International › APA

Système éducatif : l’Etat ivoirien vise le quantum horaire

Le gouvernement appelle le personnel enseignant au respect du volume horaire annuel requis afin de garantir un système éducatif performant et de qualité.Le ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation, Mariatou Koné, a invité ce mardi 29 novembre 2022, le personnel enseignant au respect du quantum horaire établi, lors d’une remise de matériels au Syndicat national de l’enseignement primaire public de Côte d’Ivoire (SYNEPPCI).

Mme Mariatou Koné qui a procédé à son Cabinet, à la remise de matériels et de numéraire au Syndicat national de l’enseignement primaire public de Côte d’Ivoire (SYNEPPCI), a également appelé le corps enseignant à inscrire l’école ivoirienne dans la dynamique de revalorisation de l’offre éducative.

Composés de dix ordinateurs, cinq splits et la somme de 5 millions de francs cfa, ce don fait suite à une promesse faite au syndicat par la ministre lors de l’inauguration de son nouveau siège le vendredi 11 novembre 2022 à Yopougon, dans l’Ouest d’Abidjan.

Le secrétaire général du Syneppci, M. Andjou Andjou a, au nom des syndiqués, exprimé ses vives reconnaissances et sa profonde gratitude à le Mme le ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation. 

Poursuivant, il l’a rassurée de l’engagement du Syneppci à œuvrer pour un « syndicalisme responsable » au service de l’école. Il n’a pas manqué de saluer l’effort remarquable du chef de l’État à l’endroit des fonctionnaires de Côte d’Ivoire, lors du récent dialogue social.

Saluant le professionnalisme du syndicat pour les actes posés dans le sens de l’édification d’une école apaisée, nonobstant les turpitudes, le professeur Mariatou Koné s’est réjoui du fait qu’après 37 années d’attente et d’espérance, le siège soit achevé.

Elle les a en outre exhortés à persévérer dans la voie de la préservation de la paix, afin de garantir la réalisation des objectifs de performance du système éducatif. Il s’agit spécifiquement, selon ses propos, de travailler à ce que l’école soit apaisée pour améliorer les taux de réussite des élèves.

Le secrétaire général du SYNEPPCI n’a pas manqué de donner rendez-vous à Mme le ministre à l’évaluation du « PASEC » en 2024 avec la promesse faite d’engager l’organisation syndicale à l’amélioration de la performance de la Côte d’Ivoire.

Les parties présentes à cette cérémonie se sont engagées à s’inscrire dans la dynamique de revalorisation de l’offre éducative, telle que déclinée par dans les conclusions des États généraux de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (EGENA).


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top