Politique › Institutionnel

Titus Edzoa : « S’il fallait recommencer, je le ferais »

L’ancien secrétaire général de la présidence de la République du Cameroun, libéré le 24 février dernier, estime toujours que son emprisonnement était exclusivement politique.

Titus Edzoa, l’ancien Secrétaire général de la présidence de la République (Sgpr), qui a été libéré suite au décret présidentiel de remise de peine du 18 février 2014, a accordé une interview à Radio France International (RFI) ce 26 février. Ancien médecin du chef de l’Etat et par ailleurs ministre de la Santé publique au moment de sa démission du gouvernement en 1997, Titus Edzoa avait été condamné à 15 ans de prison la même année.

Après avoir purgé cette première peine, il avait de nouveau été condamné à 20 ans d’emprisonnement en 2012 dans le cadre d’un second dossier de la même affaire sur des détournements de deniers publics. Titus Edzoa a indiqué à Rfi ce matin que c’était un problème fondamentalement politique. « J’étais un prisonnier politique », a affirmé Titus Edzoa.

Titus Edzoa avait déclaré sa candidature à l’élection présidentielle d’Octobre 1997 et a toujours vu cette prise de position comme la source des 17 années qu’il a passées en prison. Au journaliste de Rfi qui lui a demandé s’il regrette le geste posé en 1997, l’ex-Sgpr a indiqué : « S’il fallait recommencer, je le ferais, puisque ce sont ces convictions pour lesquelles j’ai démissionnées qui me soutiennent jusqu’aujourd’hui. »

A 69 ans, Titus Edzoa a indiqué qu’il prendra le temps de ses reposer « physiquement mais aussi mentalement » avant d’envisager un éventuel retour en politique. « Ce n’est pas exclu », a-t-il relevé. Titus Edzoa a déclaré qu’il n’a jamais demandé la grâce présidentielle, tout en remerciant l’Organisation des Nations Unies, l’Union Européenne et la France à travers le soutien du président François Hollande.

Titus Edzoa, libre, après avoir purgé 17 années d’emprisonnement.
Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé