› International

Tchad: Hissène Habré gardé à vue

Il a été arrêté dimanche à Dakar. Sa garde à vue entre dans le cadre d’une enquête menée par le Tribunal spécial en charge de ce dossier

En exil au Sénégal depuis 22 ans, l’ancien président tchadien Hissène Habré est depuis le 30 juin, en garde à vue dans les locaux de la division des investigations judiciaires de Dakar. On a demandé son arrestation dans le cadre de l’instruction et le dossier sera soumis aux juges d’instruction pour un réquisitoire, a affirmé à l’AFP un responsable du parquet des Chambres africaines extraordinaires, le tribunal spécial chargé de juger M. Habré. L’arrestation de l’ancien président tchadien peut ainsi durée jusqu’à quatre jours, selon les dispositions de la loi sénégalaise qui prévoit que la garde à vue est de 48 heures, renouvelable une seule fois. L’un de ces avocats Me El Hadji Diouf avait réagi quelques instants après son arrestation sur les antennes de la radio privée locale, RFM en disant que des gendarmes viennent de procéder à l’arrestation de Hissène Habré à son domicile des Almadies (un quartier résidentiel de la ville de Dakar, ndlr) et l’ont conduit vers une destination inconnue. Ne comprenant pas l’urgence d’arrêter son client un dimanche, il lance c’est inacceptable. Habré a des droits qui ont toujours été violés.

Dans un communiqué, deux autres avocats de hissène Habré, Mes Ibrahima Diawara et François Serres présentaient cette arrestation comme un enlèvement illégal et ont exigé sa libération immédiate. Mais le porte-parole de Human Right Watch (HRW), Reed Brody voit en cette arrestation une étape majeure de la longue campagne pour le traduire en justice. Après 22 ans, les victimes de Habré peuvent enfin entrevoir la lumière au bout du tunnel, a ajouté cet avocat spécialisé dans la défense des victimes des régimes dictatoriaux. Une idéologie que semble partager, le président de l’Association des victimes des crimes du régime de Hissène Habré, Clément Abaïfouta qui a déclaré que cela fait plus de deux décennies que j’attends de voir Hissène Habré traduit en justice. Nous allons enfin pouvoir confronter notre bourreau et recouvrer notre dignité en tant qu’êtres humains.

En visite au Sénégal du 26 au 28 juin, le président américain Barack Obama avait abordé le dossier Habré avec Macky Sall, saluant les efforts de Dakar pour que le procès se tienne. C’est un procès que nous avons soutenu et nous nous félicitons du leadership du Sénégal qui a entrepris ces efforts pour que justice soit faite, avait déclaré Ben Rhodes, conseiller américain adjoint à la sécurité nationale. En effet, les Etats-Unis ont apporté une part considérable dans le budget de 4 milliards 810 millions FCFA, alloué tribunal spécial mis sur pied pour ce procès. Pour un bon déroulement du procès, N’Djamena et Dakar ont signé un accord pour permettre aux juges du tribunal spécial de mener des enquêtes au Tchad, en mai dernier.

Hissène Habré gardé à vue

peoplesenegal.com)/n

À LA UNE
Retour en haut