International › APA

TIC: la Côte d’Ivoire se prépare à l’arrivée prochaine de la 5G

La quatrième édition de la Journée prospective du régulateur s’est ouverte, jeudi, à Abidjan à l’initiative de l’Autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI) autour du thème, «la 5G : comment s’y préparer ?», a constaté APA sur place à Abidjan, la capitale économique ivoirienne.Cette journée prospective, se veut un rendez-vous périodique des acteurs clés de l’écosystème des technologies de l’information et de la communication (TIC) en vue de réfléchir ensemble sur les enjeux et perspectives du développement de l’économie numérique.

« La 5G, cinquième génération des standards pour les réseaux mobiles, tout comme les précédentes,  s’annonce avec ses enjeux et défis.  Alors que le déploiement des réseaux 4G se poursuit, il serait légitime de s’interroger sur l’opportunité de se préparer déjà la 5G », a souligné à l’ouverture des travaux, Mamadou Konaté, membre du Conseil de l’ARTCI.

En effet, a-t-il expliqué, bien au-delà de la simple augmentation du débit, « la 5G ouvre la voie à des usages inédits. Plus qu’une évolution technologique, la 5G est une révolution qui pour être appréhendée nécessite une réadaptation de l’écosystème numérique et de son mode de gouvernance ».  

Selon M. Konaté, partout dans le monde, plusieurs entreprises et organisations internationales se sont déjà lancées dans des travaux préparatoires afin d’aboutir à son avènement à l’horizon 2020.

De nombreux acteurs voient là un marché émergent, potentiellement riche en application et débouchés nouveaux avec le développement d’usages variés en occurrence dans les domaines de la santé, du commerce, du transport, de l’énergie…

« Dans la perspective de faire de la Côte d’Ivoire, un pays émergent à l’horizon 2020 comme prôné par le Président de la République avec comme catalyseur les télécommunication/TIC, l’ARTCI et partant l’écosystème national ne peuvent restés en marge de cette réflexion mondiale sur la 5G ».

Pour le  Directeur général de l’ARTCI, Bilé Diéméléou, « la 5G qui est démontrée comme une solution pour l’avenir. Il y a déjà des pays comme la Corée qui l’utilisent et il ne faudrait pas que la Côte d’Ivoire soit derrière ».« Il faut s’apprêter. La 4G est là et la 5G viendra », a insisté M. Diéméléou, précisant que « nous sommes au début des études ». 

Cette 4ème édition de la Journée du régulateur, offre une plateforme d’échanges et de réflexion sur les impacts socio-économiques de la 5G, les défis liés à son déploiement et la stratégie de développement à adopter en vue de préparer au mieux son arrivée prochaine. Des opérateurs de téléphonie, l’administration publique et des organisations de consommateurs prennent part aux travaux.

En Côte d’Ivoire, les réformes engagées depuis 2012 ont permis la vulgarisation des services de télécommunications/TIC avec un taux de pénétration qui se situe aujourd’hui à 135,65%. Fin 2017, on dénombrait plus de 15 millions d’abonnés à Internet dont plus de 14 millions pour l’Internet mobile, soit plus de 99% des abonnements à Internet.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé