Hugo Broos: « les matchs contre le Nigéria seront décisifs »

Le sélectionneur des Lions indomptables croit encore aux chances du Cameroun de se qualifier pour le Mondial 2018 après le nul contre la Zambie (1-1) samedi à Limbé

Pensez-vous réellement que le Cameroun peut encore se qualifier pour la Coupe du monde 2018 ?
Il y a encore beaucoup de travail à faire. On a fait une très mauvaise première mi-temps. En plus, on a été mené à la marque à cause d’un manque de concentration sur un coup franc. Mais ça nous montre de quoi on est capable, et ce qu’on doit encore faire pour nous améliorer. Le prochain mois doit servir à ça, pour la CAN en janvier. Avant ce match, on savait déjà que les matchs contre le Nigéria seront décisifs. On sera obligé de gagner pour avoir encore une chance d’aller en Coupe du monde. Nous avons huit mois pour nous préparer.

Jusqu’où croyez-vous être capable d’aller avec cet effectif ?
C’est ça le problème du Cameroun. Depuis que je suis ici, il y a des joueurs qui évoluent en Europe, mais qui ne jouent pas. Qu’est-ce que je peux faire ?

Vous pouvez par exemple convoquer des joueurs titulaires en clubs.
Vous savez, on peut continuer comme ça, mais à la fin on ne peut retenir que 23 joueurs. Si je dois tenir compte des joueurs qui ne jouent pas en clubs, je devrais avoir à peine 18 joueurs. Il y a des joueurs qui jouent moins qu’avant. Ce n’est pas moi qui vais demander à leurs clubs de les aligner. Ce n’est pas parce qu’on a fait un match nul qu’il faut tout critiquer. Notre première mi-temps a été mauvaise, mais on a bien réagi en deuxième mi-temps. Malheureusement, les Zambiens ont passé tout le temps dans leur camp.

Est-ce qu’il ne vous manque pas un joueur comme Eric-Maxim Choupo-Moting, capable d’organiser le jeu de votre équipe ?
Il est blessé. C’est ça ce problème. Ce n’est pas le moment de se demander si on n’a pas besoin de ça ou de ça. Je n’ai pas entendu ces échos après les matchs de l’Algérie, de la Gambie ou de la Mauritanie. Parce que les résultats étaient bons pour tout le monde. On a fait un grand pas en avant en comparaison avec les six derniers mois, mais on n’est pas encore où il faut être. Restons modeste. Il y a encore beaucoup de travail à faire, on est en train de former un nouveau groupe. C’est vrai qu’on aurait dû gagner ce match à domicile. Et c’est vraiment dommage.

Vous savez bien qu’Eric-Maxim Choupo-Moting n’est pas blessé.
Je vous arrête là (rétorque Broos, l’air nerveux, Ndlr). Si vous dites que Choupo-Moting n’est pas blessé, c’est que vous mentez. Autrement son médecin ment, son entraîneur ment, et lui-même il ment.

Vous dites que Choupo-Moting est blessé, mais quand il est là, vous ne le classez pas. Vous préférez Salli Edgar qui est remplaçant dans son club en deuxième division à un joueur qui évolue en Bundesliga, un joueur titulaire qui dispute la Ligue Europa. Si vous étiez l’entraîneur de l’Allemagne auriez-vous choisi de titulariser celui qui est remplaçant en club ?
J’avais entendu que vous alliez venir avec toutes ces questions. Je n’ai jamais eu ces questions quand les résultats étaient bons. C’est très facile de poser ce genre de questions quand les résultats ne sont pas bons. Vous devez savoir : je suis déçu aussi par ce résultat. Vous parlez de Choupo-Moting ; quand il dit qu’il est blessé, qu’est-ce que je dois faire ?

Qu’est-ce que vous faites quand il vient ?
Quand il vient il sera ici. On verra après.

Comment faites-vous pour préférer des joueurs qui brûlent le banc de touche en club, à ceux qui sont titulaires ?
Si je dois tenir compte des joueurs qui ne jouent pas en clubs, je devrais avoir à peine 18 joueurs. Il y a des joueurs qui jouent moins qu’avant. Ce n’est pas moi qui vais demander à leurs clubs de les aligner.

Le sélectionneur Belge Hugo Broos.
Droits réservés)/n

Eliminatoires Mondial 2018: le Cameroun déjà en difficulté

Accrochés par les Chipolopolo de Zambie samedi à Limbé, les Lions totalisent désormais deux points sur les six possibles

Le Cameroun est déjà dans l’incertitude pour la qualification pour le Mondial 2018 après avoir fait match nul (1-1) contre la Zambie samedi 12 novembre 2016, lors de la deuxième journée des qualifications zone Afrique. Moins étincelants face à des Chipolopolos bien regroupés, les Lions ont sérieusement compromis leur chance d’être présent en Russie.

Dans ce match décisif pour le Cameroun, les Chipolopolo ont été les premiers à trouver le chemin des filets en première mi-temps, grâce à l’inusable Collins Mbesuma. L’attaquant du Mpumalanga Black Aces (club de première division en Afrique du sud), reprend une passe lumineuse de Rainford Kalaba (0-1, 34e). Menés au score, les Camerounais multiplient des offensives sans toutefois réussir à prendre à contre-pieds une défense Zambie compacte. Ils obtiennent finalement un pénalty dans les arrêts de jeux de la première période. Vincent Aboubakar ajuste parfaitement Kenedy Nweene et permet au Cameroun de concédé le nul à la pause (1-1, 45+5e)

Au retour des vestiaires, les Zambiens ont tenu bon. Nweene Kenedy a du se détendre pour repousser une tentative d’Anatole Abang (49e). La seule vraie occasion de but des Lions en cette deuxième période. Les autres ballons sont vendangés par Vincent Aboubakar (52e), Christian Bassogog (82e) et Sébastien Siani (90e).

Le match s’achève sur le score d’un but partout malgré les six minutes de temps additionnel attribués par l’arbitre Sénégalais Malang Diedhiou.

Si ce point conquis de haute lutte par la Zambie lui donne le droit de continuer à y croire, il ne fait pas les affaires du Cameroun. Pour y croire à nouveau, les Lions doivent battre à deux reprises le Nigeria.

Le Nigéria se détache
Le Cameroun compte désormais deux points soit quatre unités de moins que le Nigeria tombeur de l’Algérie (3-1).

Grand absent de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations de la CAF, les Super Eagles a reporté tous leurs espoirs sur Russie 2018. Face à l’Algérie, Victor Moses a répondu présent en donnant l’avantage aux siens en milieu de première période. Trois minutes avant la pause, John Obi Mikel s’est chargé de doubler la mise, au grand soulagement des supporters locaux.

Les visiteurs ont cependant réduit l’écart en seconde période, par l’intermédiaire de Nabil Bentaleb. Ils se sont ensuite rués à l’attaque pour tenter d’arracher le point du nul, mais les Nigérians se sont montrés particulièrement incisifs en contre.

Dans les dernières secondes du temps additionnel, Moses en a profité pour signer son deuxième but de la soirée et mettre définitivement son équipe à l’abri. Et le match s’achève sur le score de 3 buts à 1.

Cette performance du Nigéria met déjà la pression sur le Cameroun avant la première manche de la double confrontation entre les deux équipes en septembre et octobre 2017.


Droits réservés)/n

Nicolas Nkoulou: « ça fait plaisir de préserver la tradition »

Le défenseur des Lions indomptables s’est exprimé après le nul (1-1) arraché face à l’Algérie dimanche lors de la première journée du dernier tour des éliminatoires du mondial 2018

Le Cameroun a fait match nul (1-1) dimanche à Blida avec l’Algérie en match du groupe B du dernier des qualifications zone Afrique de la Coupe du monde 2018 en Russie. Nicolas Nkoulou, qui a pratiquement gagné tous ses duels contre l’attaquant Islam Slimani, s’est dit satisfait de résultat acquis de haute lutte face à l’une des meilleures sélectionnes africaines de l’heure.

« Nous sommes très contents. Nous avons fait le déplacement pour gagner, mais nous sommes tombés sur une très bonne équipe d’Algérie. Il ne faut pas oublier que nous avons affronté la meilleure nation africaine actuellement. Je suis très content du travail accompli par l’ensemble du groupe. Il fallait sortir un grand match, et nous avons tenu le coup, dans une ambiance très très chaude », a réagi le défenseur de l’Olympique Lyonnais, club de Ligue 1 en France.

« On redoutait cette attaque. On savait que ça allait être très compliqué. On n’a pas commis beaucoup d’erreurs derrière. Ils nous ont obligés en compagnie de mon ami Chedjou à sortir le grand jeu. Mais il faut noter aussi le travail collectif de toute l’équipe, surtout que nous avons bien réagi après avoir pourtant encaissé un but assez tôt dans le match », a-t-il ajouté.

Face à l’Algérie, les Camerounais ont maintenu leur invincibilité, ce qui leur a permis de confirmé la vérité d’hier qui fait du Cameroun la bête noire de l’Algérie.

« Oui, ça fait plaisir de préserver la tradition. Ce n’est pas une question de suprématie, vu qu’il reste beaucoup de rencontres dans ce championnat. Ce point nous encourage à progresser davantage en prévision du prochain match face à la Zambie », a commenté Nkoulou.


Droits réservés)/n

Eliminatoires Mondial 2018: les Lions à la chasse des Fennecs

L’équipe camerounaise affronte son homologue d’Algérie dimanche à Blida en match de groupe du dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018

Le dimanche 9 octobre prochain, les Lions indomptables du Cameroun jouent leur première rencontre du groupe C des qualifications de la Coupe du monde 2018, face à l’Algérie au stade Mustapha Tchaker de Blida. Une rencontre qui s’annonce palpitante vu les forces en présence. Le sélectionneur du Cameroun le sait d’ailleurs.

« On est dans le groupe de la mort avec l’Algérie, le Nigeria et la Zambie. Ce sont des adversaires difficiles surtout l’Algérie qui est pour moi la meilleure d’Afrique du moment. Ils sont ensemble depuis quelques années déjà, et ont fait la Coupe du monde-2014 et CAN, donc au niveau de l’expérience, ils sont bien devant que nous, mais ça reste un bon challenge pour savoir où on est vraiment », s’est exprimé Hugo Broos avant le départ de son équipe ce vendredi de Paris pour Alger.

Les Camerounais se sont en effet préparés dans la ville de Marseille. Regroupés depuis lundi dernier, les Lions ont disputé un match d’évaluation avec l’Olympique de Marseille mercredi matin (1-1).

En attendant le coup d’envoi de la rencontre dimanche, les Lions indomptables ont un avantage : Ils font figure de véritable « bête noire » de l’Algérie. Le bilan des confrontations entre les deux équipes est flatteur pour les Lions : en cinq matches officiels de Coupe d’Afrique des nations, le Cameroun ne s’est incliné qu’une seule fois et a enregistré deux victoires pour autant de nuls.

La dernière confrontation entre les deux équipes remonte à 2004 lors des matches de groupe de la Coupe d’Afrique en Tunisie et s’était soldée par un match nul (1-1).

Petit avantage pour la troupe à Hugo Broos, mais en football la vérité d’hier n’est pas toujours celle de demain.

Dimanche, le Cameroun devrait tout de même tenter de maintenir cette stat à son avantage et devra compter sur une ligne offensive animée par le Capitaine Eric-Maxim Choupo-Moting. Le joueur de Shalke 04 sera épaulé par Vincent Aboubakar.

Derrière, la défense devra aussi essayer de faire son match vu qu’elle aura en face une équipe algérienne très offensive. Une défense qui sera certainement composée de Nicolas Nkoulou, d’Aurélien Chedjou dans l’axe, d’Allan Nyom et Henri Bedimo sur les côtés.

Ce match devrait être une belle opposition de style avec d’un côté la densité physique et la solidité défensive des Lions indomptables et de l’autre la technique et l’attaque virevoltante des Fennecs qui ont terminé les éliminatoires de la CAN 2017 avec la meilleure attaque.


Droits réservés)/n

Mondial 2018: le Camerounais Jacques Zoua forfait contre l’Algérie

Blessé, l’attaquant de la sélection camerounaise de football manquera le match prévu le 09 octobre au stade Mustapha-Tchaker de Blida pour le compte de la première journée des qualifications

L’attaquant de la sélection camerounaise de football Jacques Zoua, blessé, manquera le match face à l’Algérie, dimanche 09 octobre 2016 à 20h30 au stade Mustapha-Tchaker de Blida pour le compte de la première journée des qualifications du Mondial-2018 (groupe B), a annoncé la Fédération camerounaise (Fécafoot).

« L’international camerounais s’est blessé au cours d’un match avec son club » et devrait être absent de « deux à trois semaines », a indiqué la Fécafoot citant les médecins de Kaiserslautern, le club allemand de Zoua.

Ce dernier sera remplacé par Daniel Arnaud Ndi qui évolue au Sporting Gijon (Espagne), selon la même source.

Le sélectionneur du Cameroun Hugo Broos doit déjà composer sans le gardien de l’Union Douala, Moïse Pouty, blessé et remplacé par le portier Guy-Roland Ndy-Assembe de Nancy (France).

En prévision de la rencontre contre les Verts, le Cameroun effectuera un stage du 02 au 07 octobre à Marseille avec, au menu, un match amical contre l’Olympique de Marseille (Ligue 1 française) le mercredi 05 octobre à 11h00, selon la Fécafoot.

Les hommes d’Hugo Broos rallieront Alger vendredi. Une fois sur place, les Lions indomptables effectueront une seule séance d’entraînement, samedi à 18h00 au stade Tchaker, selon le programme de l’équipe.


Droits réservés)/n

Milovan Rajevac: « J’ai mon idée pour contrer le Cameroun »

Cette confrontation est la première des Verts pour cette phase qualificative au Mondial 2018 au sein de leur groupe, qui comporte en plus du Cameroun, le Nigéria et la Zambie

Le sélectionneur national de l’Algérie, Milovan Rajevac, a tenu un point de presse, jeudi 29 septembre 2016 où il devait dévoiler à la presse la liste des 24 joueurs retenus pour le stage de l’EN, programmé pour le 03 octobre prochain dans le but de préparer l’importante rencontre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 en Russie, face au Cameroun, considéré comme un grand d’Afrique. Elle aura lieu le dimanche 9 octobre au stade Mustapha-Tchaker de Blida, à 20h30.

Cette confrontation est la première des Verts, au sein de leur groupe, qui comporte en plus du Cameroun, le Nigéria et la Zambie. Un groupe difficile où il faudra se montrer au top, très fort pour arracher la première place du groupe, la seule qualificative au Mondial-2018. Assisté par son traducteur, Rajevac s’est montré rassurant si l’on se réfère à ses réponses que l’on peut qualifier de mesurées et enrobées de diplomatie. Il a fait savoir qu’il fera, en compagnie de son staff technique et de ses joueurs, tout ce qui est possible pour permettre aux Verts de remporter le match face au Cameroun. Il a affirmé avoir une idée précise et des informations très utiles pour ce rendez-vous.

Il dira au sujet du match face aux Camerounais : « toutes les conditions d’une bonne préparation de cette rencontre sont réunies. On insistera sur la préparation technico-tactique durant le stage précédant le match. J’ai mon idée sur l’équipe que je composerai en fonction du schéma tactique préconisé pour contrer le Cameroun. Il faut savoir que je préconise quelques variantes et que les joueurs, qui répondent à l’organisation de jeu que je mettrai en place, seront sur le terrain. Le Cameroun est un adversaire redoutable et l’Algérie l’est aussi pour ceux qui sont appelés à l’affronter. Rien ne sera négligé pour aborder cette rencontre dans les meilleures dispositions, physiques, mentales et technico-tactiques. On doit-être fort devant et solide derrière, en verrouillant les espaces pour empêcher les Camerounais de nous marquer ». Pour Rajevac, rien n’est jamais sûr en football, personne ne détient de formule magique parce que chaque rencontre à sa réalité une fois sur le terrain,
et des faits qui lui sont propres.

« On a retenu les meilleurs »
Pour ce qui est de l’effectif retenu, Rajevac sans vouloir trop en dire sur certains cas, a indiqué qu’il était le premier responsable à la barre technique de l’équipe nationale et que par conséquent, il assumait pleinement ses choix. « J’ai pris les meilleurs du moment par rapport au dernier stage effectué et mon objectif est de composer le onze le plus performant possible face au Camerounais. Ils viendront pour gagner, on les attend pour faire de même. Il nous faut la victoire et on fera le nécessaire pour l’avoir ».

Sur le plan de l’effectif, une première convocation en équipe nationale A de Rahmani, portier du MOB qui s’illustre à chaque sortie de son équipe, que ce soit en championnat ou en Coupe de la Caf, préféré cependant à Doukha. Quant à M’bolhi, qui demeure sans compétition car porté sur la liste des joueurs transférables par son club Antalyaspor, Rajevac a été on ne peut plus direct, en soulignant : « M’bolhi est le gardien de but numéro 1 de l’équipe nationale ; on continuera à lui faire confiance.â€^Il a prouvé à maintes reprises qu’il a les qualités pour ».

On peut noter également les absences de Bentaleb, suspendu pour cumul d’avertissements, ainsi que celles de Mandi et Bennacer, blessés et donc indisponibles. Pour sa part, et contre toute attente, le défenseur Bensebaini qui évolue sous les couleurs du stade rennais, en titulaire indiscutable et qui réalise de surcroit des matches pleins avec sa nouvelle formation, n’est pas retenu contre les Lions indomptables. Ayant fait l’objet d’une sanction de la part de la Faf suite à son absence au précédent stage de la sélection, il semble que celle-ci ne l’a pas encore levée. Jeune talentueux défenseur axial, tout le monde s’attendait à sa convocation face au Cameroun, notamment en raison de l’absence de Mandi blessé, mais aussi Belkaroui qui vient, lui aussi, de se remettre d’un «bobo» et qu’on n’est pas certain de voir à cette rencontre au sommet, très attendue, du reste, par le grand public algérien. En lieu et place de Bensebaini, Rajevac a fait appel à Tahrat et Khoualed.

« On espère un arbitrage correct »
Le sélectionneur national n’a pas manqué l’occasion de lancer un appel aux supporters des Verts leur demandant de venir en grand nombre soutenir l’EN face au Cameroun, pour la pousser vers la victoire. Interrogé sur le fait que l’équipe d’Algérie n’a jamais battu son homologue camerounaise, il répliqua : «les traditions sont faites pour être changées, non ? ». Il espère surtout un arbitrage correct, affirmant par la même qu’il n’aime pas trop en
parler, parce que seule une préparation adéquate de son équipe le préoccupe. À noter que le goleador du championnat belge de la saison passée, Hanni, qui fait partie des 24 éléments convoqués par Rajevac et qui évolue en ce moment sous les couleurs d’Anderlecht, a contracté une blessure au muscle adducteur, jeudi soir, lors du match de son équipe face à Saint-Etienne pour le compte de la coupe de l’UEFA, ponctuée par un match nul à l’extérieur (1-1). Dans les tous prochains jours, on aura écho de la gravité de sa blessure et fixé sur sa participation possible avec les Verts, au rendez-vous du 9 octobre, face aux gars à Hugo-Broos.

Liste des joueurs convoqués
Gardiens de buts :
M’bolhi (Antalyaspor -Turquie), Rahmani (MO Bejaia), Asselah (JS Kabylie)
Défenseurs :
Medjani (CD Leganès -Espagne), Ghoulam (SSC Naples -Italie), Zeffane (Stade Rennais -France), Belkaroui (ES Tunis -Tunisie), Cadamuro (Servette Genève -Suisse), Ziti (ES Sétif), Tahrat (Red Star -France), Khoualed (USM Alger), Ferhani (JS Kabylie)
Milieux de terrain :
Taïder (Bologne FC -Italie), Mesloub (FC Lorient -France), Guedioura (Watford FC -Angleterre), Brahimi (FC Porto -Portugal), Feghouli (West Ham United -Angleterre), Boudebouz (Montpellier Herrault -France), Abeid (Dijon – France)
Attaquants :
Slimani (Leicester City – Angleterre), Soudani (Dinamo Zagreb -Croatie), Mahrez (Leicester City -Angleterre), Ghezzal (Olympique Lyonnais -France), Sofiane Hanni (Anderlecht – Belgique).


Droits réservés)/n

Mondial 2018: Rajevac veut mettre un terme à la « suprématie » camerounaise

En conférence de presse jeudi, le sélectionneur de l’équipe nationale algérienne a indiqué vouloir battre le Cameroun qui a toujours été victorieux face à ses joueurs

Vaincre le signe indien contre le Cameroun qui n’a jamais perdu un match officiel face à la sélection algérienne sera un stimulant supplémentaire pour les Verts lorsqu’ils donneront la réplique aux Lions indomptables le 9 octobre 2016 à Blida (20h30), dans le cadre de la 1re journée de la phase de poules des éliminatoires du Mondial-2018, a indiqué jeudi, 29 septembre 2016, à Alger le sélectionneur national, Milovan Rajevac.

« L’Algérie n’a jamais battu le Cameroun, j’espère que les choses seront différentes avec moi et que nous réussirons à mettre un terme à cette suprématie camerounaise. Ce sera un stimulant supplémentaire pour nous pour l’emporter », a déclaré le technicien serbe en conférence de presse au Centre des médias du complexe Mohamed-Boudiaf.

L’Algérie et le Cameroun joueront pour le compte du groupe B composé également du Nigeria et de la Zambie. Un groupe très relevé, selon les observateurs, duquel une seule sélection sera qualifiée pour le rendez-vous de la Russie.

« Il est clair qu’on va tabler sur la victoire, mais ce ne sera guère facile face à une bonne équipe camerounaise que nous connaissons assez bien. Nous allons préparer de la meilleure des manières cette rencontre, surtout que les joueurs savent à présent ce que j’attends d’eux sur le terrain », a ajouté Rajevac.

Il s’agira de la deuxième sortie du technicien serbe aux commandes techniques des Verts après avoir réussi son baptême du feu, début septembre dernier en étrillant le Lesotho (6-0), pour le compte de la sixième et dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2017).

« Nous avons tiré beaucoup d’enseignements de la précédente rencontre. Le stage qu’on avait effectué avant d’affronter le Lesotho a permis aux joueurs de connaître ma philosophie du jeu. Normalement, les choses iront mieux pour ce deuxième regroupement », a poursuivi le successeur de l’entraîneur français, Christian Gourcuff, rappelant au passage qu’il faisait du résultat final sa priorité, sans trop penser à la manière de jouer.

« J’aimerais bien sceller le sort de la qualification dès la quatrième journée, mais je reste persuadé que la mission ne sera pas du tout facile. Cela dit, je commence à connaître les joueurs algériens qui sont très doués offensivement, mais avant de penser à se ruer vers l’attaque, il faudra apprendre à assurer ses arrières », a encore expliqué Rajevac, assurant être déjà fixé sur le plan de bataille à même de vaincre les Camerounais, en attendant de trancher le onze de départ en vue du jour « J ».

Milovan Rajevac
Droits réservés)/n

Eliminatoires Mondial 2018: le Cameroun affrontera l’OM en match amical

Cette rencontre, préparatoire au duel du 09 octobre contre l’Algérie, aura lieu le 05 du même mois dans la ville française de Marseille

Le coup d’envoi du dernier tour des qualifications zone Afrique de la Coupe du monde 2018 sera donné en octobre prochain. Le Cameroun qui évoluera dans le groupe C débute sa campagne face à l’Algérie. Cette rencontre aura lieu le 09 octobre prochain dans la ville algérienne de Blida.

Les liste des joueurs convoqués pour ce match été rendu public le lundi 26 septembre par le sélectionneur des Lions indomptables, Hugo Broos.

Le groupe camerounais entre en stage le 02 octobre prochain dans la ville de Marseille en France. Pendant ce stage en terre française, l’équipe camerounaise affrontera l’Olympique de Marseille (club de Ligue 1) en amical le 05 octobre 2016.

Après cette rencontre amicale, la délégation camerounaise mettra le cap sur Alger et fera la reconnaissance du terrain du stade olympique de Blida le samedi 08 octobre.

Programme du stage des Lions
Dimanche 02 octobre : Arrivée et installations des joueurs à l’Hôtel

Lundi 03 octobre 16h30 : Entrainement

Mardi 04 octobre 10h30 : Entrainement/Décrassage
12h15: Conférence de presse
16h30: Entrainement

Mercredi 05 octobre 09h00 : Départ Marseille
11h00: Match Olympique de Marseille – Cameroun

Jeudi 06 octobre 11h00 : Entrainement/Décrassage
16h30: Entrainement
21h00: Séance Vidéo

Vendredi 07 octobre
10h30: Entrainement
14h00: Départ aéroport de Marseille
16h30: Vol vers Alger

Samedi 08 octobre
11h30: Séance vidéo
18h00: Entrainement stade Blida

Dimanche 09 octobre
20h30: Match Algérie – Cameroun


Droits réservés)/n

Algérie-Cameroun: Mbia pas convoqué, Aboubakar de retour

Le capitaine des Lions indomptables a été une nouvelle fois mis de côté par Hugo Broos qui vient de convoquer 23 joueurs pour cette rencontre des éliminatoires du Mondial 2018

Le Cameroun affronte l’Algérie le 09 octobre prochain à Blida en match de la première journée du dernier tour des éliminatoires zone Afrique de la prochaine Coupe du monde de football prévue en Russie en 2018. En prélude à cette rencontre, le sélectionneur des Lions indomptables, Hugo Broos a rendu public, ce lundi 26 septembre, une liste de 23 joueurs.

Le technicien Belge à une nouvelle fois décidé de se passer des services de son capitaine Stéphane Mbia Etoundi, exilé en Chine depuis plusieurs mois. En « petite forme » avec son club (Hebei China, classé 5e après 26 journées de championnat), l’ancien milieu du FC Seville (club de Liga espagnol, ndlr) avait été écarté de l’équipe par Hugo Broos pour la première le 17 mai dernier. Le Cameroun s’apprêtait alors à affronter la France le 30 mai en match amical, soit quelques jours avant la rencontre contre la Mauritanie, comptant pour la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2017.

Cette mise à l’écart avait fait couler beaucoup d’encres et de salives. Hugo Broos avait alors indiqué que Stéphane Mbia « fait encore partie » de ses plans dans l’avenir.

« Il est suspendu pour le match contre la France et son club tient absolument à le faire jouer le 29 mai. Il ne sera disponible que le 1er juin. C’est pour cette raison que j’ai préféré convoquer des joueurs qui sont disponibles pour les deux matchs », avait ajouté Hugo Broos.

Passé la période de sanction, Stéphane Mbia n’avait pas été convoqué pour les deux dernières sorties du Cameroun en septembre contre la Gambie (le 02 septembre en match de la 6e journée des qualifications de la CAN 2017) et le Gabon (en amical le 6 septembre). Et il ne fera pas son retour pour le prochain match des Lions contre les Fennecs.

Pour le reste, Vincent Aboubakar qui était absent lors du dernier regroupement sera de retour à la pointe de l’attaque tout comme Clinton Njie.

Liste des 23 Lions convoqués
Gardiens : Fabrice Ondoa Ebogo (Gimnàstic Tarragone, Espagne), André Onana (Ajax d’Amsterdam, Pays Bas), Moise D’assise Pouaty Dendoum (Union de Douala, Cameroun)

Défenseurs : Allan Nyom (West Bromwich, Angleterre), Nicolas Nkoulou Ndoubena (Olympiques Lyonnais, France), Aurélien Chedjou (Galatasaray SK, Turquie), Michael Ngadeu Ngadjui (Slavia Prague, Republique Tchèque), Faï Collins (Standard de Liège, Belgique), Ambroise Oyongo (Impact de Montreal, Canada), Henri Bédimo Nsame (Olympiques Lyonnais, France), Mohammed Djetei (Gimnàstic de Tarragona, Espagne)

Milieux : Arnaud Gilles Sutchuin Djoum (Hearts, Ecosse), Sébastien Siani (KV Ostende, Belgique), Franck Kom (Karlsruher SC, Allemagne), Georges Constant Mandjeck (FC Metz, France)

Attaquants : Clinton Njie (Olympiques de Marseille, France), Carl Toko Ekambi (Angers, France), Edgard Salli (FC Nuremberg, Allemagne), Jacques Zoua Daogari (FC Kaiserslautern, Allemagne), Eric-Maxim Choupo-Moting (Shalke 04, Allemagne), Vincent Aboubakar (Besiktas, Turquie), Benjamin Moukandjo (FC Lorient), Anatole Abang (Red Bulls de New York, Etats Unis)

Le sélectionneur Belge Hugo Broos.
Droits réservés )/n

Eliminatoires Mondial 2018: pas de suspension pour les Lions

La Fifa vient de confirmer la participation du Cameroun aux qualifications dans sa réponse à Abdouraman Hamadou qui avait demandé sa suspension

Le Cameroun est encore en course pour une place qualificative à la prochaine Coupe du monde de football prévue en Russie en 2018. Pour le dernier tour qualificatif, le pays débutera sa campagne le 09 octobre prochain à Blinda face à l’Algérie. La Fifa a confirmé la de date la tenue de cette rencontre qui opposera deux ténors du football africain.

Il y a plus d’une semaine, Abdoulrahmane Hamidou Baba l’un des opposants de Tombi a Roko, actuel président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) avait saisi la Fifa, pour lui demander le report de la rencontre Algérie-Cameroun.

L’ancien président de l’Étoile filante de Garoua (club division régionale dans le Nord, ndlr) avait mis en avant l’élection contestée de Tombi a Roko le 28 septembre 2014 comme nouveau président de la Fécafoot.

Le processus ayant porté l’ancien SG de la Fécafoot à la tête de l’institution avait été annulé par les juges de la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun.

A la base de cette décision, Abdoulrahmane Hamidou Baba avait, dans sa lettre, demandé à la Fifa la suspension des prochains matches de l’équipe nationale du Cameroun jusqu’à ce que le Tribunal arbitral du sport (TAS) tranche définitivement le litige concernant la situation à la Fécafoot.

La Fifa n’a pas attendu longtemps pour réagir. Dans une lettre signée par son Secrétaire général, Fatma Samoura, elle a indiqué que ce conflit entre la Fécafoot et le Comité olympique local est interne.

« Nous sommes malheureusement dans l’obligation de vous informer que cette affaire semble présenter un caractère interne qui ne tombe pas sous la compétence des organes de la Fifa », peut-on lire sur la correspondance.

« Nous tenons à vous informer que la Fifa a pour principe de ne communiquer qu’à travers ses associations membres », conclu Fatma Samoura.


Droits réservés)/n

Un sud-africain désigné pour diriger le match Cameroun-Algérie

Daniel Bennett aura la lourde responsabilité d’arbitrer le premier match du Cameroun dans la campagne éliminatoire de la Coupe du monde 2018

Le Cameroun affronte l’Algérie le 09 octobre prochain au stade Moustapha Tchaker de Blida en match de la première journée du dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 zone Afrique.

Le Sud-africain Daniel Bennett a été désigné par la Confédération africaine de football 5caf) pour diriger cette rencontre qui opposera deux des grandes nations de football sur le continent.

L’arbitre international de 40 ans aura ainsi la lourde responsabilité d’arbitrer un match devant 35000 spectateurs presque tous acquis à la cause « des Fennecs ».

Daniel Bennett aura donc la pression sur les épaules mais il a l’expérience, puisqu’il a déjà dirigé pris part à trois phases finales de Coupe d’Afrique des nations (2010,2012 et 2013).


Droits réservés )/n

Cameroun-Gabon: «une victoire méritée pour le Cameroun» (Hugo Broos)

Malgré l’absence de nombreux cadres, les hommes d’Hugo Broos se sont imposés ce mardi soir face en amical face au Gabon (2-1)

Le Cameroun a battu le Gabon (2-1) mardi soir en match amical disputé à Limbé dans la région du Sud-ouest grâce aux buts de Anatole Abang (64e) et Edgar Salli (90+3).

Une victoire, la deuxième en l’espace de trois jours après celle contre la Gambie (2-0) en éliminatoires de la CAN 2017, saluée par le public et le sélectionneur national Hugo Broos.

Selon le Belge, c’est « une victoire méritée pour le Cameroun», qualifié pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations prévue du 14 au 4 février 2017 au Gabon.

« Je suis satisfait des performances et de la mentalité qu’il y a eu sur le terrain. Aujourd’hui, on a fait beaucoup de changements mais rien n’a changé dans ce sens que la mentalité était là et le jeu était là aussi. Le Gabon a eu une occasion, nous en avions eu trois ou quatre et on a marqué deux buts », a réagi Hugo Broos en conférence de presse d’après match.

L’ancien entraineur d’Anderlecht, club de première division en Belgique a également fait un rapprochement entre les deux dernières sorties du Cameroun (Gambie et Gabon).

« Les deux matchs ont été très intéressants, deux très bons matchs sur ce que j’ai vu au niveau de l’ambiance et la mentalité dans le groupe. On ne peut pas citer des noms mais je pense que je peux être satisfait de certains joueurs absolument. Globalement, c’était très positif ce qu’on a vu dans les deux matchs », a-t-il commenté.

Des victoires qui n’éloignent pas le technicien belge de ses objectifs futurs : les qualifications pour la Coupe du monde 2018.

«Dans deux ou trois semaines, on joue contre l’Algérie, il faut 23 joueurs, je ne peux pas prendre 30 ou 35. Donc il faut faire des choix. Mais même s’il y a des joueurs qui ne seront pas là contre l’Algérie, ce qui m’intéresse c’est le fait qu’on ait un noyau de 30 joueurs peut-être plus et que s’il se passe quelque chose on peut directement remplacer », a confié Hugo Broos qui a profité pour faire tourner l’effectif en l’absence de nombreux cadres.

Le Cameroun débutera sa compagne pour la Coupe du monde 2018 le 9 octobre prochain à Blida pas un match couperet contre l’Algérie, actuelle meilleure nation de football sur le continent.


Droits réservés )/n

Amical : le Cameroun marque des points face au Gabon

Les Lions indomptables ont arraché la victoire dans les derniers instants du match amical qui les opposait mardi face aux Panthères

Le Cameroun s’est imposé sur le fil face au Gabon en match amical disputé mardi soir au stade Omnisports de Limbé dans la région du Sud-Ouest. Il a fallu un but de Edgar Salli dans le temps additionnel pour que les Lions indomptables arrachent une victoire précieuse pour le prochain classement Fifa. Lancé dans le dos de la défense gabonaise, l’ancien joueur de Coton Sport de Garoua, d’un lobe bat Didier Ovono le portier du Gabon (90+3).

Ce but, le deuxième pour le Cameroun vient conclure une rencontre moyenne où les occasions de buts se comptent au bout des doigts. La première période est restée terne avec quelques frappes camerounaises Arnaud Djoum (23e), Franck Kom (24e) et Benjamin Moukandjo (40e).

En deuxième période, les Lions trouvent enfin le chemin des buts. Anatole Abang, bat le portier gabonais d’un coup de tête (65e). L’attaquant prêté par les New York Red Bulls au club danois de Hobro inscrit là son premier but en sélection.

Le Cameroun est alors rejoint au score sur un coup franc lumineux, frappé par Kanga (75e). Mais Edgar Salli a fait lever tout le stade avec son but qui permet aux Lions de s’imposer au finish.

Bien qu’obtenue dans la douleur, cette victoire est bonne pour le moral de l’équipe avant le choc du 9 octobre prochain contre l’Algérie à Blida en match de la première journée des qualifications pour la Coupe du monde 2018.


Droits réservés )/n

Eliminatoires Mondial 2018: l’Algérie veut bien débuter

Vainqueur du Lesotho dimanche (6-0), l’Algérie abordera les qualifications pour la Coupe du monde 2018 et le choc face au Cameroun avec optimisme

Milovan Rajevac le nouveau sélectionneur des Fennecs de l’Algérie a débuté par un succès convaincant (6-0) sur le Lesotho en match de la dernière journée des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations « Gabon 2017 ».

Un début flatteur pour l’entraîneur serbe qui pense déjà aux éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Les Fennecs ont brillamment terminé les qualifications pour la CAN 2017 avec 16 points, 25 buts inscrits en six matchs, meilleure attaque du continent. Une performance à confirmer face aux Lions indomptables du Cameroun qu’ils affrontent le 9 octobre prochain à Blida.

« Il est évident que le Lesotho et le Cameroun sont deux matches complètement différents », a reconnu Rajevac dimanche en conférence de presse d’après match.

«Aujourd’hui (dimanche 4 septembre, ndlr), le match n’avait pas beaucoup d’importance côté résultat, contre le Cameroun, ça sera le premier d’une longue campagne vers le Mondial, ça sera important même si gagner 6 à 0 fait toujours plaisir », a-t-il ajouté


Droits réservés )/n

Eliminatoires Mondial 2018: le Cameroun débute sa campagne le 09 octobre à Blida

Les Lions indomptables y affronteront leurs homologues d’Algérie en ouverture des qualifications pour la phase finale de la compétition dans le groupe B

Dans un plus d’un mois, le Cameroun débutera sa campagne pour les éliminatoires de la prochaine Coupe du monde de football prévue en Russie en 2018. Les Lions commencent ce périple par l’Algérie, l’actuelle meilleure sélection africaine de football au classement Fifa.

Cette rencontre de la première journée dans le groupe B se jouera le 9 octobre prochain au stade Mustapha Tchaker de Blida, a-t-on annoncé de la Fédération algérienne de football (FAF), sur son le site internet.

Après ce duel avec les Fennecs, les Lions indomptables recevront la Zambie le 12 novembre avant de terminer cette phase aller par un voyage au Nigéria en août 2017.

Après le tirage au sort des poules le 24 juillet dernier, jugé « difficile » pour le Cameroun, des observateurs considéraient qu’il s’agit du « groupe de la mort », au regard de la qualité que représente les équipes qui le compose.

Mais le sélectionneur des Lions indomptables Hugo Broos assurait alors que « les chances de qualification du Cameroun sont intactes ».

Les choses sérieuses vont bientôt commencer et le Cameroun, qualifié pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui se disputera dès janvier 2017 au Gabon, devrait cravacher dur pour obtenir une huitième qualification à une phase finale de la Coupe du monde.


Droits réservés)/n

Qualification à la CAN 2017: le Cameroun affronte la Gambie le 03 septembre

Ce match comptera pour la 6e et dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations prévue au Gabon en 2017

Les Lions Indomptables du Cameroun seront opposés à la sélection gambienne le 03 septembre 2016, dans le cadre d’un match de football comptant pour la dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) prévue en janvier 2017 au Gabon.

Au niveau de l’équipe du Cameroun, le match ne présente pas de risques majeurs, le pays étant déjà qualifié pour la phase finale de ladite compétition. Selon le sélectionneur national Hugo Broos, il s’agit simplement de «gagner, parce que c’est très important pour le classement Fifa».

Les joueurs et encadreurs sont attendus au Centre d’Excellence de la CAF à Mbankomo le 28 août prochain pour préparer le match contre la Gambie. Après ce premier regroupement, le groupe prendra ses quartiers à l’Hôtel SavoyPalmz de Limbé.

Le 06 septembre, la sélection nationale affrontera également le Gabon en match amical. La rencontre se déroulera au stade omnisport de Limbé, ville située dans la région du Sud-Ouest.

Ces rencontres marquent une opportunité pour le Cameroun de se préparer pour sa première sortie contre l’Algérie, en octobre prochain, dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2018. Classés dans le groupe B, les Lions affronteront également le Nigeria et la Zambie.


Droits réservés)/n

Henri Bedimo: « L’Algérie est l’adversaire le plus redoutable » pour le Cameroun

L’international camerounais de l’OM a déclaré mardi que le Cameroun devra bien se préparer pour affronter ses adversaires du groupe «de la mort» au dernier tour qualificatif du mondial 2018

Le défenseur international camerounais de l’Olympique Marseille (Ligue 1 française de football) Henri Bedimo a reconnu mardi, 28 juin 2016, que l’Algérie était l’adversaire « le plus redoutable » au 3e et dernier tour qualificatif de la Coupe du monde 2018 dont la phase finale aura lieu en Russie.

« L’Algérie est pour moi l’adversaire le plus redoutable de notre groupe parce qu’il y a un bon vivier au sein de cette équipe et il ne faut pas oublier qu’elle a participé aux dernières grandes compétitions avec de bons résultats ».

« Elle a un bel effectif depuis pratiquement deux ans, et elle ne voudra pas manquer cette Coupe du monde », a indiqué le joueur sur le site spécialisé de football Camfoot.

Outre l’Algérie, les « Lions Indomptables » rencontreront également dans le groupe B la Zambie et le Nigeria.

Le Cameroun entamera la campagne qualificative le 03 octobre prochain en déplacement face à l’Algérie.

« Je pense que ce sera la poule de la mort. D’autant plus qu’il n’y a qu’un seul qui se qualifie. Il faudra bien se préparer, car s’il n’y a pas de crainte particulière à avoir, il faudra respecter les adversaires et montrer beaucoup de courage », a ajouté la latéral gauche camerounais.

Le Cameroun, au même titre que l’Algérie et le Nigeria, avaient pris part au dernier Mondial disputé en 2014 au Brésil.

Henri Bedimo (32 ans) vient de rejoindre la formation phocéenne cet été pour un contrat de trois saisons en provenance de Lyon.


lequipe.fr)/n

Eliminatoires Mondial 2018: le Cameroun débute par l’Algérie

Sur la route de Russie 2018, les Lions prendront le départ à Alger face aux Fennecs. La rencontre aura lieu en octobre prochain

Le Cameroun est désormais fixé sur ses adversaires de groupe pour le dernier tour des qualifications de la prochaine Coupe du monde prévue en Russie 2018. Le tirage au sort de cette dernière étape des éliminatoires zone Afrique effectué vendredi au Caire en Egypte a placé le Cameroun dans la poule B avec l’Algérie, actuelle meilleure équipe africaine au classement Fifa, le Nigéria et la Zambie.

« C’est le groupe de la mort et c’est un groupe très très difficile, surtout avec une équipe comme l’Algérie, vous avez aussi la Zambie et le Nigeria, trois très bonnes équipes. Ça va être très difficile pour chacune des équipes du groupe. On verra déjà ce qui se passera pour les premières journées en octobre et novembre prochains », a réagi Hugo Broos, le sélectionneur du Cameroun, après le tirage au sort.

En octobre justement, le Cameroun, en pleine reconstruction, n’aura pas la tâche facile face à l’Algérie qu’il affronte d’entrée dans cette dernière ligne sur la route de la Russie. La rencontre aura lieu à Alger face à une équipe locale grandissime favorite du groupe.

Une sortie périlleuse pour les Lions indomptables face aux Fennecs très talentueux. L’Algérie qui compte à son actif quatre participations à la Coupe du monde est difficilement man uvrable à domicile. Avec dans ses rangs le meilleur joueur 2016 de Premier League, Riyad Mahrez, l’Algérie ne compte en aucun cas louper le coche, surtout pas à domicile.

Après l’expédition algérienne, les Lions indomptables joueront leur premier match à domicile contre la Zambie au moins de novembre 2016. Cette phase aller sera conclue par un déplacement au Nigéria en août 2017.

Le Cameroun recevra le Nigeria en septembre 2017 pour le début de la phase retour. Les Lions indomptables enchaineront ensuite avec la réception de l’Algérie le 2 octobre 2017. Les Camerounais vont conclure cette phase éliminatoire par la Zambie le 6 novembre 2017.

Il est à noter qu’au terme des six journées, seul le premier du groupe sera qualifié pour la phase finale de la Coupe du Monde Russie 2018.

Calendrier complet des matches du groupe B
1ère journée : (lundi 3 octobre 2016)
Algérie – Cameroun
Zambie – Nigeria

2ème journée : (lundi 7 novembre 2016)
Cameroun – Zambie
Nigeria – Algérie

3ème journée : (lundi 28 août 2017)
Nigeria – Cameroun
Zambie – Algérie

4ème journée : (samedi 2 septembre 2017)
Algérie – Zambie
Cameron – Nigeria

5ème journée : (lundi 2 octobre 2017)
Nigeria – Zambie
Cameroun – Algérie

6ème et dernière journée : (lundi 6 novembre 2017)
Zambie – Cameroun
Algérie – Nigeria


Droits réservés)/n

Eliminatoires Mondial 2018: tirage au sort corsé pour le Cameroun

Sur le chemin de la Russie, les Lions indomptables devront franchir l’obstacle de la Zambie, du Nigéria et de l’Algérie

Le tirage au sort du 3e tour de qualifications pour la Coupe du monde de la FIFA, Russie 2018 zone Afrique, a été effectué ce vendredi 24 juin 2016 à l’hôtel Cairo Marriott sis au Caire en Egypte. Un tirage qui n’a pas fait de cadeau au Cameroun puisque la main d’Henri Kasperczak, sélectionneur de la Tunisie, l’a placé dans le groupe B. Un groupe qu’on peut déjà nommer de «groupe de la mort» où l’on y retrouve en plus du Cameroun la Zambie, le Nigéria et l’Algérie.

Des chocs titanesques sont donc en vue dans ce groupe à trois mondialistes : le Cameroun, le Nigéria et l’Algérie.

Nigéria, un «ennemi intime»
Le premier grand duel de ce groupe est celui qui oppose le Cameroun au Nigéria. Les deux voisins qui s’affronteront pour la première fois en éliminatoire de la Coupe du monde entretiennent une rivalité sportive. Sur les 20 confrontations entre ces deux pays de l’Afrique centrale, on a enregistré neuf victoires nigérianes, quatre camerounaises et sept nuls.

Mais cette fois-ci, loin du cadre de la Coupe d’Afrique et des rencontres amicales, le Cameroun et le Nigéria s’affronteront pour décrocher le seul ticket disponible pour le Mondial 2018 dans le groupe B. Ainsi, la victoire ou la défaite de l’une des équipes aura un gout particulier.

L’Algérie, le cador « trouble-fête »
Dans cette bataille, des Lions indomptables et des Super Eagles on retrouvera l’Algérie, actuelle meilleure nation africaine au classement Fifa. Du coup, la nouvelle génération des Lions indomptables conduite par Hugo Broos aura du travail.

Même si elle s’est qualifiée pour la prochaine Coupe du monde 2017 au Gabon à une journée de la fin des qualifications, l’équipe camerounaise devra cravacher dur pour sortir de ce groupe. Cela passe par une grande performance non seulement face au Nigéria, mais aussi devant une sélection algérienne qui aligne des victoires sur le continent ces derniers temps.

Le Cameroun affrontera l’Algérie pour la première fois en match de qualification pour la Coupe du monde. Des sept précédentes confrontations ayant opposées Camerounais et Algériens, les Lions s’en sortent avec trois victoires, et trois match nuls. L’unique victoire de l’Algérie sur le Cameroun remonte au 28 novembre 1995 lors d’une rencontre amicale à Libreville au Gabon.

Le Cameroun, avec ses quatre titres de champion d’Afrique, garde alors une longueur d’avance sur l’Algérie.

La Zambie qui fait office d’outsider complete le tableau des adversaires des Lions dans ce groupe.

Lors du tirage au sort, les membres du Comité exécutif de la CAF et l’assistance ont observé une minute de silence en hommage à Stephen Keshi, ancien sélectionneur du Nigéria, décédé le 8 juin 2016 des suites d’un malaise cardiaque.

Ce troisième tour marque la dernière phase de la compétition préliminaire africaine entamée en octobre dernier. Les 20 sélections encore en lice ont été réparties en cinq groupes de quatre. Les concurrents s’affronteront en matches aller-retour, selon une formule championnat. Dans chaque groupe, le premier sera directement qualifié pour Russie 2018.

Les matches auront lieu entre octobre 2016 et novembre 2017.

Constitution des groupes
Groupe A : Libye, Guinée, RD Congo, Tunisie
Groupe B : Zambie, Cameroun, Nigéria,
Groupe C : Gabon, Maroc, Mali, Côte d’Ivoire
Groupe D : Burkina Faso, L’Afrique du sud, Cap-Vert, Sénégal
Groupe E : Ouganda, Congo, Egypte, Ghana


Droits réservés )/n

Broos fait reluire les Lions Indomptables

Le sélectionneur belge a rempli sa première mission en qualifiant le Cameroun pour la CAN 2017. Place maintenant aux qualifications pour le Mondial 2018

Personne ne pensait que le 30 mai dernier, le Cameroun poserait tant de problèmes à la France dans son antre du Stade de France, mais les Lions Indomptables ont séduit avec un jeu simple et agréable. Ils ont fait bloc. « Depuis mon arrivée, j’essaye de bien connaître les joueurs et de choisir les meilleurs pour représenter leur pays. On s’étonne parfois de mes choix mais ils sont parfaitement réfléchis », souligne au micro de FIFA.com Hugo Broos, sélectionneur belge du Cameroun. « Pour obtenir des résultats, il faut d’abord constituer un groupe et choisir des joueurs capables de cohabiter sur et en dehors du terrain. Les internationaux doivent comprendre que l’objectif est la victoire de l’équipe et non leur performance individuelle. Nous avons désormais un groupe cohérent, comme j’ai pu le constater lors de notre dernier rassemblement à Nantes et durant le match amical contre la France ».

Dans la foulée de cette rencontre, le Cameroun a réussi à se qualifier pour la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF 2017 en dominant un groupe qui rassemblait la Mauritanie, l’Afrique du Sud et la Gambie. « Notre sésame pour le Gabon n’a pas été facile à obtenir. J’ai pris mes fonctions à mi-chemin et j’ai obtenu un nul face à l’Afrique du Sud pour mon premier match », se souvient le technicien. « Je ne connaissais pas bien l’équipe et les joueurs. J’ai ensuite commencé mon travail de développement dans tous les secteurs et je pense que l’écart est énorme entre l’équipe qui a rencontré l’Afrique du Sud et celle qui a gagné face à la Mauritanie lors de la dernière journée. Nous avons effectué un travail considérable à la tête de la sélection jusqu’à présent. »

Le Cameroun a été éliminé dès le premier tour à la CAN 2015 malgré de belles performances en qualifications et une large victoire face à la Côte d’Ivoire. La page est aujourd’hui tournée. « La CAN est dans six mois environ. Avant, il y a un dernier match de qualification pour la CAN et deux matches de qualification pour Russie 2018. Nous avons beaucoup de travail devant nous et nous allons essayer de développer cette équipe dans tous les secteurs », prévient Broos. « Est-ce que le Cameroun est prêt aujourd’hui pour remporter la CAN ? je répondrai qu’il est encore trop tôt pour en parler. Mais si nous poursuivons sur la lancée de ces deux derniers mois, nous le serons. »

Entre renouvellement et tradition
En attendant, le Cameroun et tout le Continent Mère auront les yeux rivés vers Le Caire le 24 juin prochain à l’occasion du tirage au sort du dernier tour des qualifications de la zone Afrique pour Russie 2018. « Le Cameroun est dans le troisième chapeau et je m’attends donc à un groupe difficile », note le sélectionneur d’un Cameroun, qui n’a manqué qu’un rendez-vous mondialiste depuis 1990. « Il ne faut pas oublier que nous sommes en pleine transition et que nous construisons une nouvelle équipe. Nous nous sommes certes qualifiés pour le Brésil, mais nos performances y ont été décevantes. Il faut absolument oublier cette édition et penser à l’avenir », précise-t-il.

Et d’ajouter : « La qualification pour la Coupe du Monde dépendra de la rapidité des joueurs à se fondre dans le projet de reconstruction. Nous devons composer une équipe solide, capable de tenir bon face à n’importe quel adversaire. Si les joueurs appliquent les consignes que nous leur donnons à l’entraînement, tout ira bien. Maintenant, nous allons attendre le tirage au sort du 24 juin et une fois nos adversaires connus, nous saurons quelles sont nos chances sur le papier. Mon premier objectif avec cette équipe est la qualification pour Russie 2018. »

L’Afrique a envoyé les mêmes représentants pour les deux dernières éditions de la Coupe du Monde : Cameroun, Nigeria, Ghana, Côte d’Ivoire et Algérie. Un groupe d’équipes parmi lesquelles figurent les favoris de Broos : « Je pense que l’Algérie, la Côte d’Ivoire et le Ghana sont bien placés. Ces équipes ont conservé leur niveau depuis 2014 mais tout est possible en football. Tout le monde s’attendait à une lourde défaite quand nous avons rencontré la France en amical. Or, nous avons fait un très bon match et nous sommes inclinés de justesse. Il est difficile de faire des pronostics mais, en théorie, les équipes qui se sont qualifiées pour la dernière édition ont une longueur d’avance », conclut-il.


Droits réservés )/n

Mondial 2018: le tirage au sort du dernier tour éliminatoire aura lieu le 24 juin

L’annonce a été faite par la Confédération africaine de football. La cérémonie officielle de tirage au sort aura lieu au Caire en Egypte

La Confédération africaine de football (Caf) a annoncé que le tirage au sort du dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 zone Afrique aura lieu ce vendredi 24 juin 2016.

La cérémonie de tirage au sort aura lieu au siège de la Caf au Caire en Egypte en présence des représentants des fédérations des 20 pays qualifiés pour ce dernier tour.

Ces 20 pays africains seront répartis en cinq groupes de quatre équipes chacun. Le premier de chaque groupe sera qualifié pour la Coupe du monde 2018 en Russie.

Initialement placé dans le pot 3, le Cameroun pourrait se retrouver dans une autre position cette fois-ci puisque qu’un classement exceptionnel de la FIFA, réservé aux nations africaines, devrait paraitre ce mardi 21 juin.

« Cette édition spéciale prendra compte des derniers éliminatoires de la CAN ainsi que des divers matchs amicaux internationaux », précise la Fifa.

Le 7 juin dernier, un classement Fifa avait servi de base des pots pour ledit tirage au sort. Un classement qui ne sera plus d’actualité puisque l’Egypte, placé dans le pot 2, l’avait contesté, menaçant de saisir le Tribunal arbitral du sport.

Les Egyptiens avaient alors perdu leur place de tête de série au profit de la Tunisie.


Droits réservés)/n

Eliminatoires mondial 2018: le Niger et le Cameroun font match nul à Yaoundé

La rencontre retour qui a opposé les deux équipes dans la capitale camerounaise s’est soldée par un score de 0 but partout

La sélection de football du Niger a réalisé un match nul vierge mardi, 17 novembre 2015, à Yaoundé, la capitale camerounaise, à l’occasion de la rencontre retour comptant pour le tour préliminaire les éliminatoires de la Coupe du monde de football «Russie 2018».

Ce sont en effet les Nigériens qui prennent la direction des opérations dès l’entame de la rencontre, face à des «Lions indomptables» désinvoltes et manquant visiblement de motivation, manquant de marquer dès la 3ème minute par Moussa Maazou, dont le tir cadré est repoussé par Idriss Carlos Kameni.

Après le retour des vestiaires, le «Mena», bien conduit par un Maazou étincelant, sera une fois encore dominant, mais pêchera par maladresse à plusieurs reprises.

On rappelle qu’en match aller, disputé vendredi dernier à Niamey, les Camerounais l’avaient emporté par 3 buts à 0, ce qui les qualifie pour la phase de poules des éliminatoires du Mondial.

Les équipes :

Cameroun : Idriss Carlos Kameni (GK), Aurélien Chedjou, Nicolas Nkoulou, Ambroise Oyongo Bitolo, Henri Bedimo, Stéphane Mbia (CP), Sébastien Siani (Franck Kom, 87ème), Clinton Njie (Léonard Kwekeu, 67ème), Vincent Aboubakar, Eric Choupo Moting, Edgar Salli (Benjamin Moukandjo, 59ème).
Coach : Alexandre Belinga

Niger : Daouda Kassaly (GK), Kofi Dankwae, Mohamed Chikoto, F. Fatoghoma, Soumaila Amohamed, Djibo Adamou (Cisse Mahamane, 61ème), Souleymane D. Sakou (CP), Mohamed Ali (Halidou Garba, 79ème), Lancina Karim, Amadou Moutari (Oumarou Aliou, 30ème), Moussa Maazou.
Coach : François Zahoui

Cartons-jaunes : F. Fatoghoma (44ème), Nicolas Nkoulou (57ème)

Arbitres : Ghead Grisha, Tahssen Abo el Sadat, Ahmed Hossameldin Taha Ibrahim, Mahmoud Zakaria Mohamed (Egypte)

Public : environ 6000


Droits réservés)/n

Qualifications Mondial 2018: le Cameroun et l’Afrique du Sud bien partis

Respectivement vainqueurs au Niger (3-0) et en Angola (3-1) vendredi lors des matches aller du 2e tour des qualifications pour le Mondial-2018, ces deux pays ont pris une option pour le 3e tour

Le Cameroun et l’Afrique du Sud, respectivement vainqueurs au Niger (3-0) et en Angola (3-1) vendredi lors des matches aller du 2e tour des qualifications pour le Mondial-2018, ont pris une option pour la qualification pour le 3e et dernier tour.

En revanche, la Côte d’Ivoire a dû batailler pour s’imposer au Liberia sur le plus petit des scores (1-0) et devra se méfier dans quatre jours à Abidjan dans son stade Felix Houphouet-Boigny pour le match retour.

La Tunisie, menée jusqu’à l’heure de jeu en Mauritanie, a renversé la situation en six minutes par Khazri et Chikhaoui pour se mettre un peu moins de pression pour le match retour.

Le Ghana tenu en échec aux Comores (0-0) et le Sénégal qui n’a pu faire mieux que match nul à Madagascar (2-2) se sont mis un peu en danger.

Résultats des matches aller du 2e tour
Mercredi
Mozambique – Gabon 1 – 0
Soudan – Zambie 0 – 1

Jeudi
Burundi – RD Congo 2 – 3
Namibie – Guinée 0 – 1
Bénin – Burkina Faso 2 – 1
Togo – Ouganda 0 – 1
Maroc – Guinée équatoriale 2 – 0

Vendredi
Madagascar – Sénégal 2 – 2
Comores – Ghana 0 – 0
Kenya – Cap-Vert 1 – 0
Libye – Rwanda 1 – 0
Angola – Afrique du Sud 1 – 3
Niger – Cameroun 0 – 3
Libéria – Côte d’Ivoire 0 – 1
Mauritanie – Tunisie 1 – 2
Swaziland – Nigeria 0 – 0

Samedi (heures GMT)
(13h00) Ethiopie – Congo
(13h30) Tanzanie – Algérie
(14h30) Tchad – Egypte
(16h00) Botswana – Mali

Programme des matches retour (heures GMT)
Samedi
(17h00) Gabon – Mozambique
Dimanche
(13h00) Zambie – Soudan
Ouganda – Togo
(14h30) RD Congo – Burundi
(15h00) Guinée Equatoriale – Maroc
(19h00) Guinée – Namibie

Mardi
(13h30) Rwanda – Libye
(14h00) Cameroun – Niger
(15h00) Ghana – Comores
Nigeria – Swaziland
Congo – Ethiopie
(16h30) Egypte – Tchad
(17h00) Afrique du Sud – Angola
Côte d’Ivoire – Liberia
Tunisie – Mauritanie
(18h00) Burkina Faso – Bénin
(18h15) Algérie – Tanzanie
(19h00) Cap Vert – Kenya
Sénégal – Madagascar
Mali – Botswana


Getty Images )/n

Eliminatoires Mondial 2018: le Cameroun prend une option pour le tour suivant

Les Lions indomptables ont dominé les Antilopes (3-0) vendredi à Niamey en match aller du deuxième tour qualificatif de la compétition

Il ne fallait pas se manquer pour cette entrée dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Et c’est fait! Puisque le Cameroun a pris une sérieuse option pour la qualification au troisième et dernier tour qualificatif au tournoi final prévu en Russie. Mercredi à Niamey, les Lions indomptables ont dominé les Antilopes du Niger (3-0) au cours d’un match qui s’est plié en 10 minutes.

Les poulains d’Alexandre Belinga, qui faisait son baptême de feu sur le banc de touche de l’équipe camerounaise, ont connu une très bonne entame de match avec un pressing haut. Dominateurs, les Lions indomptables trouvent la faille grâce au capitaine Stéphane Mbia (1-0, 36e). Vincent Aboubakar double la mise deux minutes plus tard sur un coup franc bien ajusté (2-0, 38e).

Comme des affamés, les Lions ne mettent pas assez de temps pour marquer le troisième but. Après un bon mouvement d’équipe, Edgar Salli pousse le ballon au fond des filets, alors que le portier du Niger, Daouda Kassali était sorti (3-0, 40e).

45 minutes ont alors suffi à Stéphane Mbia et ses camarades pour signer cette première victoire sous l’ère Alexandre Balinga, avec à la clé trois buts marqués. La dernière fois que le Cameroun avait inscrit trois buts dans un match remonte au 10 septembre 2014. C’était face à la Côte d’Ivoire lors de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2015 (4-1).

Le Mardi 17 novembre prochain, les Camerounais devront confirmer cette belle victoire sur le Niger (3-0) au match retour qui se disputera au stade Omnisports de Yaoundé.


Droits réservés)/n

Eliminatoires Mondial 2018: le Cameroun face au Niger sans les frères Matip

Joël et Marvin ont déclaré forfait pour la rencontre préparée par les Lions indomptables à Paris en France

Les Lions indomptables du Cameroun sont en stage à Paris en France. C’est pour préparer le match qui les oppose le 13 novembre prochain au Niger à Niamey. Hier, lundi était donc le premier jour des retrouvailles dans la tanière après le regroupement d’octobre dernier.

Après la défection confirmée d’Eyong Enoh, Alexandre Belinga fera également sans les frères Matip. Marvin, le frère aîné de Joël a décliné sa convocation, a déclaré lundi, Alphonse Tchami, le Team Manager des Lions à nos confrères de la Crtv. Deux années après son premier passage chez les Lions (3 Juin 2013, ndlr), le capitaine d’Ingolstadt (club de première division en Allemagne, ndlr) ne devrait pas faire son retour de sitôt.

En ce qui concerne le cas de Joël, «on est en discussion pour l’instant avec Joël pour qu’il essaye de nous produire des éléments de son inaptitude pour pouvoir rejoindre l’équipe nationale», a confié Alphonse Tchami.

Bien que souffrant d’un lumbago, Joël Matip a bien disputé avec Schalke le match contre le Borussia Dortmund le dimanche 8 novembre. Rencontre perdue par Schalke 04 (2-3) qui pointe désormais à la 5e place de la Bundersliga après 12 journées.


Droits réservés )/n

Eliminatoires mondial 2018: le Cameroun affrontera la Somalie ou le Niger

Le tirage au sort des premier et deuxième tours de la prochaine édition de la Coupe du monde de football prévue en Russie a été effectué samedi à Zurich en Suisse

Le tirage au sort des premier et deuxième tours de la prochaine édition de la Coupe du monde de football prévue en Russie en 2018 a été effectué samedi à Zurich en Suisse.

Le Cameroun connaît désormais le chemin qu’il faut empreinter pour l’entame de la marche vers Russie 2018. C’est par la main de Samuel Eto’o, assistant de ce tirage au sort préliminaire, que le Cameroun été fixé sur son sort.

L’ancien capitaine des Lions indomptables, buteur à 18 reprises en qualifications mondiales a pris sa retraite internationale, mais a pesé une dernière fois sur le destin de son pays en le désignant comme adversaire du duel Somalie-Niger.

Les deux pays s’affronteront en effet au premier tour dans un match à élimination direct qui se disputera en aller et retour en octobre prochain.

Pour le Cameroun, la jeune génération devra tout donner pour viser une huitième participation à la Coupe du monde, et tenter d’effacer une prestation terne au Brésil 2014.

Les vainqueurs de la première série de duels accèderont au tour 2, où ils retrouveront les 27 équipes les mieux classées de la Confédération africaine de football (Caf). Une fois de plus, les candidats à la qualification s’affronteront au meilleur des deux manches.

Les 20 équipes sorties victorieuses du deuxième tour valideront leur billet pour le tour final. Elles y seront réparties en cinq groupes de quatre, disputés selon une formule de championnat en matches aller-retour. Les nations qui termineront en tête de chaque groupe seront qualifiées pour Russie 2018.


Droits réservés)/n

Eliminatoires mondial 2018: le Cameroun placé dans le pot 1

Le premier tour, prévu en octobre prochain, verra s’opposer les 26 équipes des pots 4 et 5 composés des pays moins bien classés lors du dernier classement FIFA

Pour les éliminatoires du Mondial 2018 qui débuteront en octobre prochain, ce sont 53 pays et non 54 africains (le Zimbabwe a été exclu par la FIFA) qui concourront pour l’un des cinq tickets dévolus au continent. Pour connaître la dernière phase des éliminatoires qui sera celle des groupes (5 au total), les différentes équipes vont passer par des tours éliminatoires.

Le premier tour verra s’opposer les 26 équipes des pots 4 et 5 composés des pays moins bien classés lors du dernier classement FIFA. Ce serait en matchs aller-retour. Les 13 pays qui seront qualifiés, accéderont au second tour et affronteront une équipe du pot 1 qui regroupe les treize meilleures nations du football africain.

De leur côté, les équipes du pot 2 seront face à celle du pot 3. C’est après ces matchs que l’on connaîtra les pays qualifiés pour le troisième et dernier tour. Un tirage sera effectué par la FIFA pour ce troisième tour et les cinq groupes des éliminatoires seront ainsi connus.

Le Cameroun qui a été placé dans le pot 1, ne devrait logiquement pas rencontrer de difficultés majeures pour accéder à la phase de poules. C’est à ce moment que les choses pourraient se corser pour des Lions indomptables qui ont pour objectif de se qualifier pour la huitième fois à une phase finale de Coupe du monde.

Pot 1: Algérie, Côte d’Ivoire, Ghana, Tunisie, Sénégal, Cameroun, Congo, Cap Vert, Egypte, Nigeria, Guinée, RD Congo, Mali.


Droits réservés)/n

Eliminatoires Mondial 2018: le Cameroun entrera en jeu à partir deuxième tour

La Fédération internationale de football association effectuera le 25 juillet prochain à Saint-Pétersbourg, le tirage au sort des éliminatoires de la compétition de 2018 qu’organisera la Russie

La Fédération internationale de football association (Fifa) effectuera le 25 juillet prochain à Saint-Pétersbourg, le tirage au sort des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 qu’organisera la Russie.

Ces éliminatoires débuteront en Afrique par un premier tour qui se disputera en aller-retour, au mois d’octobre prochain. Tour auquel le Cameroun tout comme l’Algérie, le Ghana, le Mali, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Nigeria ne prendra pas part. Ces équipes auront comme adversaires des rescapés du premier tour.

Les cinq meilleurs africains au classement Fifa de juin, à savoir Côte d’Ivoire, Ghana, Tunisie, Algérie et Sénégal entreront dans la danse à partir du 3e tour.

Les grosses cylindrées seront donc toutes avantagées pour faire partie de la Coupe du monde 2018, mais aussi par rapport au classement Fifa.

Pour ce qui est de l’Afrique, la plus haute instance du football mondial a confirmé que le mode d’emploi du premier tour a été effectué par la Caf.

Ainsi donc, sur les 54 sélections africaines, 28 prendront part au premier tour prévu en aller-retour pour la double date Fifa du mois d’octobre. Ce seront les 28 équipes les moins classées mondialement qui vont s’affronter entre elles.

14 équipes vont donc passer au second tour, toujours programmé en aller-retour pour la double date-Fifa du mois de novembre. Côte d’Ivoire, Ghana, Tunisie, Algérie et Sénégal têtes de série. Pour ce qui est du troisième et dernier tour des éliminatoires, on risque d’avoir des chocs entre grosses cylindrées.

A noter que les cinq meilleures équipes, selon le classement du mois de juin, sont l’Algérie, la Côte d’Ivoire, la Tunisie, le Ghana et le Sénégal.

Les vingt équipes qualifiées à l’issue du deuxième tour composeront cinq groupes de quatre équipes. Le premier de chaque groupe sera qualifié pour la Coupe du monde 2018.


Droits réservés)/n