› Eco et Business

Suspension des eaux minérales Semme et Supermont: Volte-face de Total

Dans un courrier daté du 1er novembre et adressé au Président de la Cncc, la filiale annonce l’annulation de sa décision

« Nous avons bien noté la volonté de la Chambre nationale des consommateurs du Cameroun (Cncc), de promouvoir une saine émulation entre les producteurs des eaux minérales dans nos stations-services afin de satisfaire les besoins des consommateurs » c’est en ces termes que J.P. Battermann le Directeur général de Total Cameroun entame le courrier qu’il a fait transmettre à Calvin Nya le Président de la Cncc. Le document signé ce 1er novembre annonce de façon unilatérale la levée de la suspension de l’approvisionnement et de la vente d’eau Semme et Supermont dans les stations-services Total Cameroun « j’ai le plaisir de vous informer que les eaux minérales Semme et Supermont vont à nouveau être commercialisées dans notre réseau de stations-services Total dans les tous prochains jours ». Comme pour justifier la décision de suspension prise fin octobre le patron de la filiale pétrolière française déclare que le nombre de références disponibles dans les boutiques de sa boite dépend de la taille de celles-ci ainsi que de la rotation des produits en rayon.

Total Cameroun cède à la pression
La sortie de J.P. Battermann est en fait une réponse au communiqué incendiaire publié par la Cncc le 28 octobre 2011, celle-ci n’est pas passée par 4 chemins pour pointer un doigt menaçant « Bien que cette note ait un caractère interne, sachez qu’elle occasionnera des préjudices auprès des consommateurs qui avaient pris l’habitude de s’approvisionner chez vos détaillants institutionnels » stipulait la note signée de son président. La bombe avait été activée lorsque Anne-Marie Kameni, chef service marketing de Total Cameroun instruisait les gérants des stations-services : «nous vous demandons, par la présente, de suspendre l’approvisionnement et la vente des eaux minérales Semme et Supermont dans vos stations-service. Cette décision prend effet immédiatement.» Dans la foulée le président du Conseil d’administration de Semme Beach a réagi à la décision de Total Cameroun. Dans un court entretien qu’il nous a accordé Seme Noungon a dénoncé l’attitude de cette structure occidentale « que nos concurrents se réfugient derrière les grands groupes internationaux pour nous affronter moi j’ai dit que c’est inadmissible ». Pareillement dans une réaction publiée dans nos colonnes, Supermont marquait son étonnement « C’est un chantage et je ne sais pourquoi » a rugit un responsable du service commercial de Source du pays (Supermont). « Total ne fait pas de gros chiffres en eau. Les stations prennent en moyenne cinq packs » a-t-il lancé. La levée de suspension décidée par Total Cameroun vient ainsi radoucir une situation qui semblait vouloir s’enflammer, d’ailleurs la direction générale de la multinationale émet ce v u « nous souhaitons vivement que notre offre en boutique corresponde au souhait des consommateurs camerounais ». Signalons néanmoins que tout au long de ce dilemme les produits indexés n’ont jamais quitté les rayons des stations-services Total Cameroun.

Volte-face de Total Cameroun dans la suspension des eaux Semme et Supermont
http://www.dotcoms-pub.com)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé