à wanda sur le pourquoi tu n’arrives à reconnaître aucun de ces soit disant experts en tout, qui feraient surement un grosse concurrence aux pasteurs des églises réveillées s’ils délaissaient le panafricanisme et le France pour brailler sur « Jesuusss and the fireeeee » ! Là ou une mater panéliste m’a une fois fini c’est quand quelques minutes après avoir affirmé haut et fort son panafricanisme courageux, elle a retrouvé sa « négritude » sous les regards gênés de ses voisins en se demandant pourquoi le « blanc ne peut pas avoir pitié de nous et nous laisser nous développer nous-même.. ». Le panafricanisme de la pitié.Yako!

Le débat panafricain est apparemment une émission pendant laquelle des auditeurs peuvent appeler. Il y a bizarrement un numéro du type nord-américain (commençant par 001) qui s’affiche pour passer des appels. Je me suis d’abord demander pourquoi punir les pauvres Camerounais qui doivent ainsi payer un tarif d’appel à l’étranger pour donner leur avis sur une chaîne donc les studios sont quelque part dans le désordre urbain de Tsimi Evouna à Yaoundé… Et bien, parce que pour une raison qui m’échappe, il ne faut surtout pas que l’on sache qu’Afrique Media se trouve au Cameroun. Le panéliste en chef a donc passé son temps à essayer de brouiller les pistes en ramenant les auditeurs qui insinuaient que la chaîne se trouvait au Cameroun à de meilleurs sentiments. C’était sans compter sur les autres panélistes qui l’instant d’un oubli faisaient référence à leur arrivée à Yaoundé pour participer à l’émission…Vous avez dit bizarre ?
C’est avec hallucination que j’ai découvert que l’auditeur qui appelle doit d’abord voter le président panafricain de l’année parmi les nominées qui sont..Tenez-vous bien ! Obiang Nguema de guinee Equatorial, Paul Biya du Cameroun, Idriss Deby etc. C’est à dire qu’après des heures à bombarder à armes non conventionnelles la France qui nous fait tant de mal, il faut ensuite déclarer que leur meilleur élève Papa Paul est le Panafricaniste de l’année. Ceci m’a vite convaincu que malgré les tergiversations du panéliste en chef, cette chaîne est bien une chaîne Camerounaise; car il faut être Camerounais pour réussir de telles contorsions.

Nevertheless, quoi qu’on dise, Afrique Media et ses Panelistes réussissent à bousculer la ou les autres médias sont proprement ignorés. Je ne me souviens pas de la dernière fois que la France a du pondre un communiqué pour affirmer qu’elle n’était pour rien dans les troubles dans tel ou tel pays. Afrique Media l’a presque obligé à montrer patte blanche dans l’affaire Boko Haram au Cameroun. Elle devra donc redoubler de stratégie pour ses coups fourrés en Afrique puisque toute erreur risque de se retrouver sur la voie publique plus vite que prévu par les secrets défenses et les durées nécessaires à la de-classification. Merci qui ?

J’ai commencé cette wandayance sur l’interview de Idris Deby. Président de fait de la république pétrolière du Tchad ! Il faut quand même reconnaître que si beaucoup de choses paraissent extrêmement floues sur cette chaîne, pas seulement la qualité d’image de certaine de leurs émissions ou retransmissions en espagnol, il est claire qu’il existe une certaine proximité entre Afrique Media et les décideurs de l’Afrique central. A la différence des RFI qui font bavarder de pauvres Africains à longueur de journées, leurs permettant de vider les frustrations sur tel ou tel dirigeant sans que ce dernier y prête une quelconque attention ou ne vienne sur RFI dire ce qu’il pense ou ne pense pas, Afrique media a au moins le culot de faire parler les décideurs. C’est bien Idris qui décide de la vie et de la mort au Tchad. C’est bien Obiang qui décide vie et mort en Guinée. J’en arrive à rêver que Afrique Media par son encensement quotidien des dictatures Africaines, finisse par convaincre notre poupoule national, qui en 32 ans de règne n’a donné de mémoire d’homme que deux interviews, je disais que je rêve qu’ils puissent convaincre Popol, de venir de temps en temps sur leur chaine nous dire au moins ce qu’il pense dans sa tête. Pour ne pas nous laisser en perpétuel devinette.

Comme disait un certain Norbert Zongo, avant que ne soit chassé son bourreau Compaoré, «le pire n’est pas la méchanceté des gens méchants, mais le silence des gens bien». La nature a horreur du vide. A défaut de vrai leaders incontestés et incontestables, au panafricanisme convaincu et convainquant, la nature s’arrange à nous fabriquer des substituts au risque d’encenser des impostures et des imposteurs.

On m’a dit un jour, «Ne juge point. Contente-toi de ne pas comprendre !». C’est pourquoi je vous dirais mes amis d’Afrique Media, je ne suis pas sûr de comprendre ce que vous faites, mais faites-le ! Il faut laisser les chiens comme nous là, on aboi à côté de la route et votre caravane passe. Et comme disait un des nominés de votre concours de beauté Panafricaniste de l’année. Un seul mot : Continuez…


DR)/n

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé