Sport › Autres sports

Tennis de Table: Yaoundé abrite les internationaux Sonara ce week-end

25 pongistes participeront à la 5eme édition de la compétition qui se dispute les 10 et 11 août au Palais polyvalent des sports

Yaoundé sera la capitale du tennis de table africain ce week-end à l’occasion des internationaux Sonara. La compétition se déroulera les 10 et 11 août au Palais des sports. Au total 25 compétiteurs toutes catégories confondues (dames et messieurs) seront de la partie. Le Cameroun se taille la part du lion en abordant le tournoi avec six pongistes. Il est suivi de l’Egypte et du Nigeria qui vont fouler le sol de camerounais avec quatre joueurs chacun. Les autres nations à savoir le Congo Brazzaville, la Tunisie, la République démocratique du Congo, et l’Algérie participeront avec des effectifs modestes. Le tournoi se disputera en formule individuelle. Chez les dames, la malheureuse finaliste de l’édition précédente Islem Laid n’aura pas l’occasion de prendre sa revanche face à la nigériane Janet Effion Ogundelé, engagée dans une autre compétition. Absente l’année dernière, Sarah Hanffou du Cameroun va tenter de remporter ce tournoi après son sacre de 2010 en Coupe d’Afrique. Chez les messieurs, on note les absences du tenant du titre, le nigérian Seun Ajetunmobi, ainsi que du finaliste, l’égyptien Khalid Assar. Ce dernier a préféré la juteuse Coupe des nations arabes qui se dispute le même week-end.

Coté Cameroun, le président de la fédération camerounaise de tennis de table Alfred Bagueka Assobo espère que le pays hôte pourra se tailler une place sur le podium «avec la présence de Sarah Hanffou nous pouvons envisager de viser une médaille quelque soit sa couleur», s’est-il exprimé lundi au cours d’un point de presse. Le tennis de table est un sport de raquette opposant deux ou quatre joueurs autour d’une table. Il est une activité de loisir et aussi un sport olympique depuis 1988. Il existe plusieurs dénominations de ce sport à travers le monde : ping pang qiu en Chine et à Taïwan, ou takkyÅ« au Japon.En revanche le mot ping-pong provient de la marque commerciale sous laquelle le jeu est produit aux États-Unis au début du XXe siècle. Ce terme est plutôt utilisé pour désigner le jeu de loisirs, alors que le terme de tennis de table est plutôt utilisé pour désigner la pratique sportive ; malgré tout, un pratiquant de ce sport, y compris en compétition, s’appelle toujours un «pongiste».


journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Retour en haut