CultureCulture › Arts visuels

Théâtre : La femme à l’honneur des RETIC 2009

La cérémonie officielle d’ouverture a eu lieu ce mardi 17 novembre au Djeuga Palace à Yaoundé

Les rideaux ont été levés ce mardi 17 novembre 2009 à Yaoundé sur la 17e édition des Rencontres Théâtrales Internationales du Cameroun (RETIC). Cette année, l’évènement se déroule sous le thème central, « La femme artiste de théâtre ». Un thème qui n’a pas été choisi au hasard ; Depuis 1996 en effet, le Comité d’organisation du festival a pris la décision de rendre un grand hommage à des personnes qui se sont distinguées par la créativité, la passion, le talent et le travail qu’elles déploient pour le rayonnement de l’art théâtral. C’est partant de là que l’édition de cette année rend hommage à sept doyennes du théâtre, les Camerounaises Were Were Liking, Rabiatou Njoya, Massan a Biroko et Anne Tanyi Tang, la Tchadienne Maryam Mayoumbila, la Grèce Lia Karavia et la Française Martine Quentric. Depuis la première édition le promoteur Ambroise MBIA, acteur et metteur en scène camerounais s’est fixé comme objectif de « promouvoir un théâtre de recherche inspiré des rites et coutumes de l’Afrique et d’instaurer un dialogue entre ces valeurs nouvelles et les techniques dramatiques conventionnelles ». Ainsi, les hommes et femmes de théâtre des quatre coins du monde se retrouvent le temps d’une semaine dans la capitale politique du Cameroun, l’occasion d’échanger sur divers sujets et problèmes auquel fait encore face le théâtre, tant camerounais, africain, qu’international.
Tout ceci passe par des représentations théâtrales, un colloque, un symposium, des tables rondes, des rencontres entre les artistes et les décideurs du monde du théâtre, des stages et des ateliers de formation dirigés par des experts internationaux, des expositions (livres, décors, costumes, affiches, photographies) et des projections vidéo et cinématographiques.

Programme des RETIC 2009
Depuis une semaine, se déroule au centre culturel Zingui à Yaoundé, un stage de régie technique son et lumière, animé par Francis Beïdi, le régisseur des Retic. Ce stage sera suivi dès ce mercredi 18 novembre par un stage/atelier de mise en scène dirigé par Were Were Liking à la Case des arts à Essos. Le 20 novembre à 15h, la princesse Rabiatou Njoya animera une table ronde sous le thème « L’art théâtral au féminin ».
Des représentations théâtrales sont également prévues, et devraient se dérouler dans les Centres culturels français de Yaoundé et Douala, et dans les alliances franco-camerounaise de Buéa et Dschang.
A noter qu’à la fin du festival, une Couronne d’Ebène (trophée des RECTIC) est décernée pour marquer le couronnement de la carrière d’un homme ou d’une femme de culture dans le domaine théâtral.

Les pièces de théâtres au programme des RETIC 2009
– Une vie de boy de Léopold Oyono par le théâtre Osumare (Benin) ;
– Brifata par la compagnie Koravy (Tchad) ;
– Chansons d’une immigrée par la compagnie Mami Rice (Etats-Unis) ;
– James Black par Valery Ndongo (Cameroun) ;
– Mélusine par la compagnie Martine Quentric (France) ;
– Cannibales de José Pliya par la Compagnie arts culturels Sahmen (Cameroun) ;
– Prison de Lia Karavia par la compagnie Diben (Cameroun) ;
– Ino Moxo par la compagnie Rafo Diaz (Pérou) ;
– Madame Magrano par la compagnie Musinga Drama (Cameroun).


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut