Sport › Football

Surplus de prime perçu pour la coupe du monde, le ministre aurait-il menti aux députés?

Le premier ministre a rappellé l’obligation pour les personnes concernées de rembourser cette argent qui représente «un trop perçu»

235 millions de FCFA à rembourser
La coupe du monde sud-africaine continue de faire des victimes au cameroun. Le site journalducameroun l’annonçait le 7 juillet dernier, il a été demandé à des fonctionnaires et autres personnes proches du ministère des sports, de rembourser des sommes qu’elles auraient perçues au titre de primes lors de la coupe du monde. Au total, 13 personnes qui doivent restituer une somme globale de 235 millions de francs au trésor public, en application des «hautes directives du Premier ministre, chef du gouvernement». Ce trop perçu insiste-t-on au ministère ne constitue pas un détournement, mais une partie d’une somme débloquée pour une opération qui n’a pas été totalement réalisée. Il n’est censé devenir un délit que si les bénéficiaires des sommes en trop refusent de les restituer. Une précision qui a voulu écarter une hypothèse d’intrigues comme cause de la mesure.

Selon Linus Pascal Fouda, le chef de la cellule de communication du Ministère des sports qui officiait en Afrique du sud en tant que Press Team Officer des Lions indomptables, «toutes les personnes visées par la directive du Premier ministre ont restitué le reliquat à eux réclamé, et il n’y a pas lieu d’ouvrir une polémique là où rien ne le justifie». Lui aussi est concerné par la mesure. Face aux députés lors de la dernière séance de questions-réponses au parlement, le ministre Michel Zoah avait fait savoir que «sous les très hautes directives du président de la République» Paul Biya, tous les moyens avaient été mis à la disposition de de l’équipe pour le résultat qui est connu aujourd’hui. Pour la première fois le gouvernement admet que sous le couvert de la coupe du monde, des fonctionnaires auraient perçu des sommes d’argent qu’ils ne méritaient pas réellement.

Le Ministre aurait-il menti aux députés?
Cette décision saluée par l’opinion laisse néanmoins des points d’ombre sur la gestion de l’argent autour des Lions et des différentes sources de financement de l’équipe nationale, selon des observateurs proches des milieux du football camerounais. Plusieurs d’entre eux s’interrogent sur les origines effectives de ce trop perçue de prime de participation. Face aux députés, le ministre avait affirmé que les sommes qui servaient à financer l’opération coupe du monde, avaient été débloquées. Il avait aussi ajouté que l’argent avait été dépensé progressivement, ce qui fait qu’on n’a pas dépensé plus qu’il n’en fallait au moment de l’élimination de l’équipe camerounaise de football. Cette déclaration à moins d’être fausse entre en contradiction avec les énormes sommes d’argent qui sont appelées à être restituées pour cause d’affectation à une opération qui n’a pas été réalisée. L’autre interrogation est celle de savoir pourquoi le ministre lui-même n’est pas concerné par la mesure du remboursement. La gestion de l’argent autour de l’équipe nationale de football fait l’objet depuis de nombreuses années de sérieuses critiques. En annonçant que le président de la République et le chef de gouvernement avaient donné de hautes instructions pour la gestion financière des Lions, le ministre avait fait l’impasse sur les autres sources de financement de l’équipe nationale.

Une décision qui ne résout rien
Les autorités en charge du football ont toujours gardé un certain mystère sur le sujet. Mais on sait aujourd’hui que de grosses sommes d’argent ont circulé autour de l’équipe nationale de football. Rien que sur l’évaluation de la prime des joueurs, le salaire estimé de l’entraineur, le coût de match de préparation, le niveau de vie des Lions en Afrique du sud et les différents partenaires qui ont soutenu l’équipe nationale, on peut évaluer à près de 5 milliards les sommes qui ont été dépensées. La fédération tout comme le ministère se sont toujours refusés à faire des commentaires sur ces chiffres. Plusieurs personnes indiquent que pour cette raison, demander aux fonctionnaires de rembourser les sommes perçues pour une participation à la coupe du monde ne résout pas le problème. Il y a à côté, les primes de participation à la coupe d’Afrique des nations en Angola (un autre fiasco), et toutes les autres primes que le public ignore. La décision du ministre des sports fait déjà l’objet de nombreux débats. Certains estiment que les fonctionnaires concernés risqueront d’ouvrir un autre déballage, cette fois dans les coulisses. D’un autre coté chaque joueur a perçu la somme de 45 millions FCFA. Rien n’a été dit sur ce qu’il adviendrait de ces sommes. Ces différentes analyses font dire à certains que le ministre au lieu de résoudre un problème en a créé un plus complexe.

Michel Zoah, ministre des sports
www.lions4life.info)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut