› Eco et Business

Tourisme: les bons points du Cameroun, vu par le club Vélo Afrique

Une trentaine de cyclistes belges en tourisme à Douala a apprécié le pays et ses habitants, après avoir parcouru les vertes savanes et montagnes du grand ouest camerounais

La métropole économique camerounaise, Douala, a vu défiler dans ses rues samedi, 28 novembre 2015, une trentaine de cyclistes belges qui constituait une colonie de sportifs en vacances. Tous membres du club ouvert nommé « Vélo Afrique », ils ont parcouru, pendant toute une semaine, les vertes savanes et montagnes du grand ouest camerounais, jusqu’à Douala où ils ont mis pied à terre, dans le charivari d’une ville bien plus trépidante que celles de chez eux en Flandre.

Comme Sabine Beyens, employée d’une grande compagnie de transport aérien qui opère en Afrique, l’image du Cameroun qu’ils ont emportée après un dîner d’au revoir, c’est celle de ce pays si divers et étonnant de gentillesse spontanée. Partout, à Foumbot, à Batcha, à Bangangté, dans les chemins que l’on n’emprunte pas en autocar mais où le vélo tout terrain se sent roi, ils ont parlé avec les gens du pays et goûté la saveur de la gastronomie camerounaise au point de découvrir ce qu’un Belge n’aurait pas pu soupçonner.

« Nous avons 800 bières chez nous. Nous sommes le pays de la bière mais ici on a appris à les boire presque chaudes. On dit non glacée… Un truc inimaginable mais qui a marché pendant tout notre séjour », a reconnu Ben, avant d’enfourcher son deux-roues pour une randonnée touristique dans la capitale du Littoral.

La pagode, palais des rois Bell ; le temple protestant du centenaire ; la stèle des rois Akwa ; la cathédrale des saints Pierre et Paul ; le Mukanda pittoresque château décoré de motifs architecturaux de l’Afrique du temps des pharaons ; la nouvelle statue de la Liberté.. Tout ce que le premier arrondissement Douala offre à la curiosité du candidat au dépaysement a permis à ces visiteurs d’achever joyeusement et calmement un séjour trépidant qui vend la destination du pays selon le v u des autorités du tourisme au Cameroun.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé