Politique › Institutionnel

Tête-à-tête entre Paul Biya et Vincent Bolloré à Yaoundé

L’homme d’affaires français a été reçu mercredi au Palais de l’Unité. Au menu de l’entretien avec le chef de l’Etat: la gestion du port de Kribi, les chemins de fer, l’énergie solaire et le cinéma

Le Président-directeur général du groupe Bolloré a été reçu en audience mercredi, 06 avril 2016, au Palais de l’unité par le chef de l’Etat camerounais. Vincent Bolloré et Paul Biya ont discuté de l’actualité des activités du Groupe au Cameroun, dans les domaines portuaire, ferroviaire, logistique, énergétique et culturel, a-t-on appris au sortir de cette audience dans la déclaration de l’homme d’affaires français.

S’agissant notamment du port en eau profonde de Kribi, Vincent Bolloré a annoncé la signature sous quinzaine du contrat de concession avec le Gouvernement camerounais en vue de la gestion du terminal à conteneurs. Pour rappel, la gestion du terminal à conteneurs du port en eau profonde de Kribi a été remportée en août 2015 par le consortium franco-chinois Bolloré/CMA-CGM/CHEC(BCC). Le groupe Bolloré sera donc présent dans ce second port qui vise à décongestionner le port principal de Douala, dont le terminal à containers est toujours sous la responsabilité du Groupe. A Kribi, Vincent Bolloré a indiqué que le Groupe est en train de mener ses recrutements, portant sur 400 à 500 postes.

Parlant de la société « Cameroon Railways »(CAMRAIL) – chargée de l’exploitation des chemins de fer du Cameroun – dont son groupe est aussi le concessionnaire, l’investisseur français a mis l’accent sur la durée du transport des voyageurs par train. Selon lui, l’objectif de son groupe est de ramener la durée du voyage entre les deux capitales, Yaoundé et Douala, en dessous de trois heures contre quatre heures actuellement.

En ce qui concerne le stockage de l’énergie, le groupe Bolloré, a laissé entendre son Président Directeur Général, compte étendre le système de panneaux solaires expérimenté avec succès à l’Université de Yaoundé I – à travers les Blue Bus – dans certaines localités de l’arrière-pays en utilisant des conteneurs pour capter cette énergie produite grâce au soleil. Le raccordement des zones rurales et éloignées au réseau électrique public étant plus coûteux selon lui, que d’installer des panneaux solaires dont son groupe maitrise déjà la technologie.

Enfin, M. Bolloré a évoqué les activités du groupe Vivendi-Canal+ dans le domaine de la culture avec l’ouverture des salles modernes de cinéma et de spectacle au Cameroun. Vincent Bolloré a présenté ce point aux journalistes comme ayant été « le plus important » au menu de sa rencontre avec Paul Biya.

L’ouverture de la première salle de cinéma est projetée pour la mi-juin 2016 à Yaoundé. Le Cameroun ne compte plus de salles de cinéma depuis 2009, date de la fermeture du cinéma Abbia, à Yaoundé, et le Wouri, à Douala; deux salles appartenant à cette époque à l’homme d’affaires Victor Fotso.

Vincent Bolloré et Paul Biya se sont entretenus mercredi, 06 avril 2016, au Palais de l’unité
Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut