Survie Cameroun annonce la fin de l’audit « au plus tard le 15 janvier 2021 »

Cette initiative du MRC de Maurice Kamto contre le coronavirus est secouée par des soupçons de détournements de fonds.

Un communiqué de Christian Penda Ekoka, président du Comité de gestion de l’initiative Survival Cameroon Survie Cameroun (SCSI) de ce 29 décembre revient en substance sur la polémique qui traverse ce projet du Mouvement de la renaissance du Cameroun (MRC) contre le coronavirus.

Cette sortie du coordonnateur vient rappeler qu’un audit est en cours. « Le 2 novembre 2020, dans la perspective de clôturer les activités de l’initiative ‘Survival Cameroon Survie Cameroun’ pour la fin de l’exercice 2020, et suite aux informations non concordantes venant de la plateforme technique, je vous annonçais qu’en accord avec l’initiateur de cette opération, M. Maurice KAMTO, nous avions décidé d’engager un audit indépendant à l’effet d’examiner : la fiabilité des informations et des procédures des plateformes de collecte jusqu’au transfert des fonds sur le sous-compte bancaire de SCSI au MRC, l’utilisation des fonds collectés pour les besoins de l’initiative SCSI », écrit Christian Penda Ekoka.

Il précise qu’une commission a été mise en place à cet effet et ses membres viennent des Etats-Unis, du Canada, du Luxembourg, de Belgique et de France. Ils ont ainsi a été constituée pour choisir entre trois cabinets d’audit. « Avec un léger décalage par rapport à nos prévisions, un cabinet a été choisi et a d’ores et déjà commencé ses travaux », informe Penda Ekoka.

Ces préalables étant établis, la coordination de Survie Cameroun annonce : « Comme nous nous sommes engagés, par souci de transparence, le rapport d’audit sera rendu public au plus tard le 15 janvier 2021 ».

En rappel, en marge de la stratégie du gouvernement contre la pandémie du coronavirus, le MRC parti d’opposition au régime de Yaoundé lance sa propre initiative basée sur une levée de fonds. Une campagne de sensibilisation et de distributions de kits de protection va s’en suivre à travers le pays, non sans entraves de la part du gouvernement.

Il y a quelques mois, une polémique nait du fait que des membres sont accusés de détournement. Un haut cadre du MRC Europe sera d’ailleurs sanctionné à cet effet.