Société › Société

Transport Urbain: la Régie Autonome des Transport de Garoua ressuscitée!

Cinq bus viennent d’être mis à la disposition de la communauté urbaine de Garoua pour relancer le transport urbain dans la ville

Djamboutou, Nassarao, Takasko ou encore Camp Chinois ; des quartiers périphériques de la ville de Garoua où s’y rendre en empruntant une moto taxi s’avère être un vrai chemin de croix. En plus des longues distances couplées au mauvais état des routes, les usagers téméraires qui empruntent ces axes doivent également faire face à l’insécurité croissante qui y règne à certaines heures tardives une fois la nuit tombée. Face à toutes ces difficultés liées aux problèmes de transport, la communauté urbaine a décidé de ressusciter la défunte Régie Autonome des Transports de Garoua (RATG). Cinq bus flambants neuf constituent l’effectif total de la RATG, qui de l’avis de ses promoteurs, donnera un autre visage au secteur des transports urbains dominé à Garoua par l’activité des motos-taxi. L’objectif principal de cette régie selon le délégué du gouvernement, Ahmadou Alhadji Bouba, est d’aider les populations de Garoua à se déplacer en toute sécurité et à moindre coût. Déclaration faite lors de la cérémonie de réception des bus que présidait le gouverneur Otto Joseph Wilson. Il est aussi question selon le premier magistrat de la ville, d’aider les personnes âgées dans leurs déplacements, mais aussi les élèves à se rendre plus facilement dans leur différents lieux de cours. Par ailleurs, les bus vont se déployer sur six lignes principales et essayeront de cibler tous les quartiers de la ville.

Malgré tout, pas de démarrage avant 2013.
Et même si les bus ont effectivement été réceptionnés par la communauté urbaine des mains du concessionnaire lundi 22 octobre, il faudra cependant attendre la fin de cette année 2012 pour le démarrage effectif du transport. Selon les autorités c’est le temps nécessaire pour boucler avec les dossiers et les chantiers de réhabilitation des routes en cours dans la ville. Mais selon certaines sources bien introduites, rien ne se fera avant 2013, surtout lorsqu’on observe la lenteur avec laquelle sont réalisés les chantiers routiers dans la ville, en particulier celui de l’axe carrefour artisanat – carrefour Sodecoton. Et les autorités le savent. Beaucoup craignent également que les vieux démons qui avaient signé l’acte de décès de la précédente régie ne resurgissent. On se souvient à l’époque que les malversations financières à propos des recettes générées par les bus ou encore le mauvais entretien des dits véhicules par la communauté, avaient précipité dans le gouffre de la faillite la première régie de transport.

Bus réceptionnés par les autorités de la ville de Garoua pour le transport urbain
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé