International › APA

Tenue à Rabat de la 13ème rencontre de haut niveau maroco-française

La treizième Rencontre de Haut Niveau (RHN) maroco-française se tiendra jeudi à Rabat sous la coprésidence du Chef du gouvernement marocain, Saâdeddine El Othmani et de son homologue français Edouard Philippe.Ce séminaire intergouvernemental permet à la fois de fixer une feuille de route pour les mois à venir, de vérifier que les différents projets sont bien cohérents et de mettre un coup d’accélérateur sur certains.

Selon la primature française, une dizaine d’accords portant sur des axes de coopération entre les deux pays seront signés, notamment en matière de sécurité civile, de l’administration (réforme de l’Etat, digitalisation, amélioration des services publics), du numérique, de la culture, des sports, de l’éducation, qualifiée d’axe « très important ».

Il s’agira également de mettre Å“uvre une coopération en faveur de l’Afrique. « L’Afrique est l’un des axes forts du règne du Roi Mohammed VI. Nous discuterons complémentarité et stratégie commune », souligne un conseiller du Premier ministre français.

« Il sera question aussi de la situation régionale, notamment la Libye, internationale, de la lutte contre le terrorisme et de l’intensification de l’entraide judiciaire civile et pénale entre les deux pays », ajoute-t-on de même source.

Les Rencontres de haut niveau (RHN) se tiennent régulièrement au niveau des chefs de gouvernement. Mises en place depuis 1997, elles ont permis de rapprocher le dialogue politique entre les deux pays.

La douzième rencontre de haut niveau, co-présidée par les deux premiers ministres, s’est tenue à Paris le 28 mai 2015 et a donné lieu à la signature d’une vingtaine d’accords dans tous les domaines.


A noter que la France est le premier partenaire économique du Maroc, malgré l’accroissement de la concurrence dans les domaines du commerce et des investissements. Les exportations françaises vers le Maroc ont connu une augmentation de près de 20% durant l’année 2016, avec une forte progression dans les domaines agricole et des matériels de transport.

Les exportations marocaines à destination de la France sont concentrées sur les produits textiles, les composants électriques et électroniques et les produits agroalimentaires.

La France est le premier investisseur étranger du Royaume (34,3% du stock total). Selon l’Office des changes du Maroc, la France a réalisé en 2015 et 2016 respectivement 22,6% (834 millions d’euros) et 26,4% (809 millions d’euros) du flux net total des IDE reçus par le Royaume. Avec plus de 800 filiales d’entreprises françaises recensées, le Maroc est la première destination des investissements français sur le continent africain. A noter que 34 entreprises du CAC 40 sont présentes au Maroc.

Aussi, le Maroc est le premier bénéficiaire des financements de l’Agence Française de Développement (AFD) dans le monde, avec une exposition de 2,45 milliards d’euros au 31 décembre 2016. L’AFD a octroyé 280 millions d’euros au Maroc en 2016.

L’encours des prêts du Trésor s’élevait à 760 millions d’euros fin 2016, principalement concentré dans le secteur des transports. Entre 2000 et 2016, 35 études financées par le Fonds public français d’aide au secteur privé (FASEP) ont été conduites au Maroc pour un total de 91,75 millions d’euros.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut