International › APA

Télécoms: La Côte d’Ivoire veut « rehausser sa contribution financière » au sein de l’UIT

La Côte d’Ivoire s’est engagée à « rehausser sa contribution financière » au sein de l’Union internationale des télécommunications (UIT) en la portant désormais à deux parts contributives, soit une multiplication par huit de son niveau initial, selon une note transmise mardi à APA.L’information a été portée par le ministre ivoirien de l’Économie  numérique et de la poste, Claude Isaac Dé, à l’occasion du 1er Conseil  de l’UIT qui se tient du 10 au 20 juin 2019 à Genève, au siège de cette  institution des Nations-Unies, en charge des télécommunications.   

«  La Côte d’Ivoire voudrait vous rassurer quant à la tenue des  engagements pris et solennellement annoncés lors de la PP18 (session  2018), notamment celui de rehausser sa contribution financière au sein  de l’UIT en la portant désormais à deux parts contributives, soit une  multiplication par huit de son niveau initial », a déclaré M. Isaac Dé,  sans autres précisions.    

Lors de la 22ème  Conférence des Plénipotentiaires à Dubaï, à la fin de l’année dernière  (la PP-18), la Côte d’Ivoire, après plusieurs années d’absence, a été  élue pour réintégrer le Conseil de l’Union internationale des  télécommunications (UIT). 

A cette occasion, la  Côte d’Ivoire a réitéré son engagement à travers ses contributions tant  techniques que financières. Les engagements  du pays, en termes de  contributions, ont été saluées par le secrétaire général de l’UIT,  Houlin Zhao. 

Le Conseil de l’UIT est organe  qui agit entre deux conférences des plénipotentiaires.  En cette session  2019, il est appelé à se prononcer sur des sujets majeurs de  développement des télécommunications et des radiocommunications.  

Les  pays membres du Conseil devront se prononcer sur les questions de  politique en matière de télécommunications, définir les orientations et  stratégies de l’Union autour des thématiques clés que sont la sécurité  et les politiques de performance et de vulgarisation de l’Internet.  

La  promotion du genre et le prochain forum sur les politiques des télécoms  en 2021, seront également scrutés, de même que le mandat du groupe  d’experts sur le règlement des télécommunications internationales,  l’implémentation des résultats du « SMSI » et des objectifs du  développement durable.

M. Isaac Dé a souhaité «  plein succès au Conseil dans ses délibérations pour ces quatre  prochaines années » à l’occasion de la session inaugurale du Conseil qui  s’étend notamment sur la période 2019-2022.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé