› Eco et Business

Tourisme: Une nouvelle stratégie pour relancer la destination Dschang

La nouvelle équipe dirigeante de l’Office communal de tourisme de cette ville vient de se doter d’un plan triennal (2015- 2017)

La commune de Dschang veut relancer les activités touristiques sur son territoire de compétence et dans les environs. L’Office communal de tourisme s’est doté d’un plan stratégique dont l’exécution s’étendra de 2015 à 2017. L’objectif global, d’après le document, est de «positionner Dschang comme une destination de choix d’ici à 2017». Pour cela, le plan va être exécuté en trois axes: la redynamisation du fonctionnement administratif de l’office, le développement de l’offre touristique et la promotion de la destination, l’organisation des acteurs et l’observation statistique de l’activité touristique à Dschang. Tout cela va coûter 14, 8 millions de F CFA (14.808.300 F CFA).

Ce plan stratégique est l’ uvre de la nouvelle équipe dirigeante de l’Office de tourisme de Dschang, en place depuis le 30 mai 2014. Le directeur par intérim, Eric Hervé Dontong Tonfack, nommé par arrêté du maire, a trouvé sur place, le développeur, Olivier TEGOMO. Le premier est titulaire d’un Master en sociologie et d’une Licence professionnelle en tourisme et en gestion des établissements touristiques. Le second jouit d’une longue expérience dans le domaine de la promotion du tourisme. Ils ont reçu pour mission, de réinstaurer les règles de bonne gestion à l’Office, afin d’attirer de nouveau les touristes et de reconquérir la confiance des bailleurs de fonds.

Pour atteindre ses objectifs, la nouvelle équipe a tenu le 05 août 2014, dans la salle des actes de la commune de Dschang, une réunion avec les différents intervenants dans la filière qui exercent dans la ville: hôteliers, établissements culturels, conservateurs de patrimoines culturels, tenanciers de grands restaurants, artisans, délégations départementales du Tourisme et des Loisirs et petites et moyennes entreprises et promotion de l’artisanat. D’après le directeur, Eric Hervé Dontong Tonfack, il était question de renouer le dialogue et de dresser un état des lieux de la filière. Il en ressort que de 2011 à 2014, l’activité a fortement décliné. De 5 000 touristes en 2010, on est arrivé à environ 850 en 2013. Pour ce qui est de cette dernière année, 71% des touristes sont des résidents de Dschang, 3.4% habitent les autres coins du pays et 25.85% sont venus de l’étranger. La réunion s’est achevée sur une promesse de ces différents intervenants de travailler en synergie et, de se voir régulièrement pour des séances d’évaluation.

Le musée des civilisations de Dschang, vue externe
West Regional News Agency, Hindrich Assongo)/n

Historique
Créé en 1998 par un arrêté du maire de l’ex-commune urbaine de Dschang, l’OTD est le tout premier office qui a vu le jour au Cameroun. Il est né de la coopération avec la commune française de Nantes. Ce partenaire extérieur a financé ses activités jusqu’en 2013. D’après le chef de la cellule de la coopération, de la communication et du développement de la commune de Dschang, Barthélemy Ndongson, les financements se sont arrêtés à cause du manque de stratégie, de visibilité dans les actions menées par le directeur précédent.

Le nouveau directeur de l’Office du tourisme, Eric Hervé Dontong Tonfack, dans son bureau
West Regional News Agency, Hindrich Assongo)/n

Pour faire émerger le tourisme à Dschang, l’OTD mise sur les atouts touristiques de cette commune et de ses environs. D’après le développeur, Olivier TEGOMO, «la commune est attractive sur le plan naturel. On a un paysage pittoresque. On a la possibilité de visiter des grottes et des chutes. Sur le plan culturel, l’architecture des chefferies traditionnelles, représentative des chefferies Bamiléké en général, est à voir. Il existe une sculpture sur bois et un art de la poterie qui constituent un point d’attractivité. Sur le plan historique, l’histoire coloniale de Dschang, avec tout ce que cela comporte comme vestiges, est suffisante éloquente. Ầ ce propos, il y a un musée des civilisations qui a une vocation internationale. Il est situé au bord du Lac municipal qui abrite une base nautique». Le v u de la commune est de voir les touristes revenir.

Le marché d’art de Dschang qui jouxte le musée des civilisations
West Regional News Agency, Hindrich Assongo)/n


À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé