› International

Théoneste B. écope de la prison à vie

Le colonel Théoneste Bagosora a été condamné à la prison à vie par le TPIR. Il est présenté comme le « cerveau » du génocide rwandais de 1994.

Le TPIR, qui siège à Arusha en Tanzanie, accusait Bagosora, 67 ans, d’avoir eu la haute main sur les troupes et les milices hutues qui ont massacré 800’000 Tutsis et Hutus modérés au printemps 1994. Le Tribunal a par ailleurs condamné à 20 ans de prison Protais Zigiranyirazo, un beau-frère de l’ex-président Juvénal Habyarimana, reconnu coupable de génocide et d’extermination.

La chambre a conclu que Protais Zigiranyirazo avait aidé et encouragé aux massacres de près de 1500 Tutsis le 8 avril 1994 sur la colline de Kesho, dans sa préfecture natale de Gisenyi. Il a par ailleurs été condamné pour « aide et encouragement » au massacre de 10 à 20 Tutsis dans les environs de sa résidence dans la ville de Kigali. Le procureur avait requis la prison à vie contre lui en mai.

Théoneste Bagosora va faire appel de sa condamnation. « Je constate quand même que le chef d’entente en vue de commettre le génocide n’a pas été retenu. C’est ce qui est important. Le fait de ne pas retenir l’entente, c’est une remise en cause de toute l’historiographie du Rwanda », a déclaré son avocat.

Environ 800’000 personnes, selon l’ONU, essentiellement parmi la minorité tutsie et les Hutus modérés, ont été tuées dans le génocide d’avril à juillet 1994, planifié et mis à exécution par les extrémistes hutus.

Théoneste Bagosora
AFP)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut