Eco et Business › Entreprises

Télécommunications : Vodafone Cameroun ferme définitivement ses portes

Antoine Pamboro, Pdg de Vodafone Cameroun © Droits réservés

L’annonce a Ă©tĂ© faite ce 10 novembre 2017 par Antoine Pamboro, directeur gĂ©nĂ©ral de cette entreprise.

Le fournisseur d’accès internet Afrimax met fin Ă  ses activitĂ©s au Cameroun. L’entreprise, qui dĂ©tenait la licence d’exploitation de la marque Vodafone, a fait cette annonce ce 10 novembre, dans un communiquĂ© signĂ© de son prĂ©sident Antoine Pamboro.

Cette décision intervient deux mois après que le ministre des Postes et Télécommunications a retiré la licence de cet opérateur. Selon Minette Libom Li Likeng, la marque Vodafone exerçait ses « activités en violation de la réglementation en vigueur« , notamment les « articles 35 et 42 du décret du 14 juillet 2012, fixant les modalités d’établissement et ou d’exploitation des réseaux et de fourniture des services de communications électroniques soumis au régime de l’autorisation« .

En effet, la marque Vodafone opĂ©rait sur le marchĂ© camerounais en utilisant la licence d’exploitation en tĂ©lĂ©communication de Northwave, une entreprise rachetĂ©e Ă  100% par Afrimax. Ceci au dĂ©triment de la loi, qui prescrit que la licence d’exploitation en tĂ©lĂ©communication ne peut ĂŞtre cĂ©dĂ©e. D’oĂą la suspension des activitĂ©s de l’entreprise le 14 septembre dernier.

Face Ă  cela, les responsables d’Afrimax ont mis une partie de leur personnel en congĂ© technique, et ont engagĂ© des discussions avec la ministre des Postes et TĂ©lĂ©communications. Malheureusement, aucun compromis n’a pu ĂŞtre trouvĂ©. L’entreprise a subi d’énormes pertes. Dans son communiquĂ© de ce 10 novembre, Antoine Pamboro affirme qu’« il n’est plus commercialement viable de reprendre les activitĂ©s au Cameroun ».


Vodafone Cameroun a indiquĂ© en septembre dernier avoir versĂ© près de 3 milliards de francs CFA Ă  l’Etat camerounais, et qu’elle a rĂ©alisĂ© des investissements de l’ordre de 13,4 milliards de francs CFA. Avec cette fermeture, ce sont près de 116 personnes qui se retrouvent au chĂ´mage.

 

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut