CultureCulture › Arts visuels

Théâtre: Les adolescents se mettent en scène

Ce sera à la faveur du premier festival consacré aux ados, prévu du 9 au 13 mai 2011 à Douala

Les organisateurs de l’événement étaient face à la presse ce mercredi 13 avril au Centre Culturel Français de Douala. Le festival interscolaire «Ados en scène» est un projet du Lycée français Dominique Savio de Douala, porté par Dominique Depaulle, professeur dans cet établissement. D’entrée de jeu, ce dernier a présenté la genèse du projet qui réunit les enseignants du lycée français Dominique Savio et des enseignants camerounais. Les échanges entre les deux parties remontent à 2006, et ce sont étendues en 2009 à une trentaine d’établissements avec pour principale activité le théâtre. Plusieurs sessions de stage ont été organisées dans le cadre de cette collaboration, principalement axées sur des ateliers de théâtre. De cette collaboration ont vu le jour plusieurs troupes théâtrales dans divers établissements de la ville et pour la première édition de ce festival elles seront treize au total, soit cinq du Lycée français et huit des autres établissements partenaires.

Développer les échanges interculturels
Etalé sur cinq jours, du 9 au 13 mai prochain, le festival vise divers objectifs tant sur le plan pédagogique qu’institutionnel. Il s’agit notamment de faire jouer des textes du patrimoine français, faire découvrir le théâtre comme genre destiné à la représentation, enseigner les techniques théâtrales de base (gestuel, diction, placement et déplacement au service du sens et de l’émotion), susciter chez les adolescents la dynamique de groupe, l’esprit d’émulation et le goût du théâtre. Sur le plan institutionnel, il s’agit pour le lycée Dominique Savio de favoriser et développer les échanges interculturels entre la France et le Cameroun rappelle le proviseur, Alain Casanova. Le projet est soutenu et financé à 60% par l’agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), et à 40% par l’opérateur de téléphonie mobile MTN Cameroon. 50% du budget a été attribué au dispositif scénique, 20% à l’organisation du festival proprement dit, 5% à la communication et 25% à la rémunération non seulement des enseignants camerounais qui prennent part au projet, mais aussi des comédiens professionnels qui suivent ces ados. Ils sont cinq, dont Eric Delphin Kouegoue, Dovie Kendo, Isaac Iboi, Norma Ichia et Corinne Kameni.

Affiche Ados en scène
Journalducameroun.com)/n

Le festival se déroulera à la gare de Bessengue, un site choisi pour sa dimension et son architecture, justifie Renée Zentar, chargée de communication du projet. Et de poursuivre, à la gare, on passe sans y rester, on attend d’être transporté vers l’ailleurs, c’est aussi un espace de rencontre, un lieu de départ. La gare est aussi un lieu d’arrivée; celui de l’aboutissement d’un projet de coopération qui, par-delà les frontières réelles et symboliques, unit des pays, des cultures, des individus autour d’un plaisir commun : parce que nous aimons les voyages et les explorateurs. Trois spectacles seront donnés chaque jour et les quatre meilleures pièces sélectionnées quotidiennement seront mises en compétition pour le «Prix ados en scène». L’ambition des organisateurs est de pérenniser ce festival, pour promouvoir chez les adolescents le goût du jeu et du spectacle, et montrer par la même occasion l’importance du théâtre dans l’épanouissement de la personnalité.

Des élèves en pleine repétition
Journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé