› Eco et Business

Transactions : Bolloré vend ses activités de logistique en Afrique à 5.7 milliards d’euros

Bolloré vend ses ports africains à 5.7 milliards d’euros
Bâtiment Bolloré

Le groupe Bolloré, leader du transport et de la logistique sur le continent africain, a annoncé être parvenu à un accord avec l’armateur italo-suisse MSC (Mediterranean Shipping Compagny), jeudi 31 mars 2022.

Bolloré ferme sa logistique en Afrique. Il a officialisé jeudi soir la cession au géant italo-suisse MSC (Mediterranean Shipping Company) de toutes ses activités de transport et de logistique en Afrique. Le montant de la vente s’élève à 5,7 milliards d’euros et concerne un large réseau de concessions portuaires, d’entrepôts et de hubs routiers et ferroviaires en Afrique.

Les deux sociétés avaient signé un accord d’exclusivité fin décembre pour la vente de cet actif stratégique, Bolloré Africa Logistics, qui comprend notamment les concessions d’environ 42 ports dont 25 à conteneurs (Côte d’Ivoire, Gabon, Cameroun, Congo), trois lignes ferroviaires opérées par le groupe français et l’activité africaine de transitaire (« freight forwarding »), assortie d’un réseau d’entrepôts. Trois autres ports situés à Haïti, en Inde et dans le Timor sont également inclus dans la vente.

le Groupe Bolloré affirme qu’il conservera une présence importante sur le continent, notamment à travers Canal+ et compte poursuivre son développement en Afrique dans les secteurs de la communication, du divertissement, des télécoms et de l’édition.

La concrétisation de cette opération est encore « conditionnée à l’obtention d’autorisation réglementaire et à l’avis des autorités de la concurrence compétentes », précise le communiqué, qui annonce néanmoins une conclusion « d’ici la fin du premier trimestre 2023 ».

L’acheteur MSC, Mediterranean Shipping Company, est basé à Genève. Le groupe a notamment des activités dans les croisières touristiques. Avec plus de 100 000 employés, MSC gère déjà des terminaux portuaires à Singapour, Rotterdam et Long Beach en Californie. Un poids lourd du secteur qui va donc dessiner un nouveau paysage portuaire en Afrique. Qui va y gagner, qui va y perdre entre Lomé, où il était déjà présent, Douala, Abidjan, Dakar, Luanda, et bien d’autres.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé