International › AFP

Taxes américaines: Pékin dénonce une « attaque » du commerce multilatéral

La Chine a fait part vendredi de sa « ferme opposition » aux droits de douane imposés par le président Donald Trump aux importations américaines d’acier et d’aluminium, Pékin dénonçant une « attaque » du système commercial multilatéral.

« L’abus de la clause de sécurité nationale par les Etats-Unis constitue une attaque délibérée du système commercial multilatéral incarné par l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et aura certainement un impact grave sur l’ordre commercial mondial », a estimé le ministère chinois du Commerce dans un communiqué. « La Chine s’y oppose fermement ».

Malgré les mises en garde des partenaires commerciaux des Etats-Unis, Donald Trump a formalisé jeudi sa décision d’imposer des taxes à l’importation de 25% sur l’acier et de 10% sur l’aluminium. Elles entreront en vigueur dans 15 jours.

La Chine est le premier producteur mondial d’acier et d’aluminium mais sa production ne représente qu’une petite partie (2,7% du total pour l’acier et 9,7% pour l’aluminium) des importations américaines, loin derrière celles du Canada, du Brésil ou de l’Union européenne.

Le Canada et le Mexique, partenaires des Etats-Unis au sein de l’Accord de libre-échange nord-américain (Aléna), sont exemptés des nouveaux droits de douane pour le moment.

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a assuré jeudi lors d’une conférence de presse que Pékin adopterait « certainement » une « réponse appropriée et nécessaire » en cas de guerre commerciale avec les Etats-Unis.

Tout en imposant jeudi ces nouveaux droits de douane, Donald Trump s’est montré relativement conciliant avec la Chine, évoquant à nouveau des négociations en cours pour réduire le déficit commercial entre Pékin et Washington.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut