› International

Tchad: Idriss Déby donne rendez-vous à ses opposants en 2021

Le chef d’Etat tchadien sortant a remporté l’élection présidentielle dès le premier tour du 10 avril 2016, avec 61,56% de voix, selon les résultats provisoires proclamés jeudi soir par la Céni

Le président tchadien, Idriss Déby Itno, a été réélu dès le premier tour de la présidentielle du 10 avril 2016, avec 61,56% de voix, face à une douzaine d’adversaires, selon les résultats provisoires proclamés jeudi soir par la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Idriss Déby Itno (64 ans), au pouvoir depuis 1990, entame ainsi son cinquième mandat sous les couleurs du Mouvement patriotique du salut (MPS).

Le chef de file de l’opposition, Saleh Kebzabo, est crédité de 12,80% des suffrages.

Laoukein Kourayo Médard, le maire de la capitale économique, Moundou, réputée frondeuse, arrive troisième avec 10,69% des voix.

L’ancien Premier ministre, Joseph Djimrangar Dadnadji, passé dans l’opposition, recueille un peu plus de 5% des voix.

Le 10 avril, 76,11% des 6,2 millions de Tchadiens inscrits sur des listes électorales biométriques, sont sortis élire un nouveau chef de l’Etat.

Chef d’Etat depuis 1990, après la chute de Hissène Habré, Déby rempile ainsi pour un cinquième mandat qui devrait s’achever en 2021

Mercredi, huit candidats ont menacé de former un « gouvernement de salut national » si la Commission Céni déclare gagnant le président sortant.

Ils « mettent en garde la Céni et le Conseil constitutionnel contre toute tentative d’avalise ce hold-up électoral (…), décident de ne pas reconnaître une institution issue de ce hold-up électoral et prennent la lourde responsabilité historique de se réserver le droit, le cas échéant, de mettre en place un gouvernement de salut public pour répondre aux aspirations du peuple tchadien souverain », précise un document signé par les huit.

Depuis 1990, Idriss Déby Itno a gagné toutes les élections présidentielles organisées au Tchad: 1996, 2001, 2006, 2011 et 2016. En 2021, fin de son cinquième mandat, il aura passé 31 ans au pouvoir.

Lors de la campagne électorale, le président Déby a promis, s’il était réélu de modifier la constitution pour limiter à deux le nombre de mandats. Le verrou de la limitation de mandats au Tchad a été levé en 2005 par l’Assemblée nationale.

En 2021, fin de son cinquième mandat, Idriss Deby Itno aura passé 31 ans au pouvoir
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé